Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Peter Van Heyghen - Mysliveček : Adamo ed Eva

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mysliveček : Adamo ed Eva

Soloists - Il Gardellino - Peter Van Heyghen

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le jugement positif de Mozart à l’égard de son collègue tchèque Josef Mysliveček (1737-1781) sert de plus en plus de viatique à ce dernier qui quitte peu à peu les limbes de l’oubli pour renaître en ce début de XXIe siècle. Surnommé « Il divino Boemo » (le divin Bohême) en Italie où son nom est imprononçable, Mysliveček a rencontré la famille Mozart à de nombreuses reprises, dès leur passage à Naples en 1770, l’année même de son oratorio Adam et Eve présenté ici. Mysliveček eût tant d’influence sur le style du jeune Mozart que l’attribution de certaines œuvres de ce dernier a prêté parfois à confusion.
Souvent envisagé comme le père de l’opéra tchèque, Josef Mysliveček laisse aussi une dizaine d’oratorios, quatre-vingt-cinq symphonies, des concertos et de la musique de chambre en abondance. Enregistré lors du Festival de Musique Sacrée de Maastricht en septembre 2018 sous la direction de Peter van Heyghen, cet Adamo ed Eva, dont c’est la résurrection moderne, fait transparaître les qualités mélodiques du compositeur tchèque et son sens de l’instrumentation.
Si les opéras de Mysliveček sont dominés par un lyrisme agréable mais un peu convenu, ses oratorios font en revanche souvent preuve d’innovation grâce à leur adéquation au texte, et à leur ligne vocale particulièrement soignée. Dans cet Adamo ed Eva, les récitatifs sont souvent richement accompagnés par le clavecin et par l’orchestre. On y trouve aussi des airs, des ensembles (duos) et des chœurs où rayonne sa verve inventive au gré d’une écriture vocale ne négligeant ni expression ni vocalises virtuoses comme dans le duo « Non è cruel rigore » dont Mozart se souviendra peut-être plus tard dans le Dominus Deus de sa Messe en ut mineur inachevée… © François Hudry / Qobuz

Plus d'informations

Mysliveček : Adamo ed Eva

Peter Van Heyghen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Adamo ed Eva, Part I (Josef Mysliveček)

1
Part I : Ouverture (Allegro con brio)
00:03:05

Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

2
Ouverture (Andante)
00:02:23

Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

3
Ouverture (Presto)
00:01:19

Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

4
Recitative "Eva non è più questo" (Adamo)
00:02:11

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

5
Aria "Sente quest'alma oppressa" (Adamo)
00:07:31

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

6
Recitative "Non più, Sposo, non più" (Eva)
00:01:14

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

7
Aria "Non ti chieggo amor" (Eva)
00:09:15

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

8
Recitativo "Che parli di Serpente ?" (Angelo di Giustizia, Eva, Adamo)
00:05:09

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

9
Duetto "Ahi formidabil suono !" (Eva, Adamo)
00:01:42

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

10
Recitative "Fuggiro I Rei" (Angelo di Giustizia)
00:01:11

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

11
Aria "Quel affanno e quel dolore" (Angelo di Giustizia)
00:08:12

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

12
Recitativo "Della Giustizia eterna" (Angelo di Misericordia, Angelo di Giustizia)
00:02:14

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

13
Aria "Chi sa, se mentre gemono" (Angelo di Misericordia)
00:02:22

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

14
Recitativo "Poichè cosi tu speri" (Angelo di Misericordia, Angelo di Giustizia)
00:01:17

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

15
Duetto "Non è cruel rigore" (Angelo di Misericordia, Angelo di Giustizia)
00:06:29

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

16
Recitativo "Qui dove dianzi intesi" (Angelo di Giustizia, Eva, Adamo)
00:02:03

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

Adamo ed Eva, Part II (Josef Mysliveček)

