Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Cameron Graves - Planetary Prince

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Planetary Prince

Cameron Graves

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Lorsque Kamasi Washington publia son monumental The Epic au printemps 2015, il précisa qu’il était le fruit de trois mois intenses de séances ininterrompues avec ses amis et sidemen du West Coast Get Down, collectif dont Cameron Graves est un élément central. Le pianiste sort donc à son tour un album, son premier en tant que leader. Moins ambitieux que le triple de son ami californien, Planetary Prince n’en est pas moins aussi passionnant. Avec Kamasi au saxophone, Ryan Porter au trombone, l’allumé Stephen Bruner alias Thundercat à la basse et son frère batteur Ronald Bruner (le trompettiste Philip Dizack et le bassiste Hadrien Feraud viennent compléter le casting), il déroule une musique inspirée par son intérêt pour l’astrologie et notamment le fameux Livre d'Urantia, un ouvrage de plus de 2000 pages à vocation spirituelle et philosophique et qui aurait été écrit entre 1924 et 1955, publié par plusieurs auteurs inconnus, dont de prétendus êtres célestes ! Un pavé qui poussera Stockhausen à composer, entre 1977 et 2003, les 29 heures de son cycle de sept opéras Licht. Heureusement plus modeste (80 minutes), le disque de Cameron Graves s’inscrit dans ce jazz californien actuel ultra-énergique et habité. Une musique épique qui ne s’écarte pas totalement de celle de son camarade saxophoniste. Percussif à souhait, le piano de Graves est une vraie locomotive qui s’emporte sur des rails assez lyriques et inspirés. Mais c’est surtout l’impressionnante énergie scénique qui se dégage des improvisations de ce Planetary Prince. © MD/Qobuz

Plus d'informations

Planetary Prince

Cameron Graves

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Satania Our Solar System 00:08:42

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

2
Planetary Prince 00:08:06

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

3
El Diablo 00:07:28

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

4
Adam & Eve 00:13:38

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

5
The End of Corporatism 00:08:08

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

6
Andromeda 00:11:22

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

7
Isle of Love 00:10:45

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

8
The Lucifer Rebellion 00:09:59

Cameron Graves, MainArtist - Jimmy Jack Music (BMI), MusicPublisher

(C) 2017 Mack Avenue Records II, LLC (P) 2017 Mack Avenue Records II, LLC

Descriptif de l'album

Lorsque Kamasi Washington publia son monumental The Epic au printemps 2015, il précisa qu’il était le fruit de trois mois intenses de séances ininterrompues avec ses amis et sidemen du West Coast Get Down, collectif dont Cameron Graves est un élément central. Le pianiste sort donc à son tour un album, son premier en tant que leader. Moins ambitieux que le triple de son ami californien, Planetary Prince n’en est pas moins aussi passionnant. Avec Kamasi au saxophone, Ryan Porter au trombone, l’allumé Stephen Bruner alias Thundercat à la basse et son frère batteur Ronald Bruner (le trompettiste Philip Dizack et le bassiste Hadrien Feraud viennent compléter le casting), il déroule une musique inspirée par son intérêt pour l’astrologie et notamment le fameux Livre d'Urantia, un ouvrage de plus de 2000 pages à vocation spirituelle et philosophique et qui aurait été écrit entre 1924 et 1955, publié par plusieurs auteurs inconnus, dont de prétendus êtres célestes ! Un pavé qui poussera Stockhausen à composer, entre 1977 et 2003, les 29 heures de son cycle de sept opéras Licht. Heureusement plus modeste (80 minutes), le disque de Cameron Graves s’inscrit dans ce jazz californien actuel ultra-énergique et habité. Une musique épique qui ne s’écarte pas totalement de celle de son camarade saxophoniste. Percussif à souhait, le piano de Graves est une vraie locomotive qui s’emporte sur des rails assez lyriques et inspirés. Mais c’est surtout l’impressionnante énergie scénique qui se dégage des improvisations de ce Planetary Prince. © MD/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Cameron Graves

Playlists

Dans la même thématique...
Blue World John Coltrane
Beautiful Vinyl Hunter Ashley Henry
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
My Finnish Calendar Iiro Rantala
Les Grands Angles...
Kamasi Washington, le sax des Anges

Un triple album l’a placé au sommet, il revient avec un double ! Kamasi Washington intrigue et charme par-delà la jazzosphère. Aux côtés de Kendrick Lamar et Snoop Dogg mais surtout à la tête du collectif West Coast Get Down, le charismatique saxophoniste de Los Angeles souffle un vent de folie sur la scène jazz contemporaine.

Stan Getz à l’heure brésilienne

En mars 1964, le label Verve publie un chef-d’œuvre cosigné par l’Américain Stan Getz et le Brésilien João Gilberto, qui popularisera la bossa-nova aux quatre coins du monde et relancera la carrière du saxophoniste. Le disque reste encore aujourd’hui le sommet de la fusion entre jazz et musique brésilienne.

John Barry, factotum de génie

Composer pour l’écran nécessite un goût et un savoir-faire pour tous les styles : du disco pour une scène de night-club ou un madrigal pour un film en costumes, le musicien de cinéma doit pouvoir répondre présent partout ! Et John Barry est sans doute l’un des compositeurs de BO qui a su se fondre le mieux dans tous les genres cinématographiques et musicaux.

Dans l'actualité...