Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mogwai - KIN

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

KIN

Mogwai

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Produit par ceux à qui l’on doit Stranger Things, la série à succès de Netflix, Kin : le commencement est un road-movie postmoderne qui mêle polar psychédélique, clins d’œil à la SF de James Cameron (en particulier à Terminator) et cinéma social. Le film raconte une cavale à travers les Etats-Unis qui fait suite à la découverte d’une arme futuriste par un adolescent de Detroit. Projet atypique oblige, les réalisateurs Josh et Jonathan Baker ne font pas appel à un « professionnel » de la BO, mais au groupe de postrock Mogwai, qui signe ici sa première musique pour un long-métrage de fiction. La partition de Kin est à l’image du film : hors-norme et insaisissable. Après un thème principal lent, étrange et délicat (Eli’s Theme), la musique devient de plus en plus dramatique (Scrap), voire musclée (le sublime Flee).

Emmenée par un piano accompagné de sons électroniques, d’une batterie et de guitares saturées, la partition du groupe écossais joue la carte d’une musique planante mettant en lumière la nostalgie sous-jacente (celle notamment d’un cinéma révolu) que les frères Baker distillent tout le long du film. Parmi les autres moments de bravoure de l’album, citons Donuts, petit chef-d’œuvre de plus de six minutes dans lequel les membres de Mogwai déploient tout leur talent dans l’art du crescendo atmosphérique. L’album (et le film) se termine avec We’re Not Done, une chanson dans laquelle il est question de « combattre le passé » (« Fight against the past »), ce qui éclaire peut-être sous un nouveau jour l’obsession des réalisateurs pour un cinéma rétro. Accompagnée d’une fantasmagorie résolument sombre, cette sacralisation de l’esthétique 80's n’est-elle pas au fond une forme d’exorcisme dont ils (et beaucoup d’autres cinéastes de leur génération) tentent de se libérer ? © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

KIN

Mogwai

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Eli's Theme
00:03:22

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

2
Scrap
00:02:50

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

3
Flee
00:04:56

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

4
Funeral Pyre
00:03:18

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

5
Donuts
00:06:23

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

6
Miscreants
00:03:05

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

7
Guns Down
00:06:19

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

8
KIN
00:07:17

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

9
We're Not Done (End Title)
00:04:14

Tony Doogan, Mixer - Mogwai, Composer, Lyricist, Producer, Artist, MainArtist - A Lion Music (ASCAP), MusicPublisher

2018 Summit Entertainment, LLC 2018 Summit Entertainment, LLC

Descriptif de l'album

Produit par ceux à qui l’on doit Stranger Things, la série à succès de Netflix, Kin : le commencement est un road-movie postmoderne qui mêle polar psychédélique, clins d’œil à la SF de James Cameron (en particulier à Terminator) et cinéma social. Le film raconte une cavale à travers les Etats-Unis qui fait suite à la découverte d’une arme futuriste par un adolescent de Detroit. Projet atypique oblige, les réalisateurs Josh et Jonathan Baker ne font pas appel à un « professionnel » de la BO, mais au groupe de postrock Mogwai, qui signe ici sa première musique pour un long-métrage de fiction. La partition de Kin est à l’image du film : hors-norme et insaisissable. Après un thème principal lent, étrange et délicat (Eli’s Theme), la musique devient de plus en plus dramatique (Scrap), voire musclée (le sublime Flee).

Emmenée par un piano accompagné de sons électroniques, d’une batterie et de guitares saturées, la partition du groupe écossais joue la carte d’une musique planante mettant en lumière la nostalgie sous-jacente (celle notamment d’un cinéma révolu) que les frères Baker distillent tout le long du film. Parmi les autres moments de bravoure de l’album, citons Donuts, petit chef-d’œuvre de plus de six minutes dans lequel les membres de Mogwai déploient tout leur talent dans l’art du crescendo atmosphérique. L’album (et le film) se termine avec We’re Not Done, une chanson dans laquelle il est question de « combattre le passé » (« Fight against the past »), ce qui éclaire peut-être sous un nouveau jour l’obsession des réalisateurs pour un cinéma rétro. Accompagnée d’une fantasmagorie résolument sombre, cette sacralisation de l’esthétique 80's n’est-elle pas au fond une forme d’exorcisme dont ils (et beaucoup d’autres cinéastes de leur génération) tentent de se libérer ? © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Mogwai

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Pedro Almodóvar dans le groove

Pedro Almodóvar a toujours accordé une place de choix à la musique dans ses films, que ce soit à travers des morceaux préexistants ou des compositions originales. Il reprend ainsi à son compte cette réplique d’un de ses premiers films : « c'est la musique qui dit la vérité sur la vie ».

Il était une fois… Ennio Morricone

Cela fait presque soixante ans qu’Ennio Morricone se dévoue corps et âme à la musique de film. Mais comment cette belle histoire a-t-elle commencé ? Retour sur l’éclosion d’un compositeur qui deviendra un phénomène culturel majeur dès le milieu des années 1960, notamment grâce aux films de Sergio Leone.

Dans l'actualité...