Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Leonardo García Alarcón|La Finta Pazza

La Finta Pazza

Leonardo Garcia Alarcon

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Longtemps considéré comme un « compositeur fantôme », Francesco Sacrati (1605-1650) devient une réalité depuis la découverte en 1984 de son opéra La Finta pazza par le musicologue Lorenzo Bianconi. Créé en 1641 à Venise avec les stars de l’époque, ce fut le premier opéra donné à la cour de France, en 1645, devant le roi Louis XIV encore enfant qui se souviendra longtemps du « Ballet des autruches et des singes » qui a peut-être déclenché sa vocation de danseur.

Cet opéra qui allie si bien le texte et la musique dans un style proche de Monteverdi et de Cavalli a été présenté en 2019 à Versailles dans le cadre de l’Opéra royal par la Capella Mediterranea sous la direction de son fondateur Leonardo García Alarcón. Le présent enregistrement, réalisé deux années plus tard au même endroit, révèle un compositeur de premier plan qui aurait même, selon García Alarcón, participé à l’écriture de l’énigmatique Incoronazione di Poppea de Monteverdi qui semble être un travail d’atelier.

La partition retrouvée est pratiquement complète, à part le prologue instrumental et quelques ritournelles dont les parties de violon ne sont pas notées, selon une pratique courante. L’ouvrage est comique dans de nombreux moments avec des passages érotiques dont l’époque raffolait. On y trouve aussi des scènes de chasse, des scènes macabres, des sommeils et une des premières scènes de folie de l’histoire de l’opéra. Avec son livret qui rétablit la femme dans un rôle de premier plan, cette Finta pazza est bien dans l’air de notre temps.

Pour ce premier enregistrement, l’ouvrage coloré de Sacrati bénéficie d’une excellente distribution constituée par une quinzaine de chanteurs d’une grande cohérence, soutenus par les continuos opulents de la Capella Mediterranea constitués de luths, archiluths, guitares, harpes, clavecins, orgue, violes de gambe et lyres. La Finta pazza a joué un rôle considérable dans l’exportation de l’opéra italien en France ; tous ces ouvrages d’alors reviennent maintenant après presque quatre siècles d’absence. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

La Finta Pazza

Leonardo García Alarcón

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Sinfonia
00:02:36

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

2
Prologo - « Loquace Diva »
00:04:14

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Norma Nahoun, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Julie Roset, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

Atto I (Francesco Sacrati)

3
Scena 1 - « Il porto è qui di Sciro »
00:06:08

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Salvo Vitale, Soloist - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

4
Scena 2 - « Or che son giunti al destinato affare »
00:07:38

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Norma Nahoun, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Fiona McGown, Soloist - Julie Roset, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

5
Scena 3 - « Ombra di timore »
00:11:08

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Mariana Flores, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

6
Scena 4 - « Mi vedete già tutto »
00:05:20

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Alejandro Meerapfel, Soloist - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

7
Scena 5 - « O formano gli Dei »
00:15:27

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Alejandro Meerapfel, Soloist - Mariana Flores, Soloist - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Anna Piroli, Soloist - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist - Kacper Szelazek, Soloist - Aurélie Marjot, Soloist - Sarah Hauss, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

Atto II (Francesco Sacrati)

8
Scena 1 - « L’amante modesto »
00:04:20

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

9
Scena 2 - « Dolce cambio di natura »
00:05:19

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

10
Scena 3 - « Ferma, o fatal guerriero ! »
00:02:44

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Francesco Sacrati, Composer - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist - Alexander Miminoshvili , Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

11
Scena 4 - « È giustissimo il duolo »
00:10:11

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Marcel Beekman, Soloist - Mariana Flores, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

12
Scena 5 - « Cedi, cedi, e omai confessa »
00:01:47

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Carlo Vistoli, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

13
Scena 6 - « Ardisci, animo, ardisci ! »
00:05:28

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Mariana Flores, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

14
Scena 7 - « Ove comandi, o Padre »
00:03:19

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Francesco Sacrati, Composer - Fiona McGown, Soloist - Alexander Miminoshvili , Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

15
Scena 8 - « Spalancatevi abissi »
00:04:22

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Salvo Vitale, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

16
Scena 9 - « Oh Dio, che sento ? »
00:05:01

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Kacper Szelazek, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

17
Scena 10 - « Guerrieri, all’armi »
00:13:44

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Mariana Flores, Soloist - Salvo Vitale, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Kacper Szelazek, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

Atto III (Francesco Sacrati)

18
Scena 1 - « Quand’ebbi d’oro il crin »
00:04:50

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Marcel Beekman, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Kacper Szelazek, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

