Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Marilyn Manson - Mechanical Animals

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mechanical Animals

Marilyn Manson

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Deux années après le succès déferlant d’Antichrist Superstar, les Marilyn Manson remettent le couvert pour un album en totale rupture avec le précédent. Le leader du groupe prouve qu’il possède plus d’une corde à sa guitare en glissant un zest de couleurs et de glamour dans cet univers de haine.

Produit par Marilyn Manson et Michael Beinhorn, Mechanical Animals  fait un retour sur les sentiments humains ou la star se pavane en Omega, un personnage ni homme ni femme, ni même humain, androgyne peut-être, au regard calme.

Le nouveau concept proposé est que les êtres humains seraient à l’état de clones, sorte de « copier-coller », leur ôtant toute personnalité pour en faire des bien-pensants (« Rock is dead », « I don’t like the drugs (but the drugs like me) »). Le titre « User Friendly » place même Marilyn Manson dans la position d'objet sexuel utilisé par une femme, sans défense et amoureux. Quel revers de situation. Y aurait-il finalement une place pour « l’amour » dans son univers sombre et tourmenté ? Peut-être. Après tout, il a dédié « The last day on earth » et « Coma white » à sa Dulcinée de l’époque, Rose McGowan…  « The Last day on earth » se situe d'ailleurs entre emphase et délicatesse, avec une douce mélodie à la guitare acoustique, qui perce derrière le mur du son.

Mechanical animals est plus léger, plus aérien et plus calme, que ce soit dans la musique ou dans le discours le moins violent jamais véhiculé par Marilyn Manson. On y retrouve les guitares torturées (« The great big white world »), les accords ciselés (« the dope show »), la rythmique et le son typiquement mansoniens (« Rock is dead », qui sera entre autre présente sur la B.O. de Matrix), les fameux riffs industriels (« New model n°15 »), des bips électriques (« User Friendly »), et des « guitares-machines » à la rythmique sombre (« Coma White »). Toutefois, quelques slows (« Fundamentaly » griffé d'un solo très mélodique et d'une montée en puissance imparable) ou passages plus calmes (« I want to disappear ») laissent entrevoir une plénitude pesante.

En rendant hommage au rock des années 70’, Marilyn Manson est considéré, avec cet album, comme le Bowie du 21ème siècle, et il nous apprend surtout que l’on peut attendre tout de lui et qu’il n’a pas qu’un seul visage. Ce groupe possède une culture beaucoup plus importante qu’ils ne le laissait croire. Les futurs albums en témoigneront.
© Angélique Fouret / Music-Story

Plus d'informations

Mechanical Animals

Marilyn Manson

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Great Big White World Album Version (Explicit)
00:05:01

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

2
The Dope Show Album Version
00:03:47

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Interscope Records

3
Mechanical Animals Album Version (Explicit)
00:04:33

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

4
Rock Is Dead Album Version
00:03:10

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Interscope Records

5
Disassociative Album Version (Explicit)
00:04:50

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

6
The Speed Of Pain Album Version (Explicit)
00:05:30

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

7
Posthuman Album Version (Explicit)
00:04:18

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

8
I Want To Disappear Album Version (Explicit)
00:02:56

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

9
I Don't Like The Drugs (But The Drugs Like Me) Album Version (Explicit)
00:05:03

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

10
New Model No. 15 Album Version (Explicit)
00:03:41

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

11
User Friendly Album Version (Explicit)
00:04:17

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

12
Fundamentally Loathsome Album Version (Explicit)
00:04:50

TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

13
The Last Day On Earth Album Version (Explicit)
00:05:01

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Nothing/Interscope Records

14
Coma White Album Version (Explicit)
00:05:38

Twiggy Ramirez, ComposerLyricist - TOM LORD-ALGE, Mixer, StudioPersonnel - SEAN BEAVAN, Producer, Assistant Producer - Marilyn Manson, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - Michael Beinhorn, Producer - Madonna Wayne Gacy, ComposerLyricist - Zim Zum, ComposerLyricist - Michael Beinborn, Producer

℗ 1998 Interscope Records

Descriptif de l'album

Deux années après le succès déferlant d’Antichrist Superstar, les Marilyn Manson remettent le couvert pour un album en totale rupture avec le précédent. Le leader du groupe prouve qu’il possède plus d’une corde à sa guitare en glissant un zest de couleurs et de glamour dans cet univers de haine.