17
Aria "No, che vano, o ingordo affetto" (Adamo)
00:05:30

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

18
Recitativo "Male errasti, infedel" (Angelo di Giustizia, Eva)
00:01:31

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

19
Aria "Non so se il mio peccato" (Eva)
00:06:27

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

20
Recitativo "Pietà, Signor, pietà" (Angelo di Giustizia, Angelo di Misericordia)
00:02:49

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

21
Aria "Cara speranza del Mondo afflitto" (Angelo di Misericordia)
00:03:48

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

22
Recitativo "Ma tu Donna" (Angelo di Giustizia)
00:01:39

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

23
Aria "Colla mano onnipossente" (Angelo di Giustizia)
00:08:24

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

24
Recitativo "Signor nell' ira tua pietoso" (Adamo)
00:00:57

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

25
Aria "Amare lagrime" (Adamo)
00:05:08

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

26
Recitativo "Che medito, che penso" (Eva)
00:02:19

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

27
Aria "Se al Ciel miro !" (Eva)
00:08:40

Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

28
Recitativo "Si che placato sia" (Angelo di Giustizia, Angelo di Misericordia, Adamo)
00:02:56

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

29
Duetto "Cara piaggia, almo soggiorno" (Adamo, Eva)
00:02:42

Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

30
Recitativo "Ma di qual nuovo raggio" (Angelo di Misericordia)
00:00:48

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

31
Aria "Togliero le sponde al Mare" (Angelo di Giustizia)
00:05:08

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

32
Recitativo "Mentre tu questi avvolgi" (Angelo di Misericordia)
00:00:49

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

33
Aria "Rendero le sponde al Mare" (Angelo di Misericordia)
00:02:41

Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

34
Coro "Se la serena fronte" (Angelo di Giustizia, Angelo di Misericordia, Eva, Adamo)
00:04:16

Roberta Mameli, Soprano (Angelo di Giustizia) - Alice Rossi, Soprano (Angelo di Misericordia) - Luciana Mancini, Mezzo-Soprano (Eva) - Valerio Contaldo, Tenor (Adamo) - Il Gardellino - Peter Van Heyghen, Conductor - Josef Myslivecek, Composer - Jan De Winne, Producer

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

Descriptif de l'album

Le jugement positif de Mozart à l’égard de son collègue tchèque Josef Mysliveček (1737-1781) sert de plus en plus de viatique à ce dernier qui quitte peu à peu les limbes de l’oubli pour renaître en ce début de XXIe siècle. Surnommé « Il divino Boemo » (le divin Bohême) en Italie où son nom est imprononçable, Mysliveček a rencontré la famille Mozart à de nombreuses reprises, dès leur passage à Naples en 1770, l’année même de son oratorio Adam et Eve présenté ici. Mysliveček eût tant d’influence sur le style du jeune Mozart que l’attribution de certaines œuvres de ce dernier a prêté parfois à confusion.
Souvent envisagé comme le père de l’opéra tchèque, Josef Mysliveček laisse aussi une dizaine d’oratorios, quatre-vingt-cinq symphonies, des concertos et de la musique de chambre en abondance. Enregistré lors du Festival de Musique Sacrée de Maastricht en septembre 2018 sous la direction de Peter van Heyghen, cet Adamo ed Eva, dont c’est la résurrection moderne, fait transparaître les qualités mélodiques du compositeur tchèque et son sens de l’instrumentation.
Si les opéras de Mysliveček sont dominés par un lyrisme agréable mais un peu convenu, ses oratorios font en revanche souvent preuve d’innovation grâce à leur adéquation au texte, et à leur ligne vocale particulièrement soignée. Dans cet Adamo ed Eva, les récitatifs sont souvent richement accompagnés par le clavecin et par l’orchestre. On y trouve aussi des airs, des ensembles (duos) et des chœurs où rayonne sa verve inventive au gré d’une écriture vocale ne négligeant ni expression ni vocalises virtuoses comme dans le duo « Non è cruel rigore » dont Mozart se souviendra peut-être plus tard dans le Dominus Deus de sa Messe en ut mineur inachevée… © François Hudry / Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
À découvrir également
Par Peter Van Heyghen
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le Rêve d'Elgar devient réalité

The Dream Of Gerontius, après une création catastrophique en 1900, a rapidement accédé au statut d'œuvre-culte du répertoire choral mondial

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...