François Mitterrand Le pouvoir et le verbe

Le pouvoir et le verbe

François Mitterrand

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 10 juin 2015 chez INA Mémoire vive

Artiste principal : François Mitterrand

Genre : Diction > Français > Documents historiques

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 2 disques - 70 pistes Durée totale : 02:34:44

    DISQUE 1
  1. 1 Enregistrement de l’Hymne à la joie, place du Panthéon, France Inter, 10 mai 1981

    François Mitterrand, voix

  2. 2 Souvenirs littéraires

    François Mitterrand, voix

  3. 3 Souvenirs de jeunesse et de guerre

    François Mitterrand, voix

  4. 4 Le général de Gaulle et la guerre

    François Mitterrand, voix

  5. 5 Premier enregistrement radiophonique en avril 1945

    François Mitterrand, voix

  6. 6 L’orateur : hommage à Pierre Bourdan

    François Mitterrand, voix

  7. 7 Ministre des anciens combattants

    François Mitterrand, voix

  8. 8 Secrétaire d’état à la présidence du Conseil, chargé de l’information

    François Mitterrand, voix

  9. 9 Ministre de la France d’outre-mer

    François Mitterrand, voix

  10. 10 François Mitterrand par lui-même

    François Mitterrand, voix

  11. 11 “Pour l’unité économique, politique et sociale”

    François Mitterrand, voix

  12. 12 Soulèvement dans les Aurès

    François Mitterrand, voix

  13. 13 “Pour une communauté franco-africaine”

    François Mitterrand, voix

  14. 14 Un engagement ancien

    François Mitterrand, voix

  15. 15 Candidat de la gauche et européen

    François Mitterrand, voix

  16. 16 “Il faut faire l’Europe pour faire le socialisme”

    François Mitterrand, voix

  17. 17 Action et écriture

    François Mitterrand, voix

  18. 18 “Un genre un peu hybride”

    François Mitterrand, voix

  19. 19 Inter-actualités

    François Mitterrand, voix

  20. 20 “Ce que je crois”

    François Mitterrand, voix

  21. 21 “Je ne suis pas un révolutionnaire”

    François Mitterrand, voix

  22. 22 “Ma part de vérité”

    François Mitterrand, voix

  23. 23 La libération de la femme

    François Mitterrand, voix

  24. 24 Les nationalisations

    François Mitterrand, voix

  25. 25 Le socialisme

    François Mitterrand, voix

  26. 26 Les libertés

    François Mitterrand, voix

  27. 27 “Ma cinquantième année”

    François Mitterrand, voix

  28. 28 La culture

    François Mitterrand, voix

  29. 29 Le Front républicain (1956)

    François Mitterrand, voix

  30. 30 Contre de Gaulle (1965)

    François Mitterrand, voix

  31. 31 De la fédération de la gauche au nouveau Parti socialiste (PS)

    François Mitterrand, voix

  32. 32 Programme commun et concurrence avec le parti communiste

    François Mitterrand, voix

  33. 33 L’homme, le socialisme et l’histoire

    François Mitterrand, voix

  34. 34 Echec et espoir en 1974

    François Mitterrand, voix

  35. 35 Sept années de combats

    François Mitterrand, voix

  36. 36 La campagne de 1981

    François Mitterrand, voix

  37. 37 Investiture

    François Mitterrand, voix

  38. DISQUE 2
  39. 1 Enregistrement de l’Hymne à la joie, place du Panthéon, France Inter, 10 mai 1981 (France Inter)

    François Mitterrand, voix

  40. 2 “Pionniers du changement”

    François Mitterrand, voix

  41. 3 “1981, année du changement”

    François Mitterrand, voix

  42. 4 “Résister”

    François Mitterrand, voix

  43. 5 “ Telle est la vérité ”

    François Mitterrand, voix

  44. 6 “Redressement national”

    François Mitterrand, voix

  45. 7 “Retourner en soi-même“

    François Mitterrand, voix

  46. 8 “Parce que ce sera nous, parce que nous l’aurons fait”

    François Mitterrand, voix

  47. 9 Racisme et immigration

    François Mitterrand, voix

  48. 10 Libertés et développement

    François Mitterrand, voix

  49. 11 “Vivre et vivre libres”

