Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Joël Suhubiette - Reinhard Keiser : Markuspassion

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Reinhard Keiser : Markuspassion

Ensemble Jacques Moderne - Joël Suhubiette

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pendant les trente premières années de sa carrière, Reinhard Keiser (1674–1732) fut avant tout un célébrissime compositeur d’opéras ; la légende lui en attribue une centaine, la musicologie soixante-dix, la réalité une vingtaine car le reste semble perdu. Sa Passion selon saint Marc de 1713 est donc l’œuvre d’un musicien empreint d’art lyrique et, très franchement, cela s’entend. Les airs, les ensembles, les chœurs débordent de vigueur dramatique, sans oublier la « peinture musicale » chère aux musiciens de ce temps qui se servaient des inflexions pour décrire quasi-graphiquement tel mouvement, telle pensée, telle image, un certain ésotérisme pour l’auditeur d’aujourd’hui mais au XVIIIe siècle, les allusions sautaient aux yeux – aux oreilles, plutôt. On peut gager que Bach lui-même se laissa influencer par ce style très visuel d’oratorio sacré pour ses propres Passions, même si le Kantor utilisa bien plus le chœur que Keiser, plus orienté sur les solistes – l’opéra, encore une fois ! Soit dit en guise de conclusion, Keiser est jusqu’ici considéré comme l’auteur de cette Passion selon saint Marc mais les musicologues émettent quelques doutes quant à la paternité ; il pourrait s’agir en réalité de Keiser – Gottfried, autrement dit le père de Reinhard. Mais à défaut de preuve irréfutable, Reinhard, ne serait-ce que parce qu’il est plus célèbre, garde le dessus. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Reinhard Keiser : Markuspassion

Joël Suhubiette

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Markuspassion (Reinhard Keiser)

1
I. Jesus Christus ist um unser Missetat willen
00:01:51

Ensemble Jacques Moderne (Chorus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

2
II. Und da sie den Lobgesang gesprochen
00:02:47

Thomas E. Bauer, Bass (Jesus) - Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Ensemble Jacques Moderne (Stephan Van Dyck, Tenor/Petrus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

3
III. Will dich die Angst betreten
00:02:02

Ensemble Jacques Moderne (Anne Magouët, Soprano/Petrus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

4
IV. Und nahm zu sich Petrus und Jakobus
00:01:53

Thomas E. Bauer, Bass (Jesus) - Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

5
V. Was mein Gott will
00:01:23

Ensemble Jacques Moderne - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

6
VI. Und kam und fand sie schlafend - Und alsbald, da er noch redet
00:03:19

Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Thomas E. Bauer, Bass (Jesus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

7
VII. Wenn nun der Leib wird sterben müssen
00:03:33

Ensemble Jacques Moderne (Stephan Van Dyck, Tenor) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

8
VIII. Die aber legten ihre Hände an ihn - Und die Jünger verliessen ihn alle und flohen - Wir haben gehöret, dass er saget - Aber ihr Zeugnis stimmet noch nicht - Weissage uns - Und die Knechte schlugen ihn ins Angesicht - Wahrlich, du bist der einer
00:08:14

Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Thomas E. Bauer, Bass (Jesus) - David Erler, alto (High Priest) - Ensemble Jacques Moderne (Anne Magouët soprano [Magd] & Chorus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

9
IX. Wein, ach, wein jetzt um die Wette
00:04:19

Stephan Van Dick, Tenor - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

10
X. Sinfonia
00:00:44

Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

11
XI. Und bald am Morgen
00:01:06

Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Thomas E. Bauer, Bass (Jesus) - Ensemble Jacques Moderne (Olivier Coifet, Tenor/Pilatus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

12
XII. Klaget nur, ihr Kläger hier
00:01:52

Ensemble Jacques Moderne (David Erler, alto) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

13
XIII. Jesus aber antwortete nichts mehr - Kreuzige ihn - Pilatus aber sprach zu ihnen - Kreuzige ihn
00:02:10

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Ensemble Jacques Moderne (Olivier Coifet, Ténor/Pilatus & Chorus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

14
XIV. O hilf, Christe, Gottes Sohn (Chorus)
00:00:49

Ensemble Jacques Moderne (Chorus) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