19
Scena 2 - « Non paventate »
00:08:14

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Marcel Beekman, Soloist - Alejandro Meerapfel, Soloist - Mariana Flores, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

20
Scena 3 - « Per ritardar l’imbarco »
00:03:28

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Carlo Vistoli, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Kacper Szelazek, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

21
Scena 4 - « Come riveda Achille »
00:13:59

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Mariana Flores, Soloist - Salvo Vitale, Soloist - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer - Paul-Antoine Bénos-Djian, Soloist

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

22
Scena 5 - « Se ad un altro si sposa »
00:02:08

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Valerio Contaldo, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

23
Scena Ultima - « La soverchia allegrezza »
00:06:42

Leonardo Garcia Alarcon, Conductor - Cappella Mediterranea, Orchestra - Marcel Beekman, Soloist - Alejandro Meerapfel, Soloist - Mariana Flores, Soloist - Salvo Vitale, Soloist - Carlo Vistoli, Soloist - Francesco Sacrati, Composer

2022 Château de Versailles Spectacles 2021 Château de Versailles Spectacles

Descriptif de l'album

Longtemps considéré comme un « compositeur fantôme », Francesco Sacrati (1605-1650) devient une réalité depuis la découverte en 1984 de son opéra La Finta pazza par le musicologue Lorenzo Bianconi. Créé en 1641 à Venise avec les stars de l’époque, ce fut le premier opéra donné à la cour de France, en 1645, devant le roi Louis XIV encore enfant qui se souviendra longtemps du « Ballet des autruches et des singes » qui a peut-être déclenché sa vocation de danseur.

Cet opéra qui allie si bien le texte et la musique dans un style proche de Monteverdi et de Cavalli a été présenté en 2019 à Versailles dans le cadre de l’Opéra royal par la Capella Mediterranea sous la direction de son fondateur Leonardo García Alarcón. Le présent enregistrement, réalisé deux années plus tard au même endroit, révèle un compositeur de premier plan qui aurait même, selon García Alarcón, participé à l’écriture de l’énigmatique Incoronazione di Poppea de Monteverdi qui semble être un travail d’atelier.

La partition retrouvée est pratiquement complète, à part le prologue instrumental et quelques ritournelles dont les parties de violon ne sont pas notées, selon une pratique courante. L’ouvrage est comique dans de nombreux moments avec des passages érotiques dont l’époque raffolait. On y trouve aussi des scènes de chasse, des scènes macabres, des sommeils et une des premières scènes de folie de l’histoire de l’opéra. Avec son livret qui rétablit la femme dans un rôle de premier plan, cette Finta pazza est bien dans l’air de notre temps.

Pour ce premier enregistrement, l’ouvrage coloré de Sacrati bénéficie d’une excellente distribution constituée par une quinzaine de chanteurs d’une grande cohérence, soutenus par les continuos opulents de la Capella Mediterranea constitués de luths, archiluths, guitares, harpes, clavecins, orgue, violes de gambe et lyres. La Finta pazza a joué un rôle considérable dans l’exportation de l’opéra italien en France ; tous ces ouvrages d’alors reviennent maintenant après presque quatre siècles d’absence. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Leonardo García Alarcón

Giovanni Giorgi : Ave Maria

Leonardo García Alarcón

Giovanni Giorgi : Ave Maria Leonardo García Alarcón

Jacques Arcadelt : Motetti - Madrigali - Chansons

Leonardo García Alarcón

Mozart: Requiem & Clarinet Concerto

Leonardo García Alarcón

Mozart: Requiem & Clarinet Concerto Leonardo García Alarcón

Bach: Drama

Leonardo García Alarcón

Bach: Drama Leonardo García Alarcón

Antonio Draghi & Leonardo García Alarcón: El Prometeo

Leonardo García Alarcón

Playlists

Dans la même thématique...

Eclipse

Hilary Hahn

Eclipse Hilary Hahn

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Les flamboyantes extases de Scriabine

Quelque peu éclipsé aujourd’hui par ses compatriotes Stravinski ou Rachmaninov, Alexandre Scriabine n’en reste pas moins une figure incontournable de la musique russe. Aux balbutiements du XXe siècle, le compositeur et pianiste virtuose s’émancipe de l’héritage romantique pour proposer un langage musical singulier et novateur qui ne connaîtra pas d’héritier. Son œuvre, profondément influencée par la philosophie mystique et la synesthésie, connaîtra en à peine deux décennies une évolution fulgurante, interrompue par sa mort prématurée à l’âge de 43 ans.

Dans l'actualité...