    François Mitterrand, voix

  50. 12 “Les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres”

    François Mitterrand, voix

  51. 13 “Ce qui pour les Palestiniens peut signifier un Etat”

    François Mitterrand, voix

  52. 14 “La géographie détermine l’histoire”

    François Mitterrand, voix

  53. 15 “Toute entrave à la liberté…”

    François Mitterrand, voix

  54. 16 “Le socialisme, ce sera la fondation de la civilisation de la ville”

    François Mitterrand, voix

  55. 17 “ Non à toute forme de régression sociale ”

    François Mitterrand, voix

  56. 18 “Ne rebroussez pas votre chemin“

    François Mitterrand, voix

  57. 19 La reconquête de 1988 contre “l’Etat RPR”

    François Mitterrand, voix

  58. 20 “Soyons au RDV du 31 décembre 1992”

    François Mitterrand, voix

  59. 21 “Je suis européen beaucoup parce que socialiste“

    François Mitterrand, voix

  60. 22 Traité d’Union européenne ou “traité de Maastricht”

    François Mitterrand, voix

  61. 23 Démocratisation en Afrique

    François Mitterrand, voix

  62. 24 Sommet de Rio : “Obligation d’assistance mutuelle écologique”

    François Mitterrand, voix

  63. 25 Solidarité et service public

    François Mitterrand, voix

  64. 26 Urbanisme et démocratie participative

    François Mitterrand, voix

  65. 27 “C’est l’audimat qui gouverne la France”

    François Mitterrand, voix

  66. 28 “Dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé”

    François Mitterrand, voix

  67. 29 Hommage à Pierre Bérégovoy

    François Mitterrand, voix

  68. 30 La lutte contre les injustices

    François Mitterrand, voix

  69. 31 “Ma génération achève son cours”

    François Mitterrand, voix

  70. 32 “C’est la dernière fois que je m’adresse à vous”

    François Mitterrand, voix

  71. 33 Dernier discours public

    François Mitterrand, voix

À propos

Les micros ne servent pas qu’à capter les petites musiques inouïes… L’Histoire, elle aussi, est entrée dans la grande aventure de l’enregistrement. Mémoire collective ou histoire tout court, les grands de ce monde tels que François Mitterrand peuvent être écoutés et réécoutés.

Détails de l'enregistrement original :

