Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Michael Korstick - Kabalevsky: Complete Piano Sonatas

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Kabalevsky: Complete Piano Sonatas

Michael Korstick

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Dmitri Kabalevski (1904-1987) est en quelque sorte la quatrième roue du carrosse soviétique, dont les deux premières et principales étaient Prokofiev et Chostakovitch, les deux autres Khatchaturian et lui-même. D’aucuns lui ont reproché une certaine pusillanimité vis-à-vis de la dictature stalinienne, alors qu’il fut lui-même sur la liste de l’infâme Décret Jdanov, un décret qui au mieux vous envoyait pour vingt ans en vacances aux sports d’hiver en Sibérie, au pire vous envoyait une balle dans le buffet. Kabalevski choisit sa propre voie d’échappement, en particulier avec un impressionnant (et d’ailleurs somptueux) répertoire d’œuvres pour l’enfance, même si on lui doit également les présentes trois Sonates pour piano, écrites en 1927 pour la première, en 1944 et 1945 pour les deux autres. La Première trahit encore l’influence de Scriabine dans ses chromatismes nébuleux, tandis que les œuvres plus tardives suivent les mêmes chemins que Chostakovitch et Prokofiev certes, mais aussi – plus étonnant – ceux de Poulenc et son léger humour à la française, ici un humour plus boulgakovien. Dans tous les cas, le langage reste puissamment pianistique dans la lignée de l’école russe de piano, toujours lyrique même dans les moments les plus grinçants, généreux dans la conception et la réalisation. On notera que des pianistes internationaux comme Horowitz, Moiseiwitsch, Zak, Weissenberg ou Gilels avaient inscrit ces sonates dans leurs répertoires. On les entend ici sous les doigts du pianiste allemand Michael Korstick, qui s’est fait au cours des décennies une spécialité très remarquée et applaudie de répertoires un peu plus rares : Busoni, Reger, Milhaud (dont il a enregistré l’intégrale pour piano, rien que ça !), Koechlin et bien sûr le présent Kabalevski. Magistral, à découvrir de toute urgence, et quelle prise de son ! © SM/Qobuz

Plus d'informations

Kabalevsky: Complete Piano Sonatas

Michael Korstick

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Sonata No. 1 in F major, Op. 6 (Dmitry Borisovich Kabalevsky)

1
I. Allegro non troppo ma con fuoco
00:04:06

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

2
II. Andantino semplice
00:04:59

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

3
III. Vivo - Allegro molto
00:06:27

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

Piano Sonata No. 2 in E-Flat Major, Op. 45 (Dmitry Borisovich Kabalevsky)

4
I. Allegro moderato - Festivamente
00:07:45

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

5
II. Andante sostenuto
00:07:31

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

6
III. Presto assai
00:06:31

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

Piano Sonata No. 3 in F major, Op. 46 (Dmitry Borisovich Kabalevsky)

7
I. Allegro con moto
00:05:16

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

8
II. Andante cantabile
00:04:48

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

9
III. Allegro giocoso
00:04:32

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

Rondo in A Minor, Op. 59 (Dmitry Borisovich Kabalevsky)

10
Rondo in A Minor, Op. 59
00:05:20

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

Recitative and Rondo, Op. 84 (Dmitry Borisovich Kabalevsky)

11
Recitative and Rondo, Op. 84
00:06:32

Dmitry Borisovich Kabalevsky, Composer - Michael Korstick, Artist, MainArtist

(C) 2018 CPO (P) 2018 CPO

Descriptif de l'album

Dmitri Kabalevski (1904-1987) est en quelque sorte la quatrième roue du carrosse soviétique, dont les deux premières et principales étaient Prokofiev et Chostakovitch, les deux autres Khatchaturian et lui-même. D’aucuns lui ont reproché une certaine pusillanimité vis-à-vis de la dictature stalinienne, alors qu’il fut lui-même sur la liste de l’infâme Décret Jdanov, un décret qui au mieux vous envoyait pour vingt ans en vacances aux sports d’hiver en Sibérie, au pire vous envoyait une balle dans le buffet. Kabalevski choisit sa propre voie d’échappement, en particulier avec un impressionnant (et d’ailleurs somptueux) répertoire d’œuvres pour l’enfance, même si on lui doit également les présentes trois Sonates pour piano, écrites en 1927 pour la première, en 1944 et 1945 pour les deux autres. La Première trahit encore l’influence de Scriabine dans ses chromatismes nébuleux, tandis que les œuvres plus tardives suivent les mêmes chemins que Chostakovitch et Prokofiev certes, mais aussi – plus étonnant – ceux de Poulenc et son léger humour à la française, ici un humour plus boulgakovien. Dans tous les cas, le langage reste puissamment pianistique dans la lignée de l’école russe de piano, toujours lyrique même dans les moments les plus grinçants, généreux dans la conception et la réalisation. On notera que des pianistes internationaux comme Horowitz, Moiseiwitsch, Zak, Weissenberg ou Gilels avaient inscrit ces sonates dans leurs répertoires. On les entend ici sous les doigts du pianiste allemand Michael Korstick, qui s’est fait au cours des décennies une spécialité très remarquée et applaudie de répertoires un peu plus rares : Busoni, Reger, Milhaud (dont il a enregistré l’intégrale pour piano, rien que ça !), Koechlin et bien sûr le présent Kabalevski. Magistral, à découvrir de toute urgence, et quelle prise de son ! © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

Martha Argerich - Debut Recital

Martha Argerich

Chopin: Piano Concerto No. 1 / Liszt: Piano Concerto No. 1

Martha Argerich

Live In Paris

Diana Krall

Live In Paris Diana Krall
À découvrir également
Par Michael Korstick

Kabalevsky: Complete Preludes

Michael Korstick

Schubert: Piano Works

Michael Korstick

Schubert: Piano Works Michael Korstick

Rachmaninoff : Piano Concerto No.3, Corelli Variations, Piano Sonata No.2

Michael Korstick

Franck: Piano Works

Michael Korstick

Franck: Piano Works Michael Korstick

Alberto Ginastera : Piano Works

Michael Korstick

Playlists

Dans la même thématique...

Brahms: Piano Concertos

András Schiff

Brahms: Piano Concertos András Schiff

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...