Produit par Marilyn Manson et Michael Beinhorn, Mechanical Animals  fait un retour sur les sentiments humains ou la star se pavane en Omega, un personnage ni homme ni femme, ni même humain, androgyne peut-être, au regard calme.

Le nouveau concept proposé est que les êtres humains seraient à l’état de clones, sorte de « copier-coller », leur ôtant toute personnalité pour en faire des bien-pensants (« Rock is dead », « I don’t like the drugs (but the drugs like me) »). Le titre « User Friendly » place même Marilyn Manson dans la position d'objet sexuel utilisé par une femme, sans défense et amoureux. Quel revers de situation. Y aurait-il finalement une place pour « l’amour » dans son univers sombre et tourmenté ? Peut-être. Après tout, il a dédié « The last day on earth » et « Coma white » à sa Dulcinée de l’époque, Rose McGowan…  « The Last day on earth » se situe d'ailleurs entre emphase et délicatesse, avec une douce mélodie à la guitare acoustique, qui perce derrière le mur du son.

Mechanical animals est plus léger, plus aérien et plus calme, que ce soit dans la musique ou dans le discours le moins violent jamais véhiculé par Marilyn Manson. On y retrouve les guitares torturées (« The great big white world »), les accords ciselés (« the dope show »), la rythmique et le son typiquement mansoniens (« Rock is dead », qui sera entre autre présente sur la B.O. de Matrix), les fameux riffs industriels (« New model n°15 »), des bips électriques (« User Friendly »), et des « guitares-machines » à la rythmique sombre (« Coma White »). Toutefois, quelques slows (« Fundamentaly » griffé d'un solo très mélodique et d'une montée en puissance imparable) ou passages plus calmes (« I want to disappear ») laissent entrevoir une plénitude pesante.

En rendant hommage au rock des années 70’, Marilyn Manson est considéré, avec cet album, comme le Bowie du 21ème siècle, et il nous apprend surtout que l’on peut attendre tout de lui et qu’il n’a pas qu’un seul visage. Ce groupe possède une culture beaucoup plus importante qu’ils ne le laissait croire. Les futurs albums en témoigneront.
© Angélique Fouret / Music-Story

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Marilyn Manson
Dans la même thématique...
Power Up AC/DC
Letter To You Bruce Springsteen
Rumours Fleetwood Mac
Les Grands Angles...
Les pionniers du rock’n’roll

Le rock’n’roll n’est pas mort. Mais ses pionniers encore en vie se comptent sur deux doigts d’une main : Jerry Lee Lewis et Wanda Jackson. 84 et 82 ans. Lui, poulain sauvage de l’écurie Sun Records, entré dans l’histoire en foutant le feu à son instrument, en transformant la musique d’église, la country et le boogie-woogie en rock’n’roll diabolique. Elle, chanteuse country qui s’est offert une belle aventure rock’n’roll aux côtés d’Elvis. De Little Richard à Chuck Berry en passant Johnny Cash, Carl Perkins, Bo Diddley, Bill Haley, Elvis Presley, Gene Vincent, Eddie Cochran, Buddy Holly et Hank Williams, Qobuz rend hommage aux précurseurs du rock.

La naissance du death metal suédois

Berceau d’une quantité incalculable de groupes de metal, la Suède s’est illustrée au niveau international au début des années 90 avec l’apparition soudaine d’une scène death metal féconde et dynamique. Petit retour en arrière pour comprendre comment s’est développée cette chapelle musicale et ce qui fait son originalité.

Le monde selon Peter Gabriel

Porte-drapeau du rock progressif britannique avec Genesis, Peter Gabriel, qui fête ses 70 ans le 13 février, est devenu le champion de la world music et la figure de l’artiste engagé à travers son label Real World, la série de festivals Womad et bien sûr la protest song “Biko”, passée à la postérité via la tournée de concerts Amnesty International. Retour sur le parcours d’une pop star pas comme les autres.

Dans l'actualité...