Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 5 pistes Durée totale : 00:41:57

  1. 1 Sanchator de Pronfundis

    Emile Parisien Quartet - Emile Parisien, saxophones & composer - Julien Touery, piano & composer - Sylvain Darrifourcq, drums & composer - Ivan Gélugne, doublebass & composer Copyright : 2009 Laborie Jazz

  2. 2 Darwin à la montagne

    Emile Parisien Quartet - Emile Parisien, saxophones & composer - Julien Touery, piano & composer - Sylvain Darrifourcq, drums & composer - Ivan Gélugne, doublebass & composer Copyright : 2009 Laborie Jazz

  3. 3 Requiem Titatium

    Emile Parisien Quartet - Emile Parisien, saxophones & composer - Julien Touery, piano & composer - Sylvain Darrifourcq, drums & composer - Ivan Gélugne, doublebass & composer Copyright : 2009 Laborie Jazz

  4. 4 Le bel à l'agonie

    Emile Parisien Quartet - Emile Parisien, saxophones - Julien Touery, piano - Sylvain Darrifourcq, drums - Ivan Gélugne, doublebass - Richard Wagner, composer Copyright : 2009 Laborie Jazz

  5. 5 Sopalynx

    Emile Parisien Quartet - Emile Parisien, saxophones & composer - Julien Touery, piano & composer - Sylvain Darrifourcq, drums & composer - Ivan Gélugne, doublebass & composer Copyright : 2009 Laborie Jazz

À propos

Emile Parisien, saxophoniste né en 1982, vient de remporter le prix Django Reinhardt de l'Académie du jazz, fier d'une « petite » ouvre déjà bien fourni dont ce « Original Pimpant ». Pour le réalisateur de la captation du concert du quartet, Damien bertrand : « Le titre de l'album, Original pimpant, a valeur de manifeste. Novatrice et alerte, intense et lyrique, maniant l'absurde et la parodie, la musique, déjà aboutie, du quartet est aussi riche de toutes les perspectives qu'elle ouvre à corps perdu. » Rien n'exprime mieux que dans Le Bel à l'agonie l'art subtil et revigorant de ce quartet : détournant le prélude du troisième acte de Tristan et Isolde, de Wagner, par des dissonances, des chatoiements de timbres, des digressions inspirées, il donne par surprise de la magie aux instants.

CD

Sanchator de Profundis
Darwin à la Montagne
Requiem Titanium
Le Bel à l'Agonie
Sopalynx

DVD Vidéo

écrit et réalisé par Damien Bertrand

Jazz sur le vif : Emil Parisien Quartet
Concert filmé le 17 novembre 2007 à la Maison de la Radio
Contient les titres : Bam (Poupée russe)
Hysm
Au Revoir porc-épic
Eskal
Sopalynx

Clés mobiles
Documentaire
30 minutes - optional english subtitles

Laborie : autour d'un label et de ses artistes
5 minutes

Emile Parisien, saxophones
Julien Touery, piano
Sylvain Darrifourcq, batterie
Ivan Gélugne, contrebasse

    Il est une tendance du jazz qui a toujours eu de la peine à émerger : le jazz à connotation mystique et religieuse. Un tel jazz a en effet eu longtemps le tort d'être pris entre deux feux : d'un côté celui des traditionalistes musicaux, qui n'admettaient pas qu'une musique jugée consumériste, put assurer l'expression de sentiments spirituels, de l'autre celui des progressistes qui estimaient que le jazz devait s'affranchir de toute religiosité. En conséquence, l'on peut dénombrer bien peu de tentatives - essentiellement les trois concerts sacrés de Duke Ellington - dans un domaine qui eût put être d'un très grand intérêt. Le dernier album d'Emile Parisien Quartet vient en quelque sorte combler cette absence curieuse.

    D'inspiration peut-être plus mystique que religieuse, Original Pimpant se veut en quelque sorte une vaste méditation sur l'homme, Dieu et le monde. Sanchator de Profundis tente ainsi de saisir l'univers dans toute sa globalité cosmique. S'efforce d'émerger un chant des profondeurs voire le chant à l'origine de toute chose, en accord avec certaines conceptions philosophico-musicales issues des Pythagoriciens. Darwin sur la Montagne constitue une sorte de réponse au Sanchator : alors que celui-ci contemplait l'infiniment grand, celui-là s'attache à décrire la réalité prosaïque de la condition humaine. D'où des harmonies assez dures, entre-choquées, qui ne vont pas sans témoigner d'un certain humour. Le requiem Titanium aspire aux « espaces indéfinis de l'esprit » pour reprendre les mots du peintre allemand Caspar David Friedrich : la ligne mélodique se fait ample et s'efforce de décrire la paisible et angoissante condition de l'âme humaine après la mort. Le Bel à l'agonie est un récit : celui de quelque légende lointaine et mystérieuse, que nous confierait quelque aède à demi-mot. En témoigne la reprise du thème mélodique du Troisième Acte de Tristan et Isolde de Wagner. Sopalynx clôt ce voyage mystique avec humour et dérision, introduisant un peu de fraîcheur dans un ensemble qui, sinon, serait vite devenu pesant.

