Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Naïssam Jalal - Om Al Aagayeb

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Om Al Aagayeb

Naïssam Jalal

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Entre 2003 et 2006, Naïssam Jalal, flûtiste franco-syrienne, récemment honorée par une Victoire du Jazz, vivait au Caire. Trois années intenses durant lesquelles la jeune artiste a navigué de la douleur à la lumière, connaissant l’amour et la haine. Dix ans plus tard à Paris, elle retrouve Abdo Dagher. Ce prodigieux violoniste égyptien, qui a accompagné les plus grands (Oum Kalthoum, Abdel Wahab) et formé des générations de musiciens aux subtilités du taqseem, avait reçu la flûtiste dans son salon de musique, une expérience qui la marqua à jamais. Leurs retrouvailles ont entraîné un nouveau voyage de Naïssam au Caire et l’écriture de ce programme époustouflant d’intensité et de finesse. Les flûtes libres et majestueuses de Naïssam Jalal posent leur vol au-dessus des frissons poétiques des violons, percussions, oud, accordéon, qanoun et contrebasse ou dialoguent avec les chants magiques d'Om Sameh, Adel Mikha ou Cheikh Mohamed Mohammadi. Om Al Aagayeb n'est pas seulement un beau disque, c'est une œuvre forte et envoûtante. Sa seule écoute suffit à enrichir une journée. Les compositions, les voix, les instruments, la façon dont ils dialoguent, dont ils se respectent et se tournent ensemble vers la lumière nous guident vers la plénitude. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

Plus d'informations

Om Al Aagayeb

Naïssam Jalal

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Am Ahmad
00:00:09

Naïssam Jalal, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

2
Al Maadiya
00:05:39

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

3
Bint Al Balad
00:11:14

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

4
Ya Roh
00:05:11

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

5
Am Abdo
00:06:02

Abdo Dagher, FeaturedArtist - Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

6
Ahl Al Nuba
00:04:04

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

7
Shagan
00:07:57

Hazem Shaheen, FeaturedArtist - Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

8
Soq Al Tnen
00:04:53

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

9
Om Al Aagayeb
00:06:26

Naïssam Jalal, Composer, MainArtist

2019 Les couleurs du son 2019 Les couleurs du son

Descriptif de l'album

Entre 2003 et 2006, Naïssam Jalal, flûtiste franco-syrienne, récemment honorée par une Victoire du Jazz, vivait au Caire. Trois années intenses durant lesquelles la jeune artiste a navigué de la douleur à la lumière, connaissant l’amour et la haine. Dix ans plus tard à Paris, elle retrouve Abdo Dagher. Ce prodigieux violoniste égyptien, qui a accompagné les plus grands (Oum Kalthoum, Abdel Wahab) et formé des générations de musiciens aux subtilités du taqseem, avait reçu la flûtiste dans son salon de musique, une expérience qui la marqua à jamais. Leurs retrouvailles ont entraîné un nouveau voyage de Naïssam au Caire et l’écriture de ce programme époustouflant d’intensité et de finesse. Les flûtes libres et majestueuses de Naïssam Jalal posent leur vol au-dessus des frissons poétiques des violons, percussions, oud, accordéon, qanoun et contrebasse ou dialoguent avec les chants magiques d'Om Sameh, Adel Mikha ou Cheikh Mohamed Mohammadi. Om Al Aagayeb n'est pas seulement un beau disque, c'est une œuvre forte et envoûtante. Sa seule écoute suffit à enrichir une journée. Les compositions, les voix, les instruments, la façon dont ils dialoguent, dont ils se respectent et se tournent ensemble vers la lumière nous guident vers la plénitude. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Passion Peter Gabriel
Birdy Peter Gabriel
Long Walk Home Peter Gabriel
So Peter Gabriel
À découvrir également
Par Naïssam Jalal
Quest of the Invisible Naïssam Jalal
Almot Wala Almazala Naïssam Jalal
Osloob Hayati Naïssam Jalal
Al Akhareen Naïssam Jalal
Liqaa Naïssam Jalal

Playlists

Dans la même thématique...
Amazones Power Les Amazones d'Afrique
Live at the Royal Albert Hall Loreena McKennitt
Oumniya Souad Massi
Je suis africain Rachid Taha
Les Grands Angles...
Le flamenco : danse inépuisable, chant inépuisé

Le 16 novembre 2010, l’Unesco attribuait au flamenco le statut d'art universel en l’inscrivant au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’Organisation des Nations unies donnait ainsi au <i>canto jondo</i> (le chant profond, ancêtre du flamenco) une envergure contemporaine, dépassant ses origines historiques et ethniques.

Cap au Cap-Vert

Depuis que les Portugais ont annexé cet ensemble d’îles désertes au XVe siècle pour en faire un centre de regroupement d’esclaves, les populations noire et portugaise s’y sont mélangées au fil du temps pour donner naissance à une langue et des musiques inédites – chaque île développant plus ou moins son propre style –, transformant les sols arides du Cap-Vert en inépuisable réservoir à talents.

Trojan : 50 ans à digger le reggae

Une fois passé l’arbre Bob Marley, de nombreux amateurs de reggae ont découvert la profondeur et la diversité de la forêt musicale jamaïcaine à travers les compilations de Trojan Records, devenues pour certains de véritables madeleines de Proust. A l’occasion de ses 50 ans, Qobuz revient sur la trajectoire fluctuante d’un label qui fait partie des références de la réédition reggae, en compagnie de Laurence Cane-Honeysett, curateur de la maison de disques et auteur du livre “The Story of Trojan Records”.

Dans l'actualité...