Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Daniil Trifonov - Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Daniil Trifonov, Philadelphia Orchestra, Yannick Nézet-Séguin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Le voyage de Daniil Trifonov à travers l’univers de Rachmaninov s’achève. Le pianiste est arrivé à bon port avec l’Orchestre de Philadelphie de Yannick Nézet-Seguin. Ce finale a été inspiré par la permanence des cloches dans le paysage sonore de la Grande Russie. Alain Corbin a dit leur importance dans la scansion rythmique et symbolique du quotidien de la France au XIXe siècle dans son ouvrage Les Cloches de la Terre. Le témoignage du pianiste, qui a grandi à Novgorod, comme Rachmaninov, rejoint les analyses de l’historien. À la différence près que les cloches ont donné à la musique russe sa noblesse teintée de nostalgie populaire. Daniil Trifonov s’en souvient, particulièrement dans sa transcription pour piano du premier épisode des Cloches. Il a su respecter la puissance opératique de la partition et la splendeur de son orchestration : harpe, célesta et flûtes se sont véritablement transformés en cloches sous les doigts du musicien qui n’a pas oublié l’aura d’inquiétante étrangeté (Edgar Poe n’est pas loin) qui enveloppe le premier mouvement.
Sa technique épouse tous les caprices de son imagination, qu’il a bouillonnante. Si l’on s’ennuie un peu dans la Vocalise, les premier et troisième Concertos font tour à tour frissonner d’extase et pleurer de plaisir. Un très beau disque où l’orchestre, un peu distant peut-être, remplit sa mission de caisse de résonance du soliste. © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'informations

Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Daniil Trifonov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

The Bells, Op. 35 (Serge Rachmaninoff)

1
1. Allegro ma non tanto (The Silver Sleigh Bells) (Arr. Trifonov for Piano) Live at Philharmonie, Berlin / 2019
00:06:55

Daniil Trifonov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer - Christoph Franke, Producer - Sid McLauchlan, Producer, Additional Producer - René Möller, Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer, Mix Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 1 in F-Sharp Minor, Op. 1 (Serge Rachmaninoff)

2
1. Vivace
00:13:08

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
2. Andante
00:07:19

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
3. Allegro vivace
00:07:46

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Vocalise, Op. 34, No. 14 (Serge Rachmaninoff)

5
Vocalise, Op. 34, No. 14 (Arr. Trifonov for Piano)
00:03:34

Daniil Trifonov, Piano - Sid McLauchlan, Producer - Silas Brown, Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer, Mix Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 3 in D minor, Op. 30 (Serge Rachmaninoff)

6
1. Allegro ma non tanto Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018
00:17:25

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
2. Intermezzo (Adagio) Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018
00:11:18

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
3. Finale (Alla breve) Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018
00:14:24

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Le voyage de Daniil Trifonov à travers l’univers de Rachmaninov s’achève. Le pianiste est arrivé à bon port avec l’Orchestre de Philadelphie de Yannick Nézet-Seguin. Ce finale a été inspiré par la permanence des cloches dans le paysage sonore de la Grande Russie. Alain Corbin a dit leur importance dans la scansion rythmique et symbolique du quotidien de la France au XIXe siècle dans son ouvrage Les Cloches de la Terre. Le témoignage du pianiste, qui a grandi à Novgorod, comme Rachmaninov, rejoint les analyses de l’historien. À la différence près que les cloches ont donné à la musique russe sa noblesse teintée de nostalgie populaire. Daniil Trifonov s’en souvient, particulièrement dans sa transcription pour piano du premier épisode des Cloches. Il a su respecter la puissance opératique de la partition et la splendeur de son orchestration : harpe, célesta et flûtes se sont véritablement transformés en cloches sous les doigts du musicien qui n’a pas oublié l’aura d’inquiétante étrangeté (Edgar Poe n’est pas loin) qui enveloppe le premier mouvement.
Sa technique épouse tous les caprices de son imagination, qu’il a bouillonnante. Si l’on s’ennuie un peu dans la Vocalise, les premier et troisième Concertos font tour à tour frissonner d’extase et pleurer de plaisir. Un très beau disque où l’orchestre, un peu distant peut-être, remplit sa mission de caisse de résonance du soliste. © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Daniil Trifonov

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Dans l'actualité...