Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Herbie Hancock - Mwandishi: The Complete Warner Bros. Recordings

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mwandishi: The Complete Warner Bros. Recordings

Herbie Hancock

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Si Miles Davis est souvent perçu comme l’un des premiers jazzmen à plonger dans la folie funk naissante de la fin des années 60, c’est l’un de ses protégés, le pianiste Herbie Hancock, qui poussera franchement la porte entrouverte par Sly Stone pour décrocher le gros lot. Au sortir de six années passées au sein du second quintet de Miles, Hancock qui n’a pas 30 ans a déjà un nom, un contrat chez Blue Note et six excellents albums solos à son actif. Muni d’un diplôme d’ingénieur, ce pianiste de formation pourtant classique a toujours été fasciné par les nouvelles technologies. Converti au piano électrique par son ancien taulier Miles, Hancock est hypnotisé par l’utilisation qu’en fait Sly. À l’écoute de There’s A Riot Goin’ On, il repense de plus en plus sa musique. Il livre un septième et dernier disque à Blue Note (The Prisonner en 1969) sur lequel il s’essaie à doses homéopathiques au piano électrique. Le grand saut suivra avec trois albums pour Warner Bros que j’aime beaucoup et qu’on a tendance à négliger… D’abord, la B.O. très funky du dessin-animé Fat Albert produit par Bill Cosby (Fat Albert Rotunda, 1969). Mise en boite avec un nouveau sextet épaulé par des pointures de studio montantes (Bernard Purdie, Eric Gale…), cette commande, emmenée par un groove furibard (Wiggle-Waggle ouvre l’album sur les chapeaux de roue !), est pourtant bien éloignée des expérimentations à venir. Le bon rhythm’n’blues grassement funky est à des années-lumière des deux voyages au frontière du hard-bop, du jazz modal et du free qu’Hancock entreprend avec un nouveau sextet : Mwandishi (1971) et Crossings (1972). En plein trip afro, Hancock et ses musiciens adoptent même des sobriquets swahili ! Et Herbie sera désormais Mwandishi ! Au cours des séances de ces deux albums, le pianiste joue de plus en plus la carte du work in progress né lors d’interminables improvisations collectives. Mais ces deux enregistrements parmi les plus passionnants de sa discographie sont encore trop expérimentaux pour le grand public. Spécialiste des synthés, Patrick Gleason a beau bidouiller son Moog ça-et-là, Hancock peut bien dédier un titre à la militante Angela Davis, cet univers sonore pourtant très urbain est trop spirituel voire cérébral pour toucher les jeunes fans de Sly ou de James Brown alors au prise avec un quotidien de plus en plus rude. C’est avec une nouvelle formation, les Headhunters, qu’Herbie Hancock s’apprête à squatter les ondes et les charts avec les Headhunters. Mais ça, c’est une autre histoire… © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Mwandishi: The Complete Warner Bros. Recordings

Herbie Hancock

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Wiggle Waggle
00:05:51

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

2
Fat Mama
00:03:49

HERBIE HANCOCK, Composer, Lyricist, Piano, Writer, MainArtist

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

3
Tell Me a Bedtime Story
00:05:02

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

4
Oh! Oh! Here He Comes
00:04:07

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

5
Jessica
00:04:12

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

6
Fat Albert Rotunda
00:06:28

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

7
Lil' Brother
00:04:24

Albert Heath, Drums - Garnett Brown, Trombone - HERBIE HANCOCK, Conductor, Producer, Arranger, Piano, Vocals, Writer, Synthesizer, MainArtist - Joe Henderson, Flute, Saxophone - Buster Williams, Bass Guitar - Billy Hart, Percussion - Johnny Coles, Flugelhorn, Trumpet

1994 Warner Records Inc. 1969 Warner Records Inc.

8
Ostinato Suite for Angela
00:13:11

Jose Areas, Congas - Leon Chancler, Percussion - Benny Maupin, Bass Clarinet, Flute - David Rubinson, Producer - HERBIE HANCOCK, Composer, Lyricist, Producer, Piano, MainArtist - Eddie Henderson, Flugelhorn, Trumpet - Buster Williams, Bass - Billy Hart, Drums - Lee Weisel, Executive Producer - Ron Montrose, Guitar

1994 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

9
You'll Know When You Get There
00:10:23

Jose Areas, Congas - Leon Chancler, Percussion - Benny Maupin, Bass Clarinet, Flute - David Rubinson, Producer - HERBIE HANCOCK, Arranger, Piano, Writer, MainArtist - Julian Priester, Trombone - Eddie Henderson, Flugelhorn, Trumpet - Buster Williams, Bass - Billy Hart, Drums - Lee Weisel, Executive Producer - Ron Montrose, Guitar

