Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Depeche Mode|Music for the Masses

Music for the Masses

Depeche Mode

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Un an après la sortie de Black Celebration, Music for the Masses (28 septembre 1987) fait l’effet d’une bombe ; rien que le nom anticipe sur le succès « massif » de cet album. Il n’est d’ailleurs pas dénué d’une certaine ironie puisqu’il vise surtout à insister sur le fait que ce n’est pas parce que le groupe commence à jouir d’une certaine popularité qu’ils vont pour autant cesser d’être des têtes chercheuses et servir une musique toute simple et prête à être consommée. Sans pour autant mettre leurs thèmes de prédilection de côté (sexe et religion), Depeche Mode fait de Music for the Masses un opus placé sous le thème de l’expérimentation. Et pourtant, les hits vont s’enchaîner les uns derrière les autres, et devenir de vrais classiques. Musicalement, Martin Gore nous offre l’immensité de son répertoire, en grand amateur de rock, de jazz, de blues qu’il est.

C’est avec de nouvelles sonorités que démarre l’album avec « Never let me down again », chanson un peu pop empreinte de la noirceur du chant de Dave Gahan, puis « Strangelove », très électro-pop sensuelle dansante. Toute une palette sentimentale est passée en revue, allant du côté intimiste (avec « The things you said » - un spleen morbide aux sonorités de cristal et aux glockenspiel sublimes - « I want you now »), à la mélancolie (« Little 15 » et « Pimpf » avec des effets dramatiques dignes de la musique classique qui emploient des sonorités de piano, cordes et chœur), en passant par un esprit orienté davantage rock (« To have and to hold », « Nothing »), préfigurant ainsi la future évolution du groupe.



Martin Gore combine ici avec talent les structures complexes, fouillées en matière de son (samples orchestraux, rythmes à base de respiration, bruits, quelques accords de guitares plus hard…). Bref, une vraie leçon de songwriting intelligent et sensible, même pour les réfractaires aux sons synthétiques. Encore très moderne et même si cet album a presque vingt ans d’âge, les effets du temps ne se montrent pas du tout.
© ©Copyright Music Story Angélique Fouret 2015

Plus d'informations

Music for the Masses

Depeche Mode

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Never Let Me Down Again
00:04:48

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

2
The Things You Said
00:03:55

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

3
Strangelove
00:04:56

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

4
Sacred
00:04:44

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

5
Little 15
00:04:15

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

6
Behind The Wheel
00:05:18

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

7
I Want You Now
00:03:44

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

8
To Have And To Hold
00:02:51

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

9
Nothing
00:04:13

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

10
Pimpf
00:04:57

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

11
Agent Orange
00:05:04

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International

12
Never Let Me Down Again (Aggro Mix)
00:04:56

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

13
To Have and to Hold (Spanish Taster)
00:02:35

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International

14
Pleasure, Little Treasure (Glitter Mix)
00:05:35

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

Descriptif de l'album

Un an après la sortie de Black Celebration, Music for the Masses (28 septembre 1987) fait l’effet d’une bombe ; rien que le nom anticipe sur le succès « massif » de cet album. Il n’est d’ailleurs pas dénué d’une certaine ironie puisqu’il vise surtout à insister sur le fait que ce n’est pas parce que le groupe commence à jouir d’une certaine popularité qu’ils vont pour autant cesser d’être des têtes chercheuses et servir une musique toute simple et prête à être consommée. Sans pour autant mettre leurs thèmes de prédilection de côté (sexe et religion), Depeche Mode fait de Music for the Masses un opus placé sous le thème de l’expérimentation. Et pourtant, les hits vont s’enchaîner les uns derrière les autres, et devenir de vrais classiques. Musicalement, Martin Gore nous offre l’immensité de son répertoire, en grand amateur de rock, de jazz, de blues qu’il est.

C’est avec de nouvelles sonorités que démarre l’album avec « Never let me down again », chanson un peu pop empreinte de la noirceur du chant de Dave Gahan, puis « Strangelove », très électro-pop sensuelle dansante. Toute une palette sentimentale est passée en revue, allant du côté intimiste (avec « The things you said » - un spleen morbide aux sonorités de cristal et aux glockenspiel sublimes - « I want you now »), à la mélancolie (« Little 15 » et « Pimpf » avec des effets dramatiques dignes de la musique classique qui emploient des sonorités de piano, cordes et chœur), en passant par un esprit orienté davantage rock (« To have and to hold », « Nothing »), préfigurant ainsi la future évolution du groupe.



Martin Gore combine ici avec talent les structures complexes, fouillées en matière de son (samples orchestraux, rythmes à base de respiration, bruits, quelques accords de guitares plus hard…). Bref, une vraie leçon de songwriting intelligent et sensible, même pour les réfractaires aux sons synthétiques. Encore très moderne et même si cet album a presque vingt ans d’âge, les effets du temps ne se montrent pas du tout.
© ©Copyright Music Story Angélique Fouret 2015

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Everyday Life

Coldplay

Everyday Life Coldplay

Ghost Stories

Coldplay

Ghost Stories Coldplay

A Rush of Blood to the Head

Coldplay

Parachutes

Coldplay

Parachutes Coldplay
À découvrir également
Par Depeche Mode

1999

Depeche Mode

1999 Depeche Mode

Songs of Faith and Devotion - The 12" Singles

Depeche Mode

LiVE SPiRiTS SOUNDTRACK

Depeche Mode

Violator (Deluxe)

Depeche Mode

Violator (Deluxe) Depeche Mode

The Best of Depeche Mode, Vol. 1 (Deluxe)

Depeche Mode

Playlists

Dans la même thématique...

The Quest

Yes

The Quest Yes

Tapestry

Carole King

Tapestry Carole King

Graceland (25th Anniversary Deluxe Edition)

Paul Simon

Bridge Over Troubled Water

Simon & Garfunkel

Bridge Over Troubled Water Simon & Garfunkel

Toto IV

Toto

Toto IV Toto
Les Grands Angles...
Les Beatles en 12 albums

Sept années, à peine, passées en studio. Un héritage incommensurable dont l'influence demeure intacte. Les Beatles sont un cas unique dans l'histoire de la musique pop(ulaire). Le miroir musical des 60’s, ère de transition majeure. Avec les Fab Four – aidés par Bob Dylan outre-Atlantique –, le rock quitte son adolescence insouciante pour entrer dans l'âge adulte. Les quatre garçons dans le vent naïfs et pétillants de Liverpool vont se transformer en artistes indépendants. Une vie qui défile en parallèle de leur discographie.

Ian Curtis, poète industriel et universel

Le suicide du chanteur de Joy Division le 18 mai 1980 continue de hanter le post-punk et la new wave comme l’histoire du rock tout entière. En seulement deux albums, le groupe culte de Manchester a rendu magnifiques la grisaille, la dépression et l’industrialisation urbaine grâce à son leader charismatique, toujours aussi influent aujourd’hui.

Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Dans l'actualité...