CD1: 78:34 - CD2: 76:18 - Enregistrements historiques et archives de l'INA - livret digipack
CD1
Enregistrement de l’Hymne à la joie, place du Panthéon, France Inter, 10 mai 1981
Souvenirs littéraires
Souvenirs de jeunesse et de guerre
Le général de Gaulle et la guerre
Premier enregistrement radiophonique en avril 1945
L’orateur : hommage à Pierre Bourdan
Ministre des anciens combattants
Secrétaire d’état à la présidence du Conseil, chargé de l’information
Ministre de la France d’outre-mer
François Mitterrand par lui-même
“Pour l’unité économique, politique et sociale”
Soulèvement dans les Aurès
“Pour une communauté franco-africaine”
Un engagement ancien
Candidat de la gauche et européen
“Il faut faire l’Europe pour faire le socialisme”
Action et écriture
“Un genre un peu hybride”
Inter-actualités
“Ce que je crois”
“Je ne suis pas un révolutionnaire”
“Ma part de vérité”
La libération de la femme
Les nationalisations
Le socialisme
Les libertés
“Ma cinquantième année”
La culture
Le Front républicain (1956)
Contre de Gaulle (1965)
De la fédération de la gauche au nouveau Parti socialiste (PS)
Programme commun et concurrence avec le parti communiste
L’homme, le socialisme et l’histoire
Echec et espoir en 1974
Sept années de combats
La campagne de 1981
Investiture
CD2
Enregistrement de l’Hymne à la joie, place du Panthéon, France Inter, 10 mai 1981 (France Inter)
“Pionniers du changement”
“1981, année du changement”
“Résister”
“ Telle est la vérité ”
“Redressement national”
“Retourner en soi-même“
“Parce que ce sera nous, parce que nous l’aurons fait”
Racisme et immigration
Libertés et développement
“Vivre et vivre libres”
“Les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres”
“Ce qui pour les Palestiniens peut signifier un Etat”
“La géographie détermine l’histoire”
“Toute entrave à la liberté…”
“Le socialisme, ce sera la fondation de la civilisation de la ville”
“ Non à toute forme de régression sociale ”
“Ne rebroussez pas votre chemin“
La reconquête de 1988 contre “l’Etat RPR”
“Soyons au RDV du 31 décembre 1992”
“Je suis européen beaucoup parce que socialiste“
Traité d’Union européenne ou “traité de Maastricht”
Démocratisation en Afrique
Sommet de Rio : “Obligation d’assistance mutuelle écologique”
Solidarité et service public
Urbanisme et démocratie participative
“C’est l’audimat qui gouverne la France”
“Dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé”
Hommage à Pierre Bérégovoy
La lutte contre les injustices
“Ma génération achève son cours”
“C’est la dernière fois que je m’adresse à vous”
Dernier discours public
De cette longue vie publique, on retiendra d’abord un itinéraire idéologique, des engagements, des choix et des actes, des succès et des échecs, une manière d’exercer le pouvoir... Au total un vaste champ d’études, de recherches et débats pour les historiens et spécialistes de la science politique autour de ce “parcours mitterrandien” ou “mitterrandisme”, vocables récusés par François Mitterrand. Naturellement controversée, cette dimension politique - part essentielle du personnage - ne peut être séparée de la dimension “littéraire” chez Mitterrand. Pour lui en effet l’action politique, les mots et l’écriture sont indissociables.Très jeune il éprouvera cette double tentation de l’écriture et de la politique. Lorsque, évoquant sa jeunesse charentaise, Elie Wiesel lui demande: “Aviez-vous l’ambition d’être un grand écrivain ?”, François Mitterrand lui répond : “Si j’avais eu une ambition, elle aurait été celle-là. Mais je me voyais plutôt dans la peau d’un tribun de la Convention : j’écrivais les discours à leur place” (Mémoire à deux voix, éditions Odile Jacob). Cet aveu, ce rêve d’enfant éclaire singulièrement le destin du futur leader de la gauche. Amoureux des mots, des livres, de la langue française et de l’écriture, il ne cessera de l’être tout au long de sa carrière politique avec la parole comme arme de conviction et instrument de conquête. Pour lui, “dire ou écrire un mot a des répercussions à l’infini, comme une pierre que l’on jette dans l’eau” (CD1 – plage 1). Une manière on ne peut plus claire de dire le pouvoir qu’il accorde aux mots et au verbe. Chez Mitterrand en effet, le combat et l’action politiques sont portés par le verbe. Dire, répéter, combattre, séduire, convaincre… Comme Charles de Gaulle, qu’il a si longtemps combattu, Mitterrand croit en la force des mots, à leur pouvoir mobilisateur et à leur charge persuasive. Sa formation d’avocat ne suffit pas à expliquer cette dilection pour la parole et la force de l’éloquence.

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

  • Il y a 30 ans, le 10 mai 81 Il y a 30 ans, le 10 mai 81

    Il y a trente ans, le 10 mai 1981, François Mitterrand devenait Président de la République. Petit florilège en images, entre séquences entrées dans l’histoire (Il est 20h, Elkabbach, le Panthéon) et chansons reflet d’une époque (Barbara, Catherine Ribeiro). 20h00, Mitterrand est él...

    Lire l'article
Plus d'articles

Le label

INA Mémoire vive

De la difficulté qu'il y a à exploiter les trésors symphoniques des archives de l'Ina, en raison en particulier des contraintes liées aux droits, Renaud Machart, qui assure la direction artistique de la collection, a fait une force, inventant une politique éditoriale totalement surprenante : "Ina mémoire vive" fait du journalisme musical sonore, en quelque sorte. C'est ainsi qu'un disque Couperin "historique" permet de retrouver des interprétations bien surprenantes consacrées au compositeur au fil des années ; qu'un récital Mado Robin a permis de réévaluer le talent de la grande chanteuse française, ou que la réédition du fameux récital de Clara Haskil, enfin dans des...

Voir la page INA Mémoire vive Lire l'article

Le sous genre

Diction dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles