Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

IDLES |Joy as an Act of Resistance.

Joy as an Act of Resistance.

Idles

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Rentrée des classes pour Idles. Six mois après la digestion du pavé Brutalism, les cinq rejetons de Bristol, étendards d’un revival punk sans additif, crachent Joy as an of Resistance. Ici encore, la clique de Joe Talbot formule bien. Références aux anciens (Love Song, Television), maux de l’Angleterre – immigration sur Danny Nedelko qui fera penser à la satire sociale Danny Darko, islamophobie sur Great ou masculinité sur Samaritans, Idles gueule un monde moderne plutôt dégueulasse, sans équivoque. Un (auto)portrait porté par l’amour, lui aussi moderne. Et surtout, la joie. Ici, pas de respiration, ni de tragique Slow Savage (« Cause I’m the worst lover you’ll ever have ») mais des « I fucking love you ». Ou plus criant encore, une géniale reprise du Cry to Me de Solomon Burke, qui vaut son pesant d’or. Même addition que Brutalism, basse grosse, batterie déglinguée sur dégueulis vocaux, guitares au placard, ce second opus confirme le génie brut d’Idles comme un certain malaise anglais rapporté par le punk blasé mais bien frais d’Eagulls, Fat White Family, Insecure Men, Shame, Sleaford Mods et bien d’autres. © Charlotte Saintoin/Qobuz

Plus d'informations

Joy as an Act of Resistance.

IDLES

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Colossus
00:05:39

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

2
Never Fight A Man With A Perm
00:03:48

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

3
I'm Scum
00:03:09

Paul Frazer, Composer - Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

4
Danny Nedelko
00:03:24

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

5
Love Song
00:03:05

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

6
June
00:03:35

Paul Frazer, Composer - Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

7
Samaritans
00:03:30

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

8
Television
00:03:12

Paul Frazer, Composer - Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

9
Great
00:02:44

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

10
Gram Rock
00:02:28

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

11
Cry To Me
00:02:24

BERT RUSSELL, Composer - Idles, MainArtist

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

12
Rottweiler
00:05:25

Idles, MainArtist - Mark Bowen, Composer - Adam Devonshire, Composer - Jonathan Beavis, Composer - Joseph Talbot, Composer - Lee Kiernan, Composer

2018 Partisan Records 2018 Partisan Records

Descriptif de l'album

Rentrée des classes pour Idles. Six mois après la digestion du pavé Brutalism, les cinq rejetons de Bristol, étendards d’un revival punk sans additif, crachent Joy as an of Resistance. Ici encore, la clique de Joe Talbot formule bien. Références aux anciens (Love Song, Television), maux de l’Angleterre – immigration sur Danny Nedelko qui fera penser à la satire sociale Danny Darko, islamophobie sur Great ou masculinité sur Samaritans, Idles gueule un monde moderne plutôt dégueulasse, sans équivoque. Un (auto)portrait porté par l’amour, lui aussi moderne. Et surtout, la joie. Ici, pas de respiration, ni de tragique Slow Savage (« Cause I’m the worst lover you’ll ever have ») mais des « I fucking love you ». Ou plus criant encore, une géniale reprise du Cry to Me de Solomon Burke, qui vaut son pesant d’or. Même addition que Brutalism, basse grosse, batterie déglinguée sur dégueulis vocaux, guitares au placard, ce second opus confirme le génie brut d’Idles comme un certain malaise anglais rapporté par le punk blasé mais bien frais d’Eagulls, Fat White Family, Insecure Men, Shame, Sleaford Mods et bien d’autres. © Charlotte Saintoin/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Ring Ring

ABBA

Ring Ring ABBA
À découvrir également
Par IDLES

CRAWLER

IDLES

CRAWLER IDLES

Ultra Mono

IDLES

Ultra Mono IDLES

Brutalism

IDLES

Brutalism IDLES

A Beautiful Thing: IDLES Live at Le Bataclan

IDLES

Car Crash

IDLES

Car Crash IDLES
Dans la même thématique...

The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows

Damon Albarn

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana
Les Grands Angles...
My Bloody Valentine, l’expérience intérieure

Trente ans après sa parution, “Loveless” de My Bloody Valentine reste l’album le plus fou des années 90. Sortie du cerveau dérangé de Kevin Shields, cette sculpture électrique en forme de mur du son a chamboulé l’histoire du rock et reste encore aujourd’hui une source d’influence majeure pour de très nombreux musiciens de tous horizons.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Dans l'actualité...