1994 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

10
Wandering Spirit Song
00:21:29

Jose Areas, Congas - Leon Chancler, Percussion - Benny Maupin, Bass Clarinet, Flute - David Rubinson, Producer - HERBIE HANCOCK, Lyricist, Producer, Arranger, Piano, MainArtist - Julian Priester, Composer, Trombone - Eddie Henderson, Trumpet - Buster Williams, Bass - Billy Hart, Drums - Lee Weisel, Executive Producer - Ron Montrose, Guitar

1994 Warner Records Inc. 1971 Warner Records Inc.

11
Sleeping Giant
00:24:45

HERBIE HANCOCK, Composer, Lyricist, Producer, Piano, MainArtist

1994 Warner Records Inc. 1972 Warner Records Inc.

12
Quasar
00:07:22

HERBIE HANCOCK, Composer, Lyricist, Producer, Piano, MainArtist

1994 Warner Records Inc. 1972 Warner Records Inc.

13
Water Torture
00:13:54

HERBIE HANCOCK, Composer, Lyricist, Producer, Piano, MainArtist

1994 Warner Records Inc. 1972 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

Si Miles Davis est souvent perçu comme l’un des premiers jazzmen à plonger dans la folie funk naissante de la fin des années 60, c’est l’un de ses protégés, le pianiste Herbie Hancock, qui poussera franchement la porte entrouverte par Sly Stone pour décrocher le gros lot. Au sortir de six années passées au sein du second quintet de Miles, Hancock qui n’a pas 30 ans a déjà un nom, un contrat chez Blue Note et six excellents albums solos à son actif. Muni d’un diplôme d’ingénieur, ce pianiste de formation pourtant classique a toujours été fasciné par les nouvelles technologies. Converti au piano électrique par son ancien taulier Miles, Hancock est hypnotisé par l’utilisation qu’en fait Sly. À l’écoute de There’s A Riot Goin’ On, il repense de plus en plus sa musique. Il livre un septième et dernier disque à Blue Note (The Prisonner en 1969) sur lequel il s’essaie à doses homéopathiques au piano électrique. Le grand saut suivra avec trois albums pour Warner Bros que j’aime beaucoup et qu’on a tendance à négliger… D’abord, la B.O. très funky du dessin-animé Fat Albert produit par Bill Cosby (Fat Albert Rotunda, 1969). Mise en boite avec un nouveau sextet épaulé par des pointures de studio montantes (Bernard Purdie, Eric Gale…), cette commande, emmenée par un groove furibard (Wiggle-Waggle ouvre l’album sur les chapeaux de roue !), est pourtant bien éloignée des expérimentations à venir. Le bon rhythm’n’blues grassement funky est à des années-lumière des deux voyages au frontière du hard-bop, du jazz modal et du free qu’Hancock entreprend avec un nouveau sextet : Mwandishi (1971) et Crossings (1972). En plein trip afro, Hancock et ses musiciens adoptent même des sobriquets swahili ! Et Herbie sera désormais Mwandishi ! Au cours des séances de ces deux albums, le pianiste joue de plus en plus la carte du work in progress né lors d’interminables improvisations collectives. Mais ces deux enregistrements parmi les plus passionnants de sa discographie sont encore trop expérimentaux pour le grand public. Spécialiste des synthés, Patrick Gleason a beau bidouiller son Moog ça-et-là, Hancock peut bien dédier un titre à la militante Angela Davis, cet univers sonore pourtant très urbain est trop spirituel voire cérébral pour toucher les jeunes fans de Sly ou de James Brown alors au prise avec un quotidien de plus en plus rude. C’est avec une nouvelle formation, les Headhunters, qu’Herbie Hancock s’apprête à squatter les ondes et les charts avec les Headhunters. Mais ça, c’est une autre histoire… © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Herbie Hancock
Head Hunters Herbie Hancock
Inventions & Dimensions Herbie Hancock
Maiden Voyage Herbie Hancock
Takin' Off Herbie Hancock

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

Herbie Hancock, chasse au funk

Avec son ancien employeur Miles Davis, le pianiste Herbie Hancock est l’autre père fondateur du jazz fusion. En 1973, son album "Head Hunters" établit les Saintes Ecritures de l’union la plus réussie entre improvisation jazz et transe psychédélique funk. Coupes afro et platform boots pour tous !

La nu soul en 10 albums

Au milieu des 90’s, alors que le hip-hop vit son âge d’or, la soul entame aussi sa révolution. Avec Erykah Badu, D’Angelo, Jill Scott et quelques autres, le genre retrouve la classe, la sobriété et le raffinement qui animaient les albums de Marvin Gaye, Curtis Mayfield ou Roberta Flack. Après les années de règne du R&B sirupeux ultra-commercial, la nu soul, nettement plus underground, ravive la flame de la soul originelle, dans ses arrangements comme dans ses textes. Un mouvement bref mais hautement influent.

Dans l'actualité...