Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

François Joubert-Caillet - Samuel Scheidt : Ludi musici

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Samuel Scheidt : Ludi musici

L'Achéron - François Joubert-Caillet

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Emaillés de dialogues entre instruments, d’échos et de parties de cache-cache mélodiques, les Ludi Musici de Samuel Scheidt illustrent à merveille le plaisir et l’amusement de jouer ensemble ces pages si sublimes du répertoire de consort de violes. En ce début de XVIIe siècle, une époque où l’Italie commence à répandre ses nouveautés tout autour de l’Europe, l’Allemagne luthérienne devient le berceau de la fusion entre l’héritage de la polyphonie de la Renaissance, de la nouvelle tradition mélodique issue de la Réforme (en particulier à travers les chorals luthériens, toujours mémorables, toujours proches de l’humain), et les influences italiennes : polychoralité, style concertant, développement virtuose de la mélodie… Si Scheidt n’a pas voyagé en Italie, c’est son collègue et ami Schütz qui servit de passerelle avec le Sud, où il avait côtoyé Gabrieli et Monteverdi. En 1621 il publie son recueil Paduana, Gagliarda, Couranta, Allemande, Intrada, Canzonetto, ut vocant quaternis & quinis vocibus, ingratiam Musices studisorum potisimum Violistes concinnata una cum Basso Continuo, qui certes ne s’appelle pas « Ludorum musicorum » (« jeux musicaux ») mais comme il publie deux ans plus tard un Ludorum musicorum, seconda pars, on peut en conclure qu’il considéra le volume initial comme la prima pars. C’est cette première partie dont l’exemplaire ensemble L’Achéron de François Joubert-Caillet nous donne une sélection de seize danses, jouées au consort de violes auquel viennent s’ajouter la harpe, le théorbe, l’orgue, le virginal et le cistre. © SM/Qobuz


« La riche guirlande de pavanes, courantes et autres canzone tressée dans les Ludi Musici ("Jeux des musiciens", 1621) a déjà inspiré à Hespèrion XX deux disques splendides (Virgin puis Astrée / Alia Vox). [...] François Joubert-Caillet va encore plus loin dans le sens de l'opulence coloriste et d'un lyrisme polyphonique. Ses violistes maîtrisent si finement les ressorts dansés qu'ils savent les faire oublier sous la générosité du geste collectif et joueur. L'Achéron compense son approche moins choréraphique par la beauté des sonorités ambrées et profondes de superbes violes, par des moments d'enthousiasme dynamique, enfin et surtout par l'exubérance ciselée d'un riche continuo (harpe, théorbe, luth, cittern, orgue, virginal) jamais intrusif. [...] Avions-nous déjà entendu un consort de ce niveau dans l'Hexagone ?» (Diapason, décembre 2015 / Jean-Luc Macia)

Plus d'informations

Samuel Scheidt : Ludi musici

François Joubert-Caillet

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Ludi musici I (Samuel Scheidt)

1
29. Canzon super cantionem gallicam, SSWV 67 00:04:52

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

2
6. Paduan a 4, SSWV 44 00:06:56

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

3
8. Galliard a 4, SSWV 46 00:02:41

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

4
11. Courant a 4, SSWV 49 00:03:27

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

5
16. Alamande a 4, SSWV 54 00:01:44

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

6
5. Paduan a 4, SSWV 43 00:08:30

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

7
13. Courant a 4, SSWV 51 00:03:48

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

8
7. Galliard a 4, SSWV 45 00:01:51

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

9
26. Canzon ad imitationem bergamasca anglica a 5 00:04:36

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

10
25. Galliard a 5, SSWV 63 00:03:16

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

11
19. Courant a 4, SSWV 57 00:02:36

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

12
21. Galliard battaglia a 5, SSWV 59 00:03:42

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

13
4. Paduan dolorosa a 4, SSWV 42 00:06:53

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

14
10. Courant a 4 00:02:58

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

15
9. Courant dolorosa a 4, SSWV 47 00:04:01

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

16
28. Canzon super a 5 "O Nachbar Roland", SSWV 66 00:06:14

L'Achéron - François Joubert-Caillet, Treble Viol & Conductor - Samuel Scheidt, Composer

