Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté - Mahler: Das Lied von der Erde (Kammerfassung)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mahler: Das Lied von der Erde (Kammerfassung)

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Jean-François Verdier, Eve-Maud Hubeaux and Jussi Myllys

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

C’est pousser le bouchon un chouïa loin que d’appeler cette version du Chant de la Terre « Schönberg-Riehn » : en effet, si le maître dodécaphoniste avait l’intention, en vue d’exécution par sa Société des concerts privés en 1921, d’établir une version pour petit orchestre d’une quinzaine de musiciens (quintette à cordes, quintette à vents, trompette, clavier et percussion), son travail se borna à marquer quelques indications dans la partition d’orchestre de Mahler, et encore, seulement dans le premier mouvement ! L’écrasante majorité du travail est donc l’œuvre du musicologue Rainer Riehn (1941-2015 ; à ne pas confondre avec Wolfgang Rihm), certes en suivant les inflexions lancées par Schönberg… Cela dit, la partition de Mahler est conçue de telle manière – l’orchestre, énorme, est utilisé comme un immense réservoir de musiciens de chambre, qui ne jouent en grand tutti que très rarement – qu’il n’est pas très compliqué d’établir une version pour quinze musiciens qui reste extraordinairement fidèle non seulement à l’esprit, mais aussi à la sonorité d’origine. Cet enregistrement, signé de l’Orchestre Victor-Hugo de Franche-Comté, offre un nouvel éclairage, plus transparent, de l’œuvre. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Mahler: Das Lied von der Erde (Kammerfassung)

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Das Lied von der Erde (Gustav Mahler)

1
I. Das Trinklied vom Jammer der Erde
00:08:02

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Gustav Mahler, Composer - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger

2016 Klarthe Klarthe 2016

2
II. Der Einsame im Herbst
00:09:49

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Gustav Mahler, Composer - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger

2016 Klarthe Klarthe 2016

3
III. Von der Jugend
00:03:33

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Gustav Mahler, Composer - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger

2016 Klarthe Klarthe 2016

4
IV. Von der Schönheit
00:07:15

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger - Gustav Mahler, Composer

2016 Klarthe Klarthe 2016

5
V. Der Trunkene im Frühling
00:04:39

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Gustav Mahler, Composer - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger

2016 Klarthe Klarthe 2016

6
VI. Der Abschied
00:26:32

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, Primary - Jean-François Verdier, Conductor, Primary - Jussi Myllys, Performer, Primary - Eve-Maud Hubeaux, Performer, Primary - Gustav Mahler, Composer - Arnold Schoenberg, Arranger - Rainer Riehn, Arranger

2016 Klarthe Klarthe 2016

Descriptif de l'album

C’est pousser le bouchon un chouïa loin que d’appeler cette version du Chant de la Terre « Schönberg-Riehn » : en effet, si le maître dodécaphoniste avait l’intention, en vue d’exécution par sa Société des concerts privés en 1921, d’établir une version pour petit orchestre d’une quinzaine de musiciens (quintette à cordes, quintette à vents, trompette, clavier et percussion), son travail se borna à marquer quelques indications dans la partition d’orchestre de Mahler, et encore, seulement dans le premier mouvement ! L’écrasante majorité du travail est donc l’œuvre du musicologue Rainer Riehn (1941-2015 ; à ne pas confondre avec Wolfgang Rihm), certes en suivant les inflexions lancées par Schönberg… Cela dit, la partition de Mahler est conçue de telle manière – l’orchestre, énorme, est utilisé comme un immense réservoir de musiciens de chambre, qui ne jouent en grand tutti que très rarement – qu’il n’est pas très compliqué d’établir une version pour quinze musiciens qui reste extraordinairement fidèle non seulement à l’esprit, mais aussi à la sonorité d’origine. Cet enregistrement, signé de l’Orchestre Victor-Hugo de Franche-Comté, offre un nouvel éclairage, plus transparent, de l’œuvre. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Dans l'actualité...