Ricercar Consort - Philippe Pierlot J.S. Bach : Consolatio

J.S. Bach : Consolatio

Ricercar Consort - Philippe Pierlot

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 16 février 2018 chez Mirare

Artiste principal : Philippe Pierlot

Genre : Classique > Musique vocale sacrée > Cantates sacrées

Distinctions : Diapason d'or / Arte (juin 2018) - Gramophone Editor's Choice (juin 2018)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 24 pistes Durée totale : 01:06:03

    Cantata, BWV 75 "Die Elenden sollen essen" (Johann Sebastian Bach)
  1. 1 Prima parte: I. Chorus. Die Elenden sollen essen

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  2. 2 Prima parte: II. Recitativo. Was hilft des Purpurs Majestät (Bass)

    Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  3. 3 Prima parte: III. Aria. Mein Jesus soll mein alles sein (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  4. 4 Prima parte: IV. Recitativo. Gott stürzet und erhöhet (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  5. 5 Prima parte: V. Aria. Ich nehme mein Leiden mit Freuden auf mich (Soprano)

    Hannah Morrison, Soprano - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  6. 6 Prima parte: VI. Recitativo. Indes schenkt Gott ein gut Gewissen (Soprano)

    Hannah Morrison, Soprano - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  7. 7 Prima parte: VII. Chorale. Was Gott tut, das ist wohlgetan

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  8. 8 Seconda parte: VIII. Sinfonia

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  9. 9 Seconda parte: IX. Recitativo. Nur eines kränkt ein christliches Gemüte (Alto)

    Carlos Mena, Alto - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  10. 10 Seconda parte: X. Aria. Jesus macht mich geistlich reich (Alto)

    Carlos Mena, Alto - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  11. 11 Seconda parte: XI. Recitativo. Wer nur in Jesu bleibt (Bass)

    Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  12. 12 Seconda parte: XII. Aria. Mein Herze glaubt und liebt (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  13. 13 Seconda parte: XIII. Recitativo. O Armut, der kein Reichtum gleicht (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  14. 14 Seconda parte: XIV. Chorale. Was Gott tut, das ist wohlgetan

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  15. Cantata, BWV 22 "Jesus nahm zu sich die Zwölfe"
  16. 15 I. Concerto. Jesu nahm zu sich die Zwölfe (Tenor, Bass)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  17. 16 II. Aria. Mein Jesu, ziehe mich nach dir (Alto)

    Carlos Mena, Alto - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  18. 17 III. Recitativo. Mein Jesu, ziehe mich, so werd ich laufen (Bass)

    Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  19. 18 IV. Aria. Mein alles in allem, mein ewiges Gut (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  20. 19 V. Chorale. Ertöt uns durch dein Güte

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  21. Cantata, BWV 127 "Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und Gott"
  22. 20 I. Chorus. Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und Gott

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  23. 21 II. Recitativo. Wenn alles sich zur letzten Zeit entsetzet (Tenor)

    Hans-Jörg Mammel, Tenor - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  24. 22 III. Aria. Die Seele ruht in Jesu Händen (Soprano)

    Hannah Morrison, Soprano - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  25. 23 IV. Recitativo. Wenn einstens die Posaunen schallen (Bass)

    Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

  26. 24 V. Chorale. Ach Herr, vergib all unsre Schuld

    Hannah Morrison, Soprano - Carlos Mena, Alto - Hans-Jörg Mammel, Tenor - Mathias Vieweg, Bass - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, Conductor - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : Mirare Mirare

