Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sœur Rabiaa Moutran|L'écho du silence (Chants chrétiens du Liban)

L'écho du silence (Chants chrétiens du Liban)

Sœur Rabiaa Moutran

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Alors ça, comment classer ces liturgies chrétiennes du Liban… Disons que ce sont des thèmes traditionnels gréco-byzantins, sur lesquels sont chantés des textes écrits entre le VIIIe et le XIIe siècle – textes initialement composés en grec, mais bientôt traduit en arabe. Parmi les hymnographes ici honorés, citons Jean Damascène (né Manssour ibn Sarjoun, 676 – 749), Théophane Graptos (778 – 845), saint Cosma Hierosolymitanus (706 – 760), tous plus ou moins actifs auprès du monastère Mar-Saba en Palestine. La sœur Rabiaa Moutran (* 1966), qui chante ces petites perles, est membre de la congrégation des religieuses Basiliennes Chouérites, résident au couvent de l’Annonciation Zouk-Mikael au Liban. Une voix généreuse, somptueuse et naturellement placée qui aurait aisément pu « faire carrière » dans le répertoire médiéval, Renaissance et baroque, mais Rabiaa Moutran a choisi un autre chemin. Ce qui n’en fait pas une amateur, puisqu’elle a suivi l’enseignement de Marie Queyrouz pour le chant, et s’est formée en musique byzantine en Grèce – de sorte qu’elle est déjà à la tête de trois enregistrements de liturgies byzantines. Mais ce dernier CD semble une véritable consécration, musicale autant que spirituelle. En dehors de tout prosélytisme religieux, c’est un immense plaisir d’entendre cette beauté pure, dégagée de tout nombrilisme (car on connaît les travers des chanteurs…) et capable de nous ramener douze siècles en arrière. © SM/Qobuz

Plus d'informations

L'écho du silence (Chants chrétiens du Liban)

Sœur Rabiaa Moutran

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ya rabba al kouwat
00:03:22

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

2
Haloumma ayouha al mou’minoun
00:02:50

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

3
Al yaoum oulika
00:04:30

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

4
Irhamna ya rabbou irhamna
00:03:34

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

5
Inna gibrael
00:02:59

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

6
Halouma nouchahed
00:04:30

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

7
Iyaki nouazem
00:01:44

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

8
Azra’ou ya ouma al Ilah
00:01:46

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

9
Inna al gheira al moutajassed
00:02:35

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

10
Jamiou al ajyal
00:03:39

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

11
Lakad naimtou
00:02:14

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

12
Al yaouma al batoule
00:02:04

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

13
Inna al roussoula
00:01:08

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

14
Lamma rakadta
00:00:59

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

15
Ya lahou ajabane
00:01:33

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

16
Limaza taajabina
00:02:41

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

17
Ifrahi ya aroussatan
00:01:26

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

18
Litataazam
00:02:44

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

19
Wala in kounta nazalta
00:01:30

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

20
Anti al firdaws
00:02:46

Sœur Rabiaa Moutran, Performer - Anonyme, Composer

2015 AV records 2015 AV records

Descriptif de l'album

Alors ça, comment classer ces liturgies chrétiennes du Liban… Disons que ce sont des thèmes traditionnels gréco-byzantins, sur lesquels sont chantés des textes écrits entre le VIIIe et le XIIe siècle – textes initialement composés en grec, mais bientôt traduit en arabe. Parmi les hymnographes ici honorés, citons Jean Damascène (né Manssour ibn Sarjoun, 676 – 749), Théophane Graptos (778 – 845), saint Cosma Hierosolymitanus (706 – 760), tous plus ou moins actifs auprès du monastère Mar-Saba en Palestine. La sœur Rabiaa Moutran (* 1966), qui chante ces petites perles, est membre de la congrégation des religieuses Basiliennes Chouérites, résident au couvent de l’Annonciation Zouk-Mikael au Liban. Une voix généreuse, somptueuse et naturellement placée qui aurait aisément pu « faire carrière » dans le répertoire médiéval, Renaissance et baroque, mais Rabiaa Moutran a choisi un autre chemin. Ce qui n’en fait pas une amateur, puisqu’elle a suivi l’enseignement de Marie Queyrouz pour le chant, et s’est formée en musique byzantine en Grèce – de sorte qu’elle est déjà à la tête de trois enregistrements de liturgies byzantines. Mais ce dernier CD semble une véritable consécration, musicale autant que spirituelle. En dehors de tout prosélytisme religieux, c’est un immense plaisir d’entendre cette beauté pure, dégagée de tout nombrilisme (car on connaît les travers des chanteurs…) et capable de nous ramener douze siècles en arrière. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

A Rush of Blood to the Head

Coldplay

Parachutes

Coldplay

Parachutes Coldplay

Ghost Stories

Coldplay

Ghost Stories Coldplay

Everyday Life

Coldplay

Everyday Life Coldplay

Playlists

Dans la même thématique...

Buena Vista Social Club (25th Anniversary Edition)

Buena Vista Social Club

Overtones. Les saisons harmoniques

Wu Wei & Wang Li

MAP OF THE SOUL : 7

BTS

Buena Vista Social Club

Buena Vista Social Club

Buena Vista Social Club Buena Vista Social Club

Tempo

Dom La Nena

Tempo Dom La Nena
Les Grands Angles...
Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Le reggaeton en 10 albums

Mélange de dancehall jamaïcain, de hip-hop américain, de rythmes caribéens et de tchatche en espagnol, le reggaeton a, depuis sa naissance dans les années 90, donné plusieurs coups de butoir pour forcer la porte de la pop music. Des premières mixtapes de DJ Playero au “Barrio Fino” de Daddy Yankee, en passant par le “Tra-Tra-Tra” de Don Chezina, les musiciens de Porto Rico et leur succursale colombienne de Medellin ont tout tenté pour conquérir le monde et y sont parvenus dans la dernière décennie à travers Luis Fonsi, J. Balvin ou Bad Bunny. Retour en 10 albums sur l’histoire d’un genre qui n’a pas fini d’être populaire.

Dans l'actualité...