Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Patrick Langot - Præludio (Bach, Gabrielli, Gubaidulina, Menut)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Præludio (Bach, Gabrielli, Gubaidulina, Menut)

Patrick Langot

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le violoncelliste Patrick Langot revient au disque avec un album solo particulièrement inventif et passionnant. N’ayons pas peur de parler de « révélation » à l’écoute des Ricercari composés par Domenico Gabrielli vers 1689. Restées longtemps à l’état de manuscrit et conçues à l’époque où le violoncelle s’émancipait peu à peu de son rôle de « basso continuo », ces pièces conjuguent, quelquefois avec humour, la vocalité et la virtuosité de l’instrument, préfigurant les Suites que Bach écrira trente ans plus tard.
Voulant présenter en quelque sorte l’alpha et l’omega du répertoire pour son instrument ou plutôt de ses instruments, puisque Patrick Langot en utilise habilement trois différents, il a choisi d’entrelarder les pièces de Gabrielli avec les 10 Préludes de Sofia Goubaïdoulina composés en 1974, avant de clore son enregistrement avec audace par les préludes ouvrant les six Suites de Bach. Pour faire le lien entre les deux groupes, il a demandé au compositeur Benoît Menut de lui composer un Postlude enregistré ici pour la première fois.
En présentant ainsi une suite de préludes pour violoncelle solo, cet album constitue à lui seul un véritable évènement pour le répertoire du violoncelle. Groupant les pièces en un savant patchwork mêlant les styles et les époques, Patrick Langot s’octroie une grande liberté et ouvre une fenêtre sur un horizon différent, offrant une nouvelle voie à ses nombreux collègues tous atteints du « syndrome des Suites de Bach » sempiternellement offertes en bis par tous les violoncellistes du monde. Semblables à un puits d’inspiration sans fond, ces œuvres exceptionnelles sont devenues avec le temps un luxueux oreiller de paresse cachant de nombreuses pièces écrites pour le violoncelle solo du début de l’ère baroque jusqu’à nos jours. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Præludio (Bach, Gabrielli, Gubaidulina, Menut)

Patrick Langot

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Ricercari per il violoncello solo (Domenico Gabrielli)

1
VII. Ricercar 7° in D
00:05:21

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

10 Preludes (Etudes) for solo cello (Sofia Gubaidulina)

2
I. Staccato – Legato
00:01:09

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

3
II. Legato – Staccato
00:02:21

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

4
III. Con sordino – Senza sordino
00:03:12

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Ricercari per il violoncello solo (Domenico Gabrielli)

5
I. Ricercar primo in G
00:01:48

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

6
II. Ricercar 2° in A
00:07:13

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

7
III. Ricercar 3° in D
00:02:54

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

10 Preludes (Etudes) for solo cello (Sofia Gubaidulina)

8
IV. Ricochet
00:01:32

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

9
V. Sul ponticello – Ordinario – Sul tasto
00:02:33

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

10
VI. Flagioletti
00:02:41

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Ricercari per il violoncello solo (Domenico Gabrielli)

11
V. Ricercar 5° in C
00:01:25

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

12
IV. Ricercar 4° in E Flat
00:03:54

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

10 Preludes (Etudes) for solo cello (Sofia Gubaidulina)

13
VII. Al taco – Da punta d'arco
00:01:05

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

14
VIII. Arco - Pizzicato
00:01:13

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

15
IX. Pizzicato – Arco
00:03:34

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

16
X. Senza arco, senza pizzicato
00:03:53

Patrick Langot, Cello - Sofia Gubaidulina, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Canon à due violoncelli (Domenico Gabrielli)

17
Canon a due violoncelli Bonus Track
00:01:59

Patrick Langot, Cello - Seriel Bocciarelli, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Ricercari per il violoncello solo (Domenico Gabrielli)

18
VI. Ricercar 6° in G
00:03:55

Patrick Langot, Cello - Domenico Gabrielli, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Postlude pour violoncelle solo (2017) (Benoît Menut)

19
Postlude pour violoncelle solo World Premiere Recording
00:08:10

Patrick Langot, Cello - Benoît Menut, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 1 in G major, BWV 1007 (Johann Sebastian Bach)

20
I. Prélude
00:02:29

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 2 in D minor, BWV 1008 (Johann Sebastian Bach)

21
I. Prélude
00:03:31

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 3 in C major, BWV 1009 (Johann Sebastian Bach)

22
I. Prélude
00:03:23

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 4 in E-Flat Major, BWV 1010 (Johann Sebastian Bach)

23
I. Prélude
00:03:45

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 5 in C minor, BWV 1011 (Johann Sebastian Bach)

24
I. Prélude
00:06:01

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Cello Suite No. 6 in D major, BWV 1012 (Johann Sebastian Bach)

25
I. Prélude
00:04:16

Patrick Langot, Cello - Johann Sebastian Bach, Composer

2018 Klarthe 2018 Klarthe

Descriptif de l'album

Le violoncelliste Patrick Langot revient au disque avec un album solo particulièrement inventif et passionnant. N’ayons pas peur de parler de « révélation » à l’écoute des Ricercari composés par Domenico Gabrielli vers 1689. Restées longtemps à l’état de manuscrit et conçues à l’époque où le violoncelle s’émancipait peu à peu de son rôle de « basso continuo », ces pièces conjuguent, quelquefois avec humour, la vocalité et la virtuosité de l’instrument, préfigurant les Suites que Bach écrira trente ans plus tard.
Voulant présenter en quelque sorte l’alpha et l’omega du répertoire pour son instrument ou plutôt de ses instruments, puisque Patrick Langot en utilise habilement trois différents, il a choisi d’entrelarder les pièces de Gabrielli avec les 10 Préludes de Sofia Goubaïdoulina composés en 1974, avant de clore son enregistrement avec audace par les préludes ouvrant les six Suites de Bach. Pour faire le lien entre les deux groupes, il a demandé au compositeur Benoît Menut de lui composer un Postlude enregistré ici pour la première fois.
En présentant ainsi une suite de préludes pour violoncelle solo, cet album constitue à lui seul un véritable évènement pour le répertoire du violoncelle. Groupant les pièces en un savant patchwork mêlant les styles et les époques, Patrick Langot s’octroie une grande liberté et ouvre une fenêtre sur un horizon différent, offrant une nouvelle voie à ses nombreux collègues tous atteints du « syndrome des Suites de Bach » sempiternellement offertes en bis par tous les violoncellistes du monde. Semblables à un puits d’inspiration sans fond, ces œuvres exceptionnelles sont devenues avec le temps un luxueux oreiller de paresse cachant de nombreuses pièces écrites pour le violoncelle solo du début de l’ère baroque jusqu’à nos jours. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded 23-25 November, 2017, Paris (La Chapelle Notre-Dame de Bon Secours)

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
Blue Train John Coltrane

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...