15
XV. Sinfonia
00:00:51

Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

16
XVI. Pilatus aber gedachte - Gegrüsset seist du, der Juden König - Und schlugen ihm das Haupt
00:02:51

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Ensemble Jacques Moderne (Chorus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

17
XVII. O süßes Kreuz, o Baum des Lebens (aria basse) 2‘04
00:02:03

Tomas E. Bauer, Bass - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

18
XVIII. Und sie brachten ihn an die Stätte Golgatha (Evangelist) 0‘34
00:00:34

Jan Kobow, tenor (Evangelist) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

19
XIX. O Golgatha! Platz herber Schmerzen (aria soprano) 4‘59
00:04:59

Anne Magouët, Soprano - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

20
XX. Und da sie ihn gekreuzigt hatten (Evangelist) 0‘43
00:00:43

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

21
XXI. Was seh’ ich hier (aria alto) 1‘36
00:01:36

David Erler, Alto - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

22
XXII. Und es war oben über ihm geschrieben - Pfui dich, wie fein zerbrichst du den Tempel - Desselbengleichen die Hohenpriester - Er hat andern geholfen - Und die mit ihm gekreuziget waren - Eli, eli, lama asabthani
00:06:36

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Tomas E. Bauer Bass (Jesus) - Ensemble Jacques Moderne (Chorus & Guilhem Terrail, alto/Kriegsknecht) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

23
XXIII. Wenn ich einmal soll scheiden (Chorus)
00:02:32

Ensemble Jacques Moderne (Chorus) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

24
XXIV. Seht, Menschenkinder - Der Fürst der Welt erbleicht
00:05:07

Anne Magouët, Soprano - Stephan Van Dyck, Tenor - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

25
XXV. Sinfonia
00:01:40

Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

26
XXVI. Und der Vorhang im Tempel zerriss
00:02:32

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Gunther Vandeven, Alto (Centurion) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

27
XXVII. Dein Jesus hat das Haupt geneiget
00:02:21

David Erler, Alto - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

28
XXVIII. Und er kaufte ein Leinwand
00:00:55

Jan Kobow, Tenor (Evangelist) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

29
O Traurigkeit, o Herzeleid - O selig ist zu dieser Frist - O Jesu du, mein Hilf und Ruh - Amen
00:04:59

Ensemble Jacques Moderne (Chorus) - Gli Incogniti (Amandine Beyer, Soloist) - Joël Suhubiette, Conductor - Reinhard Keiser, Composer

Mirare 2015

Descriptif de l'album

Pendant les trente premières années de sa carrière, Reinhard Keiser (1674–1732) fut avant tout un célébrissime compositeur d’opéras ; la légende lui en attribue une centaine, la musicologie soixante-dix, la réalité une vingtaine car le reste semble perdu. Sa Passion selon saint Marc de 1713 est donc l’œuvre d’un musicien empreint d’art lyrique et, très franchement, cela s’entend. Les airs, les ensembles, les chœurs débordent de vigueur dramatique, sans oublier la « peinture musicale » chère aux musiciens de ce temps qui se servaient des inflexions pour décrire quasi-graphiquement tel mouvement, telle pensée, telle image, un certain ésotérisme pour l’auditeur d’aujourd’hui mais au XVIIIe siècle, les allusions sautaient aux yeux – aux oreilles, plutôt. On peut gager que Bach lui-même se laissa influencer par ce style très visuel d’oratorio sacré pour ses propres Passions, même si le Kantor utilisa bien plus le chœur que Keiser, plus orienté sur les solistes – l’opéra, encore une fois ! Soit dit en guise de conclusion, Keiser est jusqu’ici considéré comme l’auteur de cette Passion selon saint Marc mais les musicologues émettent quelques doutes quant à la paternité ; il pourrait s’agir en réalité de Keiser – Gottfried, autrement dit le père de Reinhard. Mais à défaut de preuve irréfutable, Reinhard, ne serait-ce que parce qu’il est plus célèbre, garde le dessus. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Enregistrement réalisé à l’Abbaye Royale de Fontevraud en avril 2014

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Dans l'actualité...