Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Elsa Dreisig|Miroirs

Miroirs

Elsa Dreisig

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Pour son premier album de récital avec orchestre, la jeune soprano franco-danoise Elsa Dreisig a imaginé de présenter, se reflétant en miroir, cinq couples d’airs aux rapports ambigus. Ces mises en regard font s’entrechoquer volontairement styles musicaux, instants dramatiques, périodes historiques et vocalités contrastées : classicisme et romantisme se complètent, terreur et réjouissance se répondent et c’est l’âme féminine sous toutes ses facettes qu’il est ainsi donné à voir. Le premier « couple » implique des miroirs : celui dans lequel s’admire Marguerite du Faust de Gounod, celui de Thaïs dans l’opéra éponyme de Massenet. Vient ensuite Manon Lescaut tel que vu par Puccini, Manon (sans Lescaut) imaginée par Massenet. Juliette ensuite, dans une mise en parallèle assez hardie de Daniel Steibelt, un compositeur allemand quelque peu oublié de la première époque romantique, avec la Juliette de Gounod. Elsa Dreisig poursuit avec les deux celèbres Figaro, celui du Barbier de Rossini et la délicieuse Rosine, celui des Noces de Mozart dans les tendres accents de la comtesse désemparée. Enfin, beaucoup plus hardi encore, elle finit avec la Salomé de Hérodiade de Massenet, tendre jeune femme qui ne cherche absolument pas à se faire servir la tête de qui que ce soit, puis celle de Strauss et ses délires sanguinaires. Sans doute afin d’éviter toute tentation de comparaison avec d’autres enregistrements déjà existants, elle a préféré choisir la version française de 1907 – on rappellera quand même que la pièce d’Oscar Wilde était elle-même conçue en français d’emblée. Voilà un éventail des plus extraordinaires qui se puisse imaginer pour un premier récital discographique. Dreisig est accompagnée par l’Orchestre de Montpellier que dirige Michael Schønwandt. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Miroirs

Elsa Dreisig

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Faust, Act 3: "Les grands seigneurs ... Ah ! je ris de me voir si belle" (Marguerite)
00:06:24

Charles Gounod, Composer - Michel Carre, Poet - Jules Barbier, Poet - Michael Schønwandt, Conductor - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

2
Thaïs, Act 2: "Ah ! Je suis seule" - "Dis-moi que je suis belle" (Thaïs)
00:07:03

Jules Massenet, Composer - Louis Gallet, Poet - Michael Schønwandt, Conductor - Orchestre national de Montpellier Occitanie, Orchestra - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company A Warner Classics/Erato release, ℗ 2018 Parlophone Records Limited

3
Manon Lescaut, Act 2: "In quelle trine morbide" (Manon)
00:02:40

Giacomo Puccini, Composer - Michael Schønwandt, Conductor - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

4
Manon, Act 2: "Allons, il le faut !" - "Adieu notre petite table" (Manon)
00:04:08

Jules Massenet, Composer - Philippe Gille, Poet - Henri Meilhac, Poet - Michael Schønwandt, Conductor - Orchestre national de Montpellier Occitanie, Orchestra - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company A Warner Classics/Erato release, ℗ 2018 Parlophone Records Limited

5
Roméo et Juliette, Act 2: "Je vais donc usurper les droits de la nature" (Juliette)
00:07:26

Michael Schønwandt, Conductor - Daniel Steibelt, Composer - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

6
Roméo et Juliette, Act 4: "Dieu ! Quel frisson court dans mes veines ? ... " (Juliette)
00:11:01

Charles Gounod, Composer - Michael Schønwandt, Conductor - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

7
Il barbiere di Siviglia, Act 1: "Una voce poco fa" (Rosina)
00:06:14

Gioachino Rossini, Composer - Cesare Sterbini, Poet - Michael Schønwandt, Conductor - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

8
Le nozze di Figaro, K. 492, Act 2: "Porgi amor" (Contessa)
00:03:52

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Michael Schønwandt, Conductor - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist - Orchestre national Montpellier Occitanie, Orchestra