À propos

La cantate Jesus nahm zu sich die Zwölfe (« Jésus prit avec lui les Douze ») BWV 22 tient une place historique chez Bach. Il l’a en effet composée encore à Coethen, en guise de candidature au poste de Cantor à Leipzig, puis la dirigea le 7 février 1723, peut-être même en chantant lui-même la partie de basse. On sait que le Conseil de la ville, ne pouvant obtenir le concours de ses compositeurs préférés – Telemann, Graupner et deux autres –, se décida à se suffire du « médiocre » Bach… L’évangile du jour rapporte d’abord l’annonce de sa mort et de sa résurrection par le Christ à ses disciples. Effectif modeste : voix, cordes, un hautbois et continuo, mais le contenu musical est – comme dans plus ou moins toutes les cantates de Bach – parmi ce qu’il a écrit de plus somptueux. Pour la même célébration, Bach conçut l’année suivante une nouvelle cantate, Herr Jesu Christ, wahr’ Mensch und Gott (« Seigneur Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu ») BWV 127. Or celle-ci n’a quasiment rien qui la rapproche de la précédente : Bach propose une très impressionnante méditation sur la mort physique. Lui qui au fil de ses cantates en appelle à une mort bienheureuse qui l’arrachera aux vicissitudes de la vie terrestre, le voici révélant combien il peut redouter la mort physique. L’aria « Die Seele ruht » est l’un de ces sublimes moments suspendus chez Bach, une ineffable tintinnabulum dans lequel soprano et hautbois dialoguent sur une thématique déchirante, tandis que les flûtes et les pizzicatos de cordes figurent le temps qui passe dans une indescriptible beauté. Enfin, c’est avec Die Elenden sollen essen (« Les pauvres mangeront ») BWV 75 que Bach entama ses fonctions à Leipzig à l’église Saint-Nicolas cette fois, puisque les cantates étaient exécutées en alternance dans l’une et l’autre des ces deux églises. Sans doute parce qu’il voulait marquer avec éclat son arrivée, il conçut cette cantate dans de vastes proportions : quatorze numéros distribués en deux parties. Bien sûr, Bach ne pourrait pas produire chaque semaine d’aussi vastes et puissantes partitions. Mais il y a là véritable matière à Passion… et c’est avec passion que Philippe Pierlot, son Ricercar Consort et les solistes nous restituent ces chefs-d’œuvre. © SM/Qobuz

« [...] L'un des disques de cantates les plus inspirés depuis le "Bach Pilgrimage" de Gardiner. Pour l'intensité du dialogue entre instruments et voix, pour l'une des réalisations les plus colorées du chœur de solistes. Et pour Carlos Mena, toujours bouleversant chez Bach. [...] Philippe Pierlot et son Consort se surpassent. La réussite repose autant, et même un peu plus, sur l'ensemble instrumental somptueux que sur les quatre chanteurs. [...] (Diapason, juin 2018 / Gaëtan Naulleau)

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Philippe Pierlot dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Johann Sebastian Bach dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Mirare

Créé en 2001 par René Martin, le label Mirare tire un trait d’union entre la scène classique et l’industrie du disque. Initiateur de festivals renommés (La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron…), René Martin souhaitait conserver une trace phonographique des manifestations musicales qu’il organisait : « Avoir fondé Mirare n’est que la suite et le complément logique de toutes ces activités. Entre les artistes que nous nous efforçons de faire découvrir, ceux qui n’ont pas encore ou plus de maison de disques, ceux avec lesquels nous avons depuis longtemps établi une complicité, le vivier était tout trouvé. » Cette intuition s’est avérée juste. En dépit de la crise...

Voir la page Mirare Lire l'article

L'époque

Musique Baroque dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Cantates sacrées dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

  • Une nuit avec Marillion Une nuit avec Marillion

    Marillion fait partie des groupes anglais formés dans les années 80 les plus éclectiques qui soient. Naviguant entre rock néoprogressif, new wave et pop, ils ont souvent été qualifiés de clones de ...

    Lire l'article
  • Joe Tex : l'ombre de James Brown

    Il y a 36 ans, une des plus grandes lumières de la southern soul s’éteignait. Joe Tex ou Joseph Arrington Jnr ou encore Joseph Hazziez, faisait partie de ces artistes sous-estimés des 60’s et plus ...

    Lire l'article
Plus d'articles