Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Brendan Perry - No Land

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

No Land

Brendan Perry, Olivier Mellano, Bagad' Cesson

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Romancier et musicien multifonction de la scène rennaise (rock, noise, chanson, contemporain), Olivier Mellano a conçu cette œuvre ambitieuse pour détourner le son martial d’un bagad breton et poser un point de vue militant et poétique sur la subjectivité des frontières. Pour porter son message antinationaliste mais respectueux des identités, il a développé un long texte en anglais, traduit en 17 langues sur le site mellanoland.com, en ayant à l’oreille la voix de baryton de Brendan Perry, chanteur du mythique duo Dead Can Dance. Constitué d’une pièce unique de 40 minutes, No Land utilise au mieux ces ingrédients. Binious, cornemuses et roulements de tambours spécifiques de ces orchestres conçus à l’origine pour les parades militaires ouvrent la marche. La puissante voix de Brendan Perry, parfois appuyée par un chœur, module les vers de Mellano et y apporte un saisissant lyrisme. Basse en main, le compositeur souligne et assouplit les mouvements. L’ensemble évolue en un flux régulier et déterminé vers sa conclusion sans appel : « Just one for all or no land (Un pays pour tous ou pas de pays) ». © BM/Qobuz

Plus d'informations

No Land

Brendan Perry

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
No Land
Olivier Mellano
00:37:50

Brendan Perry, MainArtist - OLIVIER MELLANO, MainArtist - Bagad' Cesson, MainArtist

2017 Discograph | WorldVillage, a label of [PIAS] 2017 Discograph | WorldVillage, a label of [PIAS]

Descriptif de l'album

Romancier et musicien multifonction de la scène rennaise (rock, noise, chanson, contemporain), Olivier Mellano a conçu cette œuvre ambitieuse pour détourner le son martial d’un bagad breton et poser un point de vue militant et poétique sur la subjectivité des frontières. Pour porter son message antinationaliste mais respectueux des identités, il a développé un long texte en anglais, traduit en 17 langues sur le site mellanoland.com, en ayant à l’oreille la voix de baryton de Brendan Perry, chanteur du mythique duo Dead Can Dance. Constitué d’une pièce unique de 40 minutes, No Land utilise au mieux ces ingrédients. Binious, cornemuses et roulements de tambours spécifiques de ces orchestres conçus à l’origine pour les parades militaires ouvrent la marche. La puissante voix de Brendan Perry, parfois appuyée par un chœur, module les vers de Mellano et y apporte un saisissant lyrisme. Basse en main, le compositeur souligne et assouplit les mouvements. L’ensemble évolue en un flux régulier et déterminé vers sa conclusion sans appel : « Just one for all or no land (Un pays pour tous ou pas de pays) ». © BM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Brendan Perry
Ark Brendan Perry
Eye of the Hunter Brendan Perry
Utopia Brendan Perry

Playlists

Dans la même thématique...
Agora Bebel Gilberto
African Rumba Various Artists
Lazare et Cécile Anne Sylvestre
Buena Vista Social Club Buena Vista Social Club
Amazones Power Les Amazones d'Afrique
Les Grands Angles...
Le reggaeton en 10 albums

Mélange de dancehall jamaïcain, de hip-hop américain, de rythmes caribéens et de tchatche en espagnol, le reggaeton a, depuis sa naissance dans les années 90, donné plusieurs coups de butoir pour forcer la porte de la pop music. Des premières mixtapes de DJ Playero au “Barrio Fino” de Daddy Yankee, en passant par le “Tra-Tra-Tra” de Don Chezina, les musiciens de Porto Rico et leur succursale colombienne de Medellin ont tout tenté pour conquérir le monde et y sont parvenus dans la dernière décennie à travers Luis Fonsi, J. Balvin ou Bad Bunny. Retour en 10 albums sur l’histoire d’un genre qui n’a pas fini d’être populaire.

Le maloya, l'âme musicale de La Réunion

Deux styles de musique se partagent l'île de La Réunion, le séga et le maloya. Les deux se dansent, mais le maloya est aussi une musique de révolte et d'expression spirituelle. Genre ancestral mais toujours remuant, le maloya a très bien su s’adapter aux préoccupations et aux variations musicales du monde moderne. Des premiers enregistrements à ses hybrides électroniques, petit tour de l’île sur un rythme ternaire…

Lhasa, l’inoubliable comète

En seulement trois albums studio, un live et trois tournées internationales, “Lhasa” de Sela a laissé une trace unique dans l’histoire de la musique populaire contemporaine. “La Llorona”, “The Living Road” et “Lhasa” sont des œuvres distinctes et abouties qui dévoilent un univers étrange mais familier, à mi-chemin du rêve et de la réalité. Ces chansons claires obscures sont habitées par les sentiments sincères d’une artiste dont le chant à fleur de peau propose un pacte de complicité intime avec celui qui l’écoute. Il y a dans la vie de “Lhasa” de Sela tous les ingrédients d’une légende, les étapes d’un roman, les émotions d’une histoire belle et bouleversante.

Dans l'actualité...