Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Finghin Collins - Mozart: Piano Quartets

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mozart: Piano Quartets

Finghin Collins

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

C’est Mozart qui ouvre la voie royale du quatuor avec piano en 1785 et 1786 avec les deux chefs-d’œuvre présentés ici. Cette formation instrumentale inconnue avant lui va se perpétuer discrètement tout au long du XIXe siècle avec les œuvres phares de Schumann et de Brahms, puis de Dvořák et de quelques autres. Mozart a perçu d’emblée les possibilités d’un ensemble situé à mi-chemin entre le concerto et la musique de chambre.
Le Quintette en sol mineur, K. 478 s’impose dès ses premières mesures autoritaires dans une tonalité passionnée que Mozart utilisa dans des œuvres devenues célèbres tels ses Symphonies n° 25 et 40 ou son fabuleux Quintette à cordes, K. 516 de 1787. Avec ce premier mouvement à la puissance tragique, le lyrisme de son Andante et son joyeux Rondo final en sol majeur ont conquis depuis longtemps les chambristes du monde entier. Son pendant, le Quatuor en mi bémol majeur, K. 493 mêle l’insouciance de la jeunesse à une certaine gravité de la maturité avec ses ombres et sa nostalgie.

Enregistré à Drogheda en République d’Irlande en mai 2019, cet album nous propose une interprétation idéale grâce à quatre musiciens exceptionnels venus d’horizons très différents. Le pianiste Finghin Collins, originaire de Dublin, a étudié à la Royal Irish Academy d’Irlande et avec Dominique Merlet au Conservatoire de Genève. La violoniste Rosanne Philippens est bien connue pour son talent d’interprète (sa version des Quatre Saisons de Vivaldi-Piazzolla a fait sensation à Lyon) et de communicatrice. Ex-alto solo du Philharmonique de Berlin, le Hongrois Máté Szücs joue et présente des masterclasses dans le monde entier et est aujourd’hui professeur à la Haute École de Musique de Genève. Quant au violoncelliste, István Várdai, il a remporté le prestigieux Concours ARD de Munich et le Tchaïkovski de Moscou. Outre sa carrière de chambriste et de soliste, il a repris aujourd’hui la classe de violoncelle d’Heinrich Schiff à l’Université de Musique et des Arts du spectacle de Vienne. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Mozart: Piano Quartets

Finghin Collins

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Piano Quartet No. 1 in G Minor, K. 478: I. Allegro
00:14:58

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

2
Piano Quartet No. 1 in G Minor, K. 478: II. Andante
00:07:20

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

3
Piano Quartet No. 1 in G Minor, K. 478: III. Rondo. Allegro moderato
00:07:53

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

4
Piano Quartet No. 2 in E-Flat Major, K. 493: I. Allegro
00:15:01

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

5
Piano Quartet No. 2 in E-Flat Major, K. 493: II. Larghetto
00:13:09

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

6
Piano Quartet No. 2 in E-Flat Major, K. 493: III. Allegretto
00:09:11

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Finghin Collins, MainArtist - Rosanne Philippens, MainArtist - István Várdai, MainArtist - Máté Szűcs, MainArtist

(C) 2020 Claves Records (P) 2020 Claves Records

Descriptif de l'album

C’est Mozart qui ouvre la voie royale du quatuor avec piano en 1785 et 1786 avec les deux chefs-d’œuvre présentés ici. Cette formation instrumentale inconnue avant lui va se perpétuer discrètement tout au long du XIXe siècle avec les œuvres phares de Schumann et de Brahms, puis de Dvořák et de quelques autres. Mozart a perçu d’emblée les possibilités d’un ensemble situé à mi-chemin entre le concerto et la musique de chambre.
Le Quintette en sol mineur, K. 478 s’impose dès ses premières mesures autoritaires dans une tonalité passionnée que Mozart utilisa dans des œuvres devenues célèbres tels ses Symphonies n° 25 et 40 ou son fabuleux Quintette à cordes, K. 516 de 1787. Avec ce premier mouvement à la puissance tragique, le lyrisme de son Andante et son joyeux Rondo final en sol majeur ont conquis depuis longtemps les chambristes du monde entier. Son pendant, le Quatuor en mi bémol majeur, K. 493 mêle l’insouciance de la jeunesse à une certaine gravité de la maturité avec ses ombres et sa nostalgie.

Enregistré à Drogheda en République d’Irlande en mai 2019, cet album nous propose une interprétation idéale grâce à quatre musiciens exceptionnels venus d’horizons très différents. Le pianiste Finghin Collins, originaire de Dublin, a étudié à la Royal Irish Academy d’Irlande et avec Dominique Merlet au Conservatoire de Genève. La violoniste Rosanne Philippens est bien connue pour son talent d’interprète (sa version des Quatre Saisons de Vivaldi-Piazzolla a fait sensation à Lyon) et de communicatrice. Ex-alto solo du Philharmonique de Berlin, le Hongrois Máté Szücs joue et présente des masterclasses dans le monde entier et est aujourd’hui professeur à la Haute École de Musique de Genève. Quant au violoncelliste, István Várdai, il a remporté le prestigieux Concours ARD de Munich et le Tchaïkovski de Moscou. Outre sa carrière de chambriste et de soliste, il a repris aujourd’hui la classe de violoncelle d’Heinrich Schiff à l’Université de Musique et des Arts du spectacle de Vienne. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
A Love Supreme John Coltrane
À découvrir également
Par Finghin Collins
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Dans l'actualité...