Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Seattle Symphony - Marc-André Dalbavie: La source d'un regard & Concertos

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Marc-André Dalbavie: La source d'un regard & Concertos

Ludovic Morlot, Seattle Symphony

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Après la disparition d’Henri Dutilleux (2013) et de Pierre Boulez (2016), le flambeau de la musique contemporaine est passé en France à une nouvelle génération de compositeurs. Si certains d’entre eux étaient déjà largement connus depuis quelques années, ils s’imposent maintenant dans leur pays, mais aussi sur le plan international, comme Marc-André Dalbavie auquel Ludovic Morlot et son Orchestre Symphonique de Seattle consacrent un album entier.
Enregistré pour moitié en concert (La Source d’un regard, Concerto pour flûte) et en studio (Concerto pour hautbois, Concerto pour violoncelle), cette anthologie offre une perspective idéale pour découvrir le langage poétique et coloré de ce compositeur né en 1961. Composé à l’occasion du centenaire d’Olivier Messiaen en 2008, La Source d’un regard (celui de l’Enfant Jésus évidemment) utilise à plusieurs reprises un groupe de quatre notes issues des Vingt Regards de Messiaen, mais en les traitant d’une manière très personnelle qui alterne nappes sonores méditatives et passages plus rythmiques, dans une orchestration d’une grande finesse de timbres.
Écrit en 2009 pour le hautboïste russe Alexis Ogrintchouk, soliste de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, le Concerto pour hautbois ménage virtuosité et poésie. Tout l’ambitus et les possibilités de l’instrument soliste y sont utilisés, y compris les sons multi-phoniques utilisés ici à des fins expressives. C’est pour un autre grand virtuose international, le flûtiste suisse Emmanuel Pahud, premier soliste des Berliner Philharmoniker, que Dalbavie a composé son Concerto pour flûte en 2006.
Composé en 2013, le Concerto pour violoncelle, d’un seul tenant, est écrit en six épisodes sous forme de « Fantaisies » tantôt rêveuses tantôt hallucinatoires. Les solistes, Mary Lynch, au hautbois, Demarre McGill à la flûte, et Jay Campbell au violoncelle s’engagent complètement dans ces trois œuvres concertantes dirigées par Ludovic Morlot qui mettait ainsi un point final cent pour cent français à ses huit années d’activité à la tête de l’Orchestre de Seattle. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Marc-André Dalbavie: La source d'un regard & Concertos

Seattle Symphony

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

La source d'un regard (Live) (Marc-André Dalbavie)

1
La source d'un regard (Live)
Seattle Symphony
00:16:41

Marc-André Dalbavie, Composer - Seattle Symphony, Orchestra, MainArtist - Ludovic Morlot, Conductor

(C) 2019 Seattle Symphony Media (P) 2019 Seattle Symphony Media

Oboe Concerto (Marc-André Dalbavie)

2
Oboe Concerto
Mary Lynch
00:13:11

Marc-André Dalbavie, Composer - Seattle Symphony, Orchestra - Ludovic Morlot, Conductor - Mary Lynch, Artist, MainArtist

(C) 2019 Seattle Symphony Media (P) 2019 Seattle Symphony Media

Flute Concerto (Live) (Marc-André Dalbavie)

3
Flute Concerto (Live)
Demarre McGill
00:18:07

Marc-André Dalbavie, Composer - Seattle Symphony, Orchestra - Ludovic Morlot, Conductor - Demarre McGill, Artist, MainArtist

(C) 2019 Seattle Symphony Media (P) 2019 Seattle Symphony Media

Cello Concerto (Marc-André Dalbavie)

4
Cello Concerto
Jay Campbell
00:24:45

Marc-André Dalbavie, Composer - Seattle Symphony, Orchestra - Ludovic Morlot, Conductor - Jay Campbell, Artist, MainArtist

(C) 2019 Seattle Symphony Media (P) 2019 Seattle Symphony Media

Descriptif de l'album

Après la disparition d’Henri Dutilleux (2013) et de Pierre Boulez (2016), le flambeau de la musique contemporaine est passé en France à une nouvelle génération de compositeurs. Si certains d’entre eux étaient déjà largement connus depuis quelques années, ils s’imposent maintenant dans leur pays, mais aussi sur le plan international, comme Marc-André Dalbavie auquel Ludovic Morlot et son Orchestre Symphonique de Seattle consacrent un album entier.
Enregistré pour moitié en concert (La Source d’un regard, Concerto pour flûte) et en studio (Concerto pour hautbois, Concerto pour violoncelle), cette anthologie offre une perspective idéale pour découvrir le langage poétique et coloré de ce compositeur né en 1961. Composé à l’occasion du centenaire d’Olivier Messiaen en 2008, La Source d’un regard (celui de l’Enfant Jésus évidemment) utilise à plusieurs reprises un groupe de quatre notes issues des Vingt Regards de Messiaen, mais en les traitant d’une manière très personnelle qui alterne nappes sonores méditatives et passages plus rythmiques, dans une orchestration d’une grande finesse de timbres.
Écrit en 2009 pour le hautboïste russe Alexis Ogrintchouk, soliste de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, le Concerto pour hautbois ménage virtuosité et poésie. Tout l’ambitus et les possibilités de l’instrument soliste y sont utilisés, y compris les sons multi-phoniques utilisés ici à des fins expressives. C’est pour un autre grand virtuose international, le flûtiste suisse Emmanuel Pahud, premier soliste des Berliner Philharmoniker, que Dalbavie a composé son Concerto pour flûte en 2006.
Composé en 2013, le Concerto pour violoncelle, d’un seul tenant, est écrit en six épisodes sous forme de « Fantaisies » tantôt rêveuses tantôt hallucinatoires. Les solistes, Mary Lynch, au hautbois, Demarre McGill à la flûte, et Jay Campbell au violoncelle s’engagent complètement dans ces trois œuvres concertantes dirigées par Ludovic Morlot qui mettait ainsi un point final cent pour cent français à ses huit années d’activité à la tête de l’Orchestre de Seattle. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works

Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works Víkingur Ólafsson

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

The Köln Concert (Live at the Opera, Köln, 1975)

Keith Jarrett

À découvrir également
Par Seattle Symphony

R. Strauss: Also sprach Zarathustra, Op. 30, Trv 176 - Scriabin: The Poem of Ecstasy, Op. 54 (Live)

Seattle Symphony

Carl Nielsen: Symphonies Nos. 1 & 2 (Live)

Seattle Symphony

Zoltan Kodaly : Suite Háry János & Dances of Galanta - Erno Dohnanyi : Konzertstück pour violoncelle / János Starker, violoncelle - Seattle Symphony - Gerard Schwarz

Seattle Symphony

Rimsky-Korsakov: Flight of the Bumblebee

Seattle Symphony

Langgaard: Prelude to "Antichrist" - R. Strauss: An Alpine Symphony (Live)

Seattle Symphony

Playlists

Dans la même thématique...

Road to the Sun

Pat Metheny

Road to the Sun Pat Metheny

Debussy, Szymanowski, Hahn, Ravel

Fanny Robilliard

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine

The Royal Scottish National Orchestra

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra

All Shall Not Die - Haydn String Quartets

Quatuor Hanson

Händel: Suites pour clavecin

Pierre Hantaï

Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...