    A l'écoute de cet album, on perçoit fort bien l'extrême inventivité dont fait preuve ce quatuor de jazz tout récent, puisqu'il ne fut fondé qu'en 2004, et que leur premier album, Au Revoir Porc-Épic ne remonte qu'à 2006. L'on ne peut que saluer cette volonté de défricher des champs harmoniques nouveaux, qui entraîne l'expérimentation de métissages aussi audacieux qu'exaltant ; outre Wagner, l'ombre tutélaire de Scriabine et de Schönberg se fait fréquemment entendre. L'Emile Parisien Quartet a d'ores et déjà son style propre, et il ne s'en faut que peu pour que ce style devienne un genre à part.

Le quartet d'Emile Parisien est certainement l'une des formations émergentes les plus excitantes du moment. Depuis 2004, ces jeunes musiciens étonnent par leur fougue et leur maturité. Leurs prestations remarquées lors d'importants festivals (Marciac, Toulouse, Bayonne, Limoges, Châteauvallon.) et dans différents clubs parisiens (Duc des Lombards, Sunset, La Fontaine.) ont suscité l'intérêt du public comme de la critique, conquis par la complicité, l'engagement et l'énergie dont ils font preuve sur scène. Avec eux, l'originalité ne se pare pas d'artifice, ni de bluff, mais surgit d'une exploration intense d'univers musicaux qui nous sont familiers : ceux de Coltrane et de Wayne Shorter, bien sûr, mais aussi ceux d'Hector Berlioz, d'Igor Stravinsky ou d'Arnold Schoenberg. Si la relecture de cet héritage musical se révèle aussi passionnante, c'est d'abord par le sens de l'implication et la rigueur artistique inconditionnelle qui animent ces quatre musiciens. Chaque note, chaque mesure, est exécutée avec la force d'expression de ceux qui brûlent de nous transmettre la foi qui les anime. Ces instrumentistes parlent d'une seule voix, et jamais leur virtuosité de soliste, qui est pourtant époustouflante, ne vient distraire l'auditeur du cours émotionnel de compositions pour la plupart collectives.

The Emile Parisien Quartet is one of the most exciting band on the modern scene. Since 2004, these young musicians have amazed their audience with spirit and maturity. Their performances, in great festivals such as Marciac, Toulouse, Bayonne, Limoges, Châteauvallon, and in many clubs in Paris: Duc des Lombards, Sunset, La Fontaine, Les Disquaires, have been applauded by both audience and critics, delighted by the commitment and energy showed on stage. Originality is neither artificial nor demonstrative here, but emerges from the intense exploration of familiar musical trends; that of Coltrane and Wayne Shorter of course, but also Hector Berlioz, Igor Stravinsky and Arnold Schoenberg. If their rereading of this musical heritage is so fascinating, it has to do with the implication and the artistic rigour which nourishes the four musicians. Every note, every bar is played with the expressiveness of those urged to transmit their passion. These four musicians are one single voice, and though they all possess great individual skills, the audience is never disturbed from the emotional course of their collective compositions.

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Emile Parisien dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Laborie Jazz

Créé en 2006, le Label LABORIE Jazz a su imposer en quelques années un choix artistique fort, la mise en avant de jeunes compositeurs français ou internationaux. Au-delà de ce choix artistique, c’est aussi en terme d’accompagnement que ce dernier a acquis une image respectée dans une conjoncture complexe et peu propice à des investissements à moyen et long terme. Cette combinaison, qui vise avant tout à préserver la création et le développement de carrière, a été saluée à plusieurs reprises par des Victoires du Jazz, Django d’Or, Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Prix de l’Académie du Jazz, ainsi que de nombreuses récompenses à l’étranger. La progression des ar...

Voir la page Laborie Jazz Lire l'article

Le genre

Jazz contemporain dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Jazz dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles