Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sparks - Kimono My House

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Kimono My House

Sparks

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Premier album de la période anglaise des Sparks , Kimomo My House est important à deux titres. Artistiquement, il fixe la recette de leur cocktail des années 1970, mélange jubilatoire d’opérette, de music-hall, de bubblegum, de heavy-metal, sans jamais oublier un vrai sens de la mélodie pop. Commercialement, les étincelles des Sparks mettent le feu en Grande-Bretagne et un peu partout en Europe et sont assimilées au brasier glam. Avec évidemment, dans le rôle de la mèche, le single « This Town ain’t big enough for both of us » , époustouflant numéro de voltige musicale qui deviendra leur étendard. Le titre de la chanson « Here in heaven » situe alors bien la hauteur qu’atteignent les Sparks avec Kimono My House . Leur musique, à l’image du guilleret « Amateur hour » , autre tube, semble venir d’ailleurs, et défier toutes les lois d’apesanteur. Cette singularité est renforcée par la voix de fausset de Russel Mael, qui laisse entrevoir ce qu’un castrat sous amphétamines aurait bien pu chanter.

Les Sparks récidiveront quelques mois plus tard avec Propaganda , à nouveau une réussite, tandis qu’un autre groupe flamboyant, lui aussi amateur des Marx Brothers, d’opéra, de hard-rock, de cabaret, de voix suraiguës, et bientôt de moustache, se souviendra de la leçon pour enregistrer son chef d’oeuvre A Night At The Opera : Queen.

© ©Copyright Music Story Thomas Mahler 2017

Plus d'informations

Kimono My House

Sparks

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
This Town Ain't Big Enough For Both Of Us
00:03:05

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Composer, Author, Keyboards, AssociatedPerformer - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

2
Amateur Hour
00:03:38

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

3
Falling In Love With Myself Again
00:03:07

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

4
Here In Heaven
00:02:49

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

5
Thank God It's Not Christmas
00:05:11

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

6
Hasta Manana, Monsieur
00:03:51

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

7
Talent Is An Asset
00:03:25

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

8
Complaints
00:02:57

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

9
In My Family
00:03:50

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

10
Equator
00:04:43

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

11
Barbecutie
00:03:11

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

12
Lost And Found
00:03:21

Martin Gordon, Bass Guitar, AssociatedPerformer - Muff Winwood, Producer - Russell Mael, Vocals, AssociatedPerformer - Ron Mael, Keyboards, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Sparks, MainArtist - Adrian Fisher, Guitar, AssociatedPerformer - Dinky Diamond, Drums, AssociatedPerformer

An Island Records recordng; ℗ 1974 Universal Music Operations Limited

Descriptif de l'album

Premier album de la période anglaise des Sparks , Kimomo My House est important à deux titres. Artistiquement, il fixe la recette de leur cocktail des années 1970, mélange jubilatoire d’opérette, de music-hall, de bubblegum, de heavy-metal, sans jamais oublier un vrai sens de la mélodie pop. Commercialement, les étincelles des Sparks mettent le feu en Grande-Bretagne et un peu partout en Europe et sont assimilées au brasier glam. Avec évidemment, dans le rôle de la mèche, le single « This Town ain’t big enough for both of us » , époustouflant numéro de voltige musicale qui deviendra leur étendard. Le titre de la chanson « Here in heaven » situe alors bien la hauteur qu’atteignent les Sparks avec Kimono My House . Leur musique, à l’image du guilleret « Amateur hour » , autre tube, semble venir d’ailleurs, et défier toutes les lois d’apesanteur. Cette singularité est renforcée par la voix de fausset de Russel Mael, qui laisse entrevoir ce qu’un castrat sous amphétamines aurait bien pu chanter.

Les Sparks récidiveront quelques mois plus tard avec Propaganda , à nouveau une réussite, tandis qu’un autre groupe flamboyant, lui aussi amateur des Marx Brothers, d’opéra, de hard-rock, de cabaret, de voix suraiguës, et bientôt de moustache, se souviendra de la leçon pour enregistrer son chef d’oeuvre A Night At The Opera : Queen.

© ©Copyright Music Story Thomas Mahler 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Sparks
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

L’âge d’or funk de James Brown

Entre 1967 et 1974, le Godfather transforme sa soul en funk. Entouré par les musiciens les plus groovy du moment, James Brown orchestre une BO en phase avec les changements de la société américaine. Et tout le monde saute à bord de la Sex Machine !

La révolution des Talking Heads

Quarante ans après, la folie funky du “Remain in Light” de la bande de David Byrne a conservé toute sa force. Ce post-punk cérébral propulsé sur un dancefloor cosmopolite a même nourri l’ADN de milliers de groupes comme LCD Soundsystem, Vampire Weekend ou Arcade Fire. Avec ce 4e album produit par Brian Eno, les Talking Heads ont fait leur révolution. Et celle du rock.

Dans l'actualité...