Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Rolling Stones|Let It Bleed

Let It Bleed

The Rolling Stones

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Comment surpasser, ou ne serait-ce qu’égaler, l’album Beggar’s Banquet paru en novembre 1968 ? En sortant un autre chef d’œuvre : Let It Bleed ! Un disque hautement symbolique puisque le dernier sur lequel apparait Brian Jones retrouvé noyé dans sa piscine le 3 juillet 1969 à seulement 27 ans (son successeur Mick Taylor est sur deux titres). Enregistré entre 1968 et 1969 et produit par Jimmy Miller, Let It Bleed est surtout le grand œuvre de Keith Richards, auteur ici de solos sublimes (Gimme Shelter, You Can’t Always Get What You Want) et de séquences de slide totalement démentielles (You Got The Silver, Love In Vain). Un festival du génie stonesien qui a surtout le mérite de ne pas se limiter au blues rock mais de lorgner également vers la country (Country Honk), le gospel (You Can’t Always Get What You Want) et la soul music (Live With Me) pour accoucher de cette musique singulière, alliage unique que les Rolling Stones proposent ici à un niveau rarement égalé. Un chef d’œuvre absolu ! © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Let It Bleed

The Rolling Stones

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Gimme Shelter
00:04:30

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

2
Love In Vain
00:04:18

KEITH RICHARDS, Arranger, Work Arranger - MICK JAGGER, Arranger, Work Arranger - Robert Johnson, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

3
Country Honk
00:03:07

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

4
Live With Me
00:03:33

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

5
Let It Bleed
00:05:27

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

6
Midnight Rambler
00:06:52

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

7
You Got The Silver
00:02:50

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

8
Monkey Man
00:04:11

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

9
You Can't Always Get What You Want
00:07:29

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1969 ABKCO Music & Records Inc.

Descriptif de l'album

Comment surpasser, ou ne serait-ce qu’égaler, l’album Beggar’s Banquet paru en novembre 1968 ? En sortant un autre chef d’œuvre : Let It Bleed ! Un disque hautement symbolique puisque le dernier sur lequel apparait Brian Jones retrouvé noyé dans sa piscine le 3 juillet 1969 à seulement 27 ans (son successeur Mick Taylor est sur deux titres). Enregistré entre 1968 et 1969 et produit par Jimmy Miller, Let It Bleed est surtout le grand œuvre de Keith Richards, auteur ici de solos sublimes (Gimme Shelter, You Can’t Always Get What You Want) et de séquences de slide totalement démentielles (You Got The Silver, Love In Vain). Un festival du génie stonesien qui a surtout le mérite de ne pas se limiter au blues rock mais de lorgner également vers la country (Country Honk), le gospel (You Can’t Always Get What You Want) et la soul music (Live With Me) pour accoucher de cette musique singulière, alliage unique que les Rolling Stones proposent ici à un niveau rarement égalé. Un chef d’œuvre absolu ! © MZ/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Wish You Were Here

Pink Floyd

Wish You Were Here Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse
À découvrir également
Par The Rolling Stones

Licked Live In NYC

The Rolling Stones

Licked Live In NYC The Rolling Stones

Live At The El Mocambo

The Rolling Stones

Live At The El Mocambo The Rolling Stones

Let It Bleed (50th Anniversary Edition. Remastered 2019)

The Rolling Stones

Beggars Banquet

The Rolling Stones

Beggars Banquet The Rolling Stones

The Rolling Stones in mono (Remastered 2016)

The Rolling Stones

Playlists

Dans la même thématique...

Fragments - Time Out of Mind Sessions (1996-1997): The Bootleg Series, Vol. 17 (Deluxe Edition)

Bob Dylan

Money For Nothing

Dire Straits

Money For Nothing Dire Straits

Revolver

The Beatles

Revolver The Beatles

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Harvest

Neil Young

Harvest Neil Young
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Tropicalisme : l'histoire d'une révolution brésilienne

À la fin des années 60, une bande de jeunes artistes brésiliens s’insurge contre la junte militaire au pouvoir en fusionnant musique populaire locale, rock et avant-garde. Caetano Veloso, Gilberto Gil, Gal Costa, Os Mutantes et leurs amis inventent le tropicalisme, l’une des aventures musicales les plus originales du XXe siècle.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Dans l'actualité...