Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Tony Allen - Rejoice

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Rejoice

Tony Allen & Hugh Masekela

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Vieilles connaissances, Tony Allen et Hugh Masekela se croisent à Londres en 2010 et concluent un pacte d’œuvre commune. Les baguettes d’or du Nigérian et la trompette précieuse du Sud-Africain s’accordent rapidement à souder leurs deux cultures. L’union du jazz africain limpide et des rythmiques afrobeat imparables coule de source et s’enrichit de voix : chant en zoulou de Masekela sur les voyous des townships (Robbers, Thugs and Muggers (O'Galajani)) et hommage en anglais à Fela ((Never) Lagos Never Gonna Be the Same). Mais le temps manque pour finaliser. Les musiciens reprennent leurs vies, le temps sa course et les bandes se reposent à l’abri. Quand ils se croisent, Allen et Masekela s’interrogent, mais ne réussissent pas à harmoniser leurs agendas avant la disparition du trompettiste en 2018. L’essentiel est gravé, la frustration est trop forte et durant l’été 2019, Tony Allen va compléter les enregistrements avec des proches du trompettiste et des héritiers anglo-saxons éclairés comme le bassiste Mutale Chashi (Kokoroko), le claviériste Joe Armon-Jones (Ezra Collective) ou le saxophoniste Steve Williamson (Abbey Lincoln, Pat Thomas). En conclusion, sur We’ve Landed, Tony Allen signe un texte dédié à la jeunesse, soulignant la volonté de transmission, le passage de flambeau. Cette réunion de géants est fidèle à la promesse qu’elle suggère et porte merveilleusement bien son titre. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

Plus d'informations

Rejoice

Tony Allen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Robbers, Thugs and Muggers (O'Galajani)
00:04:35

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, Writer, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, Writer, MainArtist - Nick Gold, Producer - Tom Herbert, Bass - Joe Armon Jones, Keyboards - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

2
Agbada Bougou
00:05:26

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, MainArtist - Steve Williamson, Tenor Saxophone - Nick Gold, Producer - Tom Herbert, Bass - Joe Armon Jones, Keyboards - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

3
Coconut Jam
00:03:31

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, MainArtist - Nick Gold, Producer - Tom Herbert, Bass - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

4
Never (Lagos Never Gonna Be the Same)
00:03:53

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, Writer, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, Writer, MainArtist - Nick Gold, Producer - Lewis Wright, Vibraphone - Tom Herbert, Bass - Mutale Chashi, Bass - Joe Armon Jones, Keyboards - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

5
Slow Bones
00:05:49

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, MainArtist - Steve Williamson, Tenor Saxophone - Nick Gold, Producer - Mutale Chashi, Bass - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

6
Jabulani (Rejoice, Here Comes Tony)
00:05:41

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, Writer, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, Writer, MainArtist - Nick Gold, Producer - Lewis Wright, Vibraphone - Tom Herbert, Bass - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

7
Obama Shuffle Strut Blues
00:04:40

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, MainArtist - Steve Williamson, Tenor Saxophone - Nick Gold, Producer - Elliot Galvin, Keyboards - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

8
We've Landed
00:04:38

Guy Davie, Engineer - Jerry Boys, Engineer - Lekan Babalola, Percussion - Hugh Masekela, Composer, Flugelhorn, MainArtist - Tony Allen, Composer, Drums, Percussion, MainArtist - Nick Gold, Producer - Lewis Wright, Vibraphone - Tom Herbert, Bass - Sonny Johns, Engineer, Additional Production

2020 World Circuit Limited, a BMG Company 2020 World Circuit Limited, a BMG Company

Descriptif de l'album

Vieilles connaissances, Tony Allen et Hugh Masekela se croisent à Londres en 2010 et concluent un pacte d’œuvre commune. Les baguettes d’or du Nigérian et la trompette précieuse du Sud-Africain s’accordent rapidement à souder leurs deux cultures. L’union du jazz africain limpide et des rythmiques afrobeat imparables coule de source et s’enrichit de voix : chant en zoulou de Masekela sur les voyous des townships (Robbers, Thugs and Muggers (O'Galajani)) et hommage en anglais à Fela ((Never) Lagos Never Gonna Be the Same). Mais le temps manque pour finaliser. Les musiciens reprennent leurs vies, le temps sa course et les bandes se reposent à l’abri. Quand ils se croisent, Allen et Masekela s’interrogent, mais ne réussissent pas à harmoniser leurs agendas avant la disparition du trompettiste en 2018. L’essentiel est gravé, la frustration est trop forte et durant l’été 2019, Tony Allen va compléter les enregistrements avec des proches du trompettiste et des héritiers anglo-saxons éclairés comme le bassiste Mutale Chashi (Kokoroko), le claviériste Joe Armon-Jones (Ezra Collective) ou le saxophoniste Steve Williamson (Abbey Lincoln, Pat Thomas). En conclusion, sur We’ve Landed, Tony Allen signe un texte dédié à la jeunesse, soulignant la volonté de transmission, le passage de flambeau. Cette réunion de géants est fidèle à la promesse qu’elle suggère et porte merveilleusement bien son titre. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Tony Allen

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La nouvelle scène jazz anglaise en 10 albums

Hard bop ou hip-hop, free ou groovy, électro ou calypso, expérimentale ou caribéenne, la scène jazz britannique contemporaine regorge d’aventuriers aux oreilles bien ouvertes. Des musiciens connaissant leurs classiques qu’ils embarquent sur tous les types de terrains possibles et dont voici 10 albums symbolisant l’éclectisme salvateur.

Impulse! Orange was the new Black

Avec Blue Note et Verve, Impulse! est sans doute le plus célèbre des labels de jazz américains. Une maison peinte en orange et noir qui hébergea bien évidemment John Coltrane mais aussi les musiciens les plus aventureux des années 60.

Nat King Cole, un roi pour tous

Intemporel et consensuel, dans le bon sens du terme, Nat King Cole aurait soufflé ses 100 bougies le 17 mars 2019. Pianiste raffiné et crooner satiné, il a raflé les suffrages du grand public des années 40 et 50 tout en fascinant les fans de jazz avec sa classe innée. Au pays des têtes couronnées, le roi (Cole) a bien sa place aux côtés du duc (Ellington) et du comte (Basie).

Dans l'actualité...