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company ℗ 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company

9
Hérodiade, Act 1: "Celui dont la parole efface toute peine" - Air. "Il est doux, il est bon" (Salomé)
00:05:04

Jules Massenet, Composer - Michael Schønwandt, Conductor - Orchestre national de Montpellier Occitanie, Orchestra - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company A Warner Classics/Erato release, ℗ 2018 Parlophone Records Limited

10
Salomé, Op. 54, TrV 215, Scene 4: "Ah ! Tu n'as pas voulu" (Salomé)
00:16:24

Richard Strauss, Composer - Michael Schønwandt, Conductor - Orchestre national de Montpellier Occitanie, Orchestra - Elsa Dreisig, Soprano Vocals, MainArtist

© 2018 Parlophone Records Limited, a Warner Music Group Company A Warner Classics/Erato release, ℗ 2018 Parlophone Records Limited

Descriptif de l'album

Pour son premier album de récital avec orchestre, la jeune soprano franco-danoise Elsa Dreisig a imaginé de présenter, se reflétant en miroir, cinq couples d’airs aux rapports ambigus. Ces mises en regard font s’entrechoquer volontairement styles musicaux, instants dramatiques, périodes historiques et vocalités contrastées : classicisme et romantisme se complètent, terreur et réjouissance se répondent et c’est l’âme féminine sous toutes ses facettes qu’il est ainsi donné à voir. Le premier « couple » implique des miroirs : celui dans lequel s’admire Marguerite du Faust de Gounod, celui de Thaïs dans l’opéra éponyme de Massenet. Vient ensuite Manon Lescaut tel que vu par Puccini, Manon (sans Lescaut) imaginée par Massenet. Juliette ensuite, dans une mise en parallèle assez hardie de Daniel Steibelt, un compositeur allemand quelque peu oublié de la première époque romantique, avec la Juliette de Gounod. Elsa Dreisig poursuit avec les deux celèbres Figaro, celui du Barbier de Rossini et la délicieuse Rosine, celui des Noces de Mozart dans les tendres accents de la comtesse désemparée. Enfin, beaucoup plus hardi encore, elle finit avec la Salomé de Hérodiade de Massenet, tendre jeune femme qui ne cherche absolument pas à se faire servir la tête de qui que ce soit, puis celle de Strauss et ses délires sanguinaires. Sans doute afin d’éviter toute tentation de comparaison avec d’autres enregistrements déjà existants, elle a préféré choisir la version française de 1907 – on rappellera quand même que la pièce d’Oscar Wilde était elle-même conçue en français d’emblée. Voilà un éventail des plus extraordinaires qui se puisse imaginer pour un premier récital discographique. Dreisig est accompagnée par l’Orchestre de Montpellier que dirige Michael Schønwandt. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3

Yannick Nézet-Séguin

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3 Yannick Nézet-Séguin

John Williams in Vienna

John Williams

John Williams in Vienna John Williams

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones
À découvrir également
Par Elsa Dreisig

Mozart x 3

Elsa Dreisig

Mozart x 3 Elsa Dreisig

Miroirs

Elsa Dreisig

Miroirs Elsa Dreisig

Morgen

Elsa Dreisig

Morgen Elsa Dreisig

The Peace Concert Versailles

Elsa Dreisig

The Peace Concert Versailles

Elsa Dreisig

Playlists

Dans la même thématique...

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Bernard Haitink, prophète en son pays

Le grand chef d’orchestre néerlandais nous a quittés le 21 octobre 2021 à l’âge vénérable de 92 ans. Reconnu par ses pairs et dans son pays dès sa jeunesse, Bernard Haitink accomplira la majeure partie de son immense carrière aux Pays-Bas, d’abord à la tête de l’Orchestre de la Radio néerlandaise puis du prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam pendant vingt-sept ans, avec lequel il enregistrera de nombreux disques devenus légendaires.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cette artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Dans l'actualité...