Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Patricia Kopatchinskaja - Schubert: Death and the Maiden

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert: Death and the Maiden

Patricia Kopatchinskaja, The Saint Paul Chamber Orchestra

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Avec l'ensemble américain Saint Paul Chamber Orchestra, la violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja – qui vit toujours l'interprétation comme une recréation – met en scène dans ce programme sa propre méditation musicale sur la mort. Allusions pour la plupart à la danse macabre médiévale, des pièces de Dowland, Nörmiger, Gesualdo, Kurtág et Schubert servent d'interludes entre les mouvements du Quatuor schubertien entendu ici dans le propre arrangement pour orchestre de la violoniste. Malgré la diversité d'origine et de style de ces pages, les musiciens ont su en faire un tout cohérent qui n'est pas sans valeur. Quant au Quatuor "La jeune fille et la mort", en voilà une vision nouvelle où la théâtralité et les contrastes accusés pour mieux exprimer les sentiments de peur, colère, désir et désespoir prennent le pas sur l'écriture schubertienne dans les moments où celle-ci n'est que subtilité, magie et transparence. Force-t-elle le trait ? Qu'on en juge comme l'on veut, mais on ne pourra en tout cas retirer à Patricia Kopatchinskaja son engagement, son intensité et son inventivité. (Qobuz / GG)


 


 

Plus d'informations

Schubert: Death and the Maiden

Patricia Kopatchinskaja

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Totentanz (Augustus Nörmiger)

1
Tabulaturbuch auff dem Instrumente: Toden Tanz (Arranged for Strings and Percussion by Michi Wiancko)
00:02:32

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Augustus Nörmiger, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Byzantine Chant (Anonymous)

2
Byzantine Chant on Psalm 140 for Solo Violin and Strings (Arranged by Patricia Kopatchinskaja)
00:02:09

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Anonymous, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

String Quartet No.14 In D Minor, D. 810 "Death and the Maiden" (Franz Schubert)

3
String Quartet No.14 in D Minor, D. 810 "Death and the Maiden": I. Allegro
00:16:22

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Franz Schubert, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Lachrimae (John Dowland)

4
Seven Teares: Pavan (Lachrimae antiquae)
00:02:58

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - John Dowland, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

String Quartet No.14 In D Minor, D. 810 "Death and the Maiden" (Franz Schubert)

5
String Quartet No.14 in D Minor, D. 810 "Death and the Maiden": II. Andante con moto
00:13:48

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Franz Schubert, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Madrigali libro sesto (Carlo Gesualdo)

6
Madrigals, Libro 6: Moro, lasso, al moi duolo
00:03:20

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Carlo Gesualdo, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

String Quartet No.14 In D Minor, D. 810 "Death and the Maiden" (Franz Schubert)

7
String Quartet No.14 in D Minor, D. 810 "Death and the Maiden": III. Scherzo (Allegro molto)
00:03:37

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - Franz Schubert, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Ligatura-Message to Frances-Maria (György Kurtág)

8
Ligatura-Message to Frances-Maria (The Answered Unanswered Question), Op. 31B
00:05:02

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - György Kurtag, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Kafka Fragment (György Kurtág)

9
Kafka Fragment for Violin, Op. 24: Ruhelos
00:00:27

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - György Kurtag, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

String Quartet No.14 In D Minor, D. 810 "Death and the Maiden" (György Kurtág)

10
String Quartet No.14 in D Minor, D. 810 "Death and the Maiden": IV. Presto
00:08:50

Patricia Kopatchinskaja, Performer - The Saint Paul Chamber Orchestra, Performer - György Kurtag, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2015 The Saint Paul Chamber Orchestra

Descriptif de l'album

Avec l'ensemble américain Saint Paul Chamber Orchestra, la violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja – qui vit toujours l'interprétation comme une recréation – met en scène dans ce programme sa propre méditation musicale sur la mort. Allusions pour la plupart à la danse macabre médiévale, des pièces de Dowland, Nörmiger, Gesualdo, Kurtág et Schubert servent d'interludes entre les mouvements du Quatuor schubertien entendu ici dans le propre arrangement pour orchestre de la violoniste. Malgré la diversité d'origine et de style de ces pages, les musiciens ont su en faire un tout cohérent qui n'est pas sans valeur. Quant au Quatuor "La jeune fille et la mort", en voilà une vision nouvelle où la théâtralité et les contrastes accusés pour mieux exprimer les sentiments de peur, colère, désir et désespoir prennent le pas sur l'écriture schubertienne dans les moments où celle-ci n'est que subtilité, magie et transparence. Force-t-elle le trait ? Qu'on en juge comme l'on veut, mais on ne pourra en tout cas retirer à Patricia Kopatchinskaja son engagement, son intensité et son inventivité. (Qobuz / GG)


 


 

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Translation Black Eyed Peas
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Patricia Kopatchinskaja
Plaisirs illuminés Patricia Kopatchinskaja
What's Next Vivaldi? Patricia Kopatchinskaja
Time & Eternity Patricia Kopatchinskaja
Deux (Bartók, Poulenc & Ravel) Patricia Kopatchinskaja
Faradzh Karaev: Orchestral Works Patricia Kopatchinskaja

Playlists

Dans la même thématique...
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...