2015 Outhere 2015 Outhere

Descriptif de l'album

Emaillés de dialogues entre instruments, d’échos et de parties de cache-cache mélodiques, les Ludi Musici de Samuel Scheidt illustrent à merveille le plaisir et l’amusement de jouer ensemble ces pages si sublimes du répertoire de consort de violes. En ce début de XVIIe siècle, une époque où l’Italie commence à répandre ses nouveautés tout autour de l’Europe, l’Allemagne luthérienne devient le berceau de la fusion entre l’héritage de la polyphonie de la Renaissance, de la nouvelle tradition mélodique issue de la Réforme (en particulier à travers les chorals luthériens, toujours mémorables, toujours proches de l’humain), et les influences italiennes : polychoralité, style concertant, développement virtuose de la mélodie… Si Scheidt n’a pas voyagé en Italie, c’est son collègue et ami Schütz qui servit de passerelle avec le Sud, où il avait côtoyé Gabrieli et Monteverdi. En 1621 il publie son recueil Paduana, Gagliarda, Couranta, Allemande, Intrada, Canzonetto, ut vocant quaternis & quinis vocibus, ingratiam Musices studisorum potisimum Violistes concinnata una cum Basso Continuo, qui certes ne s’appelle pas « Ludorum musicorum » (« jeux musicaux ») mais comme il publie deux ans plus tard un Ludorum musicorum, seconda pars, on peut en conclure qu’il considéra le volume initial comme la prima pars. C’est cette première partie dont l’exemplaire ensemble L’Achéron de François Joubert-Caillet nous donne une sélection de seize danses, jouées au consort de violes auquel viennent s’ajouter la harpe, le théorbe, l’orgue, le virginal et le cistre. © SM/Qobuz


« La riche guirlande de pavanes, courantes et autres canzone tressée dans les Ludi Musici ("Jeux des musiciens", 1621) a déjà inspiré à Hespèrion XX deux disques splendides (Virgin puis Astrée / Alia Vox). [...] François Joubert-Caillet va encore plus loin dans le sens de l'opulence coloriste et d'un lyrisme polyphonique. Ses violistes maîtrisent si finement les ressorts dansés qu'ils savent les faire oublier sous la générosité du geste collectif et joueur. L'Achéron compense son approche moins choréraphique par la beauté des sonorités ambrées et profondes de superbes violes, par des moments d'enthousiasme dynamique, enfin et surtout par l'exubérance ciselée d'un riche continuo (harpe, théorbe, luth, cittern, orgue, virginal) jamais intrusif. [...] Avions-nous déjà entendu un consort de ce niveau dans l'Hexagone ?» (Diapason, décembre 2015 / Jean-Luc Macia)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par François Joubert-Caillet
Erlebach: Complete Trio Sonatas François Joubert-Caillet
Johann Bernhard Bach: Ouvertures François Joubert-Caillet
Anthony Holborne: The Fruit of Love François Joubert-Caillet

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le tour du monde choral de Marcus Creed

Marcus Creed incarne, auprès des auditeurs de chant choral, et davantage encore a cappella, un idéal de constance, d'exigence et d'exploration. Cette série chez Hänssler avec l'Ensemble vocal de la Radio de Stuttgart propose un tour du monde de la musique chorale, des Amériques au Japon en passant par les grandes nations vocales d'Europe.

Alfred Deller, la renaissance d’une voix disparue

Il est difficile d’imaginer la stupeur ressentie par les mélomanes anglais en découvrant Alfred Deller au sortir de la guerre. A cette époque, la voix de contre-ténor avait disparu depuis plus de deux siècles, engloutissant dans le même oubli tout un répertoire. Surgie soudainement du passé, cette voix magique semblait presque surnaturelle. Retour sur la fascinante trajectoire du chanteur britannique décédé en 1979.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...