Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pierre Henry - Pierre Henry : Dracula

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Pierre Henry : Dracula

Pierre Henry

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Au cours des années 1990 et 2000, Pierre Henry se découvrit une fibre mystique et presque ésotérique. S'il avait poursuivi ses expérimentations musicales au cours de ces deux décennies, elles furent aussi celles qui marquèrent son retour à un certain classicisme. Il avait déjà rendu hommage à Beethoven quelques années plus tôt et désormais, c'est vers Richard Wagner qu'il se tourne pour cette ode au plus célèbre des buveurs de sang.

Œuvre romantique (au sens où on entendait ce terme au XIXe siècle), Dracula alterne entre les morceaux angoissants et suggestifs et les envolées lyriques du compositeur de Bayreuth. S'étant inspiré de toute la filmographie associée au Comte Transylvanien, Pierre Henry signe ici une véritable bande originale pour un film expressionniste allemand des années 1920, où, au détour d'une rue à l'architecture torturée, on pourrait croiser les inquiétantes silhouettes de Max Schreck et Conrad Veidt.
© ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2017

Plus d'informations

Pierre Henry : Dracula

Pierre Henry

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Dracula (Pierre Henry)

1
Henry: Dracula Episode 1
00:09:10

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

2
Henry: Dracula Episode 2
00:06:44

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

3
Henry: Dracula Episode 3
00:06:00

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

4
Henry: Dracula Episode 4
00:10:39

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

5
Henry: Dracula Episode 5
00:03:19

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

6
Henry: Dracula Episode 6
00:05:08

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

7
Henry: Dracula Episode 7
00:07:37

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

8
Henry: Dracula Episode 8
00:04:08

Pierre Henry, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2002 Son/Re

Descriptif de l'album

Au cours des années 1990 et 2000, Pierre Henry se découvrit une fibre mystique et presque ésotérique. S'il avait poursuivi ses expérimentations musicales au cours de ces deux décennies, elles furent aussi celles qui marquèrent son retour à un certain classicisme. Il avait déjà rendu hommage à Beethoven quelques années plus tôt et désormais, c'est vers Richard Wagner qu'il se tourne pour cette ode au plus célèbre des buveurs de sang.

Œuvre romantique (au sens où on entendait ce terme au XIXe siècle), Dracula alterne entre les morceaux angoissants et suggestifs et les envolées lyriques du compositeur de Bayreuth. S'étant inspiré de toute la filmographie associée au Comte Transylvanien, Pierre Henry signe ici une véritable bande originale pour un film expressionniste allemand des années 1920, où, au détour d'une rue à l'architecture torturée, on pourrait croiser les inquiétantes silhouettes de Max Schreck et Conrad Veidt.
© ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Pierre Henry

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Dans l'actualité...