Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

La Compagnia del Madrigale - Monteverdi: Vespro della Beata Vergine

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Monteverdi: Vespro della Beata Vergine

La Compagnia del Madrigale, Cantica Symphonia, La Pifarescha, Giuseppe Maletto

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi – Vespro della Beata Vergine – est un ouvrage composé de plusieurs ouvrages, si l’on veut. Le compositeur semble avoir mis dans cette publication vénitienne de 1610 tout ce qu’il avait à offrir, comme pour un immense catalogue de ce qu’il savait faire, dans l’ancien, le moderne, le strict, le flamboyant, l’instrumental, le vocal, le choral, le solo, la messe parodique, le magnificat, le psaume… Aurait-il voulu utiliser cet ouvrage au titre de dossier d’audition et de candidature pour Venise, où il devint effectivement maître de chapelle de 1613 ? Le fait que plusieurs passages soient conçus pour deux tribunes accueillant chacune un chœur pourrait militer dans ce sens. Toujours est-il que pour un dossier de candidature, Monteverdi a produit là l’un de ses plus impérissables chefs-d’œuvre, réalisant le pont entre la Renaissance finissante – avec les passages empruntés à la Prima practica, le style développé par Palestrina – et le baroque naissant et la Seconda practica chère à Monteverdi qui libéra la dissonance du carcan ancien. Pour cet enregistrement, Giuseppe Maletto a rassemblé les riches forces de La Compagnia del Madrigale et des ensembles Cantica Symphonia et La Pifarescha, car il faut beaucoup de beau monde pour se saisir des Vêpres en grand style. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Monteverdi: Vespro della Beata Vergine

La Compagnia del Madrigale

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

DISQUE 1

Vespro della Beata Vergine, SV 206 (Claudio Monteverdi)

1
Vespro della Beata Vergine, SV 206: I. Domine ad adiuvandum 00:02:41

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

2
Vespro della Beata Vergine, SV 206: II. Dixit dominus 00:09:42

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

3
Vespro della Beata Vergine, SV 206: III. Nigra sum 00:03:56

Giuseppe Maletto, Tenor - Marta Graziolino, Harp - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

4
Vespro della Beata Vergine, SV 206: IV. Laudate pueri dominum 00:07:56

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia (Luca Guglielmi, Organ) - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

5
Vespro della Beata Vergine, SV 206: V. Pulchra es 00:04:15

La Compagnia del Madrigale (Soloists : Rossana Bertini & Francesca Cassinari, sopranos) - Cantica Symphonia (Marta Graziolino, Harp & Cristiano Contadin, Viola da gamba) - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

6
Vespro della Beata Vergine, SV 206: VI. Laetatus sum 00:08:45

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

7
Vespro della Beata Vergine, SV 206: VII. Duo seraphim 00:07:12

La Compagnia del Madrigale (Raffaele Giordani & Giuseppe Maletto, Tenors) - Cantica Symphonia (Luca Guglielmi, Organ) - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

8
Vespro della Beata Vergine, SV 206: VIII. Nisi Dominus 00:05:51

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia (Cristiano Contadin, Violone & Luca Guglielmi, Organo) - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

9
Vespro della Beata Vergine, SV 206: IX. Audi coelum 00:09:05

La Compagnia del Madrigale (Soloist : Raffaele Giordani, Tenor) - Cantica Symphonia (Cristiano Contadin, Violone - Luca Guglielmi & Gianluca Ferrarini, Organ) - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

10
Vespro della Beata Vergine, SV 206: X. Lauda Ierusalem 00:05:35

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

DISQUE 2

Vespro della Beata Vergine, SV 206 (Claudio Monteverdi)

1
Vespro della Beata Vergine, SV 206: XI. Sonata sopra Sancta Maria ora pro nobis 00:08:40

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

2
Vespro della Beata Vergine, SV 206: XII. Ave maris stella 00:09:03

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

3
Vespro della Beata Vergine, SV 206: XIII. Magnificat I 00:21:09

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

4
Vespro della Beata Vergine, SV 206: XIV. Magnificat II 00:19:54

La Compagnia del Madrigale - Cantica Symphonia - La Pifarescha - Giuseppe Maletto, Conductor - Claudio Monteverdi, Composer

2017 Glossa

Descriptif de l'album

Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi – Vespro della Beata Vergine – est un ouvrage composé de plusieurs ouvrages, si l’on veut. Le compositeur semble avoir mis dans cette publication vénitienne de 1610 tout ce qu’il avait à offrir, comme pour un immense catalogue de ce qu’il savait faire, dans l’ancien, le moderne, le strict, le flamboyant, l’instrumental, le vocal, le choral, le solo, la messe parodique, le magnificat, le psaume… Aurait-il voulu utiliser cet ouvrage au titre de dossier d’audition et de candidature pour Venise, où il devint effectivement maître de chapelle de 1613 ? Le fait que plusieurs passages soient conçus pour deux tribunes accueillant chacune un chœur pourrait militer dans ce sens. Toujours est-il que pour un dossier de candidature, Monteverdi a produit là l’un de ses plus impérissables chefs-d’œuvre, réalisant le pont entre la Renaissance finissante – avec les passages empruntés à la Prima practica, le style développé par Palestrina – et le baroque naissant et la Seconda practica chère à Monteverdi qui libéra la dissonance du carcan ancien. Pour cet enregistrement, Giuseppe Maletto a rassemblé les riches forces de La Compagnia del Madrigale et des ensembles Cantica Symphonia et La Pifarescha, car il faut beaucoup de beau monde pour se saisir des Vêpres en grand style. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded in Pinerolo (Basilica di San Maurizio), Italy, on 25-30 September and 2-3 October 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
Barbara Alexandre Tharaud
À découvrir également
Par La Compagnia del Madrigale
Gesualdo, Nenna & Others: Madrigals La Compagnia del Madrigale
Gesualdo : Terzo libro di madrigali La Compagnia del Madrigale
Monteverdi : Il pianto della Madonna La Compagnia del Madrigale
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans Casablanca, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...