Ricercar Consort / Philippe Pierlot J. S. Bach : Magnificat

J. S. Bach : Magnificat

Ricercar Consort / Philippe Pierlot

Hi-Res 24 bits – 88.20 kHz

Inclus : 2 Livrets numériques - 1 Clip video

Paru le 5 novembre 2009 chez Mirare

Artiste principal : Philippe Pierlot

Genre : Classique > Musique vocale sacrée > Messes, Passions, Requiems

Distinctions : Hi-Res Audio (mars 2012)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 20 pistes Durée totale : 01:04:40

    Magnificat BWV 243 (Johann Sebastian Bach)
  1. 1 Magnificat

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  2. 2 Et exultavit

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Anna Zander, soprano

  3. 3 Quia respexit

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano

  4. 4 Omnes generationes

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  5. 5 Quia fecit mihi magna

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Stephan MacLeod, bass

  6. 6 Et misericordia

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor

  7. 7 Fecit potentiam

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  8. 8 Deposuit potentes

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Hans-Jörg Mammel, tenor

  9. 9 Esurientes

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola

  10. 10 Suscepit Israel

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola

  11. 11 Sicut locutus est

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola

  12. 12 Gloria

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  13. Fuga sopra il Magnificat, BWV 733
  14. 13 Fuga sopra il Magnificat BWV 733

    Francis Jacob, organ

  15. Missa BWV 235
  16. 14 Kyrie

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  17. 15 Gloria

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  18. 16 Gratias agimus tibi

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Stephan MacLeod, bass

  19. 17 Domine Fili

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Carlos Mena, viola

  20. 18 Qui tollis

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Hans-Jörg Mammel, tenor

  21. 19 Cum Sancto Spiritu

    Ricercar Consort - Philippe Pierlot, conductor - Maria Keohane, soprano - Anna Zander, soprano - Carlos Mena, viola - Hans-Jörg Mammel, tenor - Stephan MacLeod, bass

  22. Präludium und Fuga in G BWV 541
  23. 20 Präludium und Fuga in G BWV 541

    Francis Jacob, organ

À propos

Ricercar Consort - Philippe Pierlot, direction / Une démonstration flamboyante de l'optique "solistisante" dans l'interprétation des œuvres vocales sacrées de Johann Sebastian Bach

Hi-Res 24 bits – 88.20 kHz

Johann Sebastian Bach
Magnificat BWV 243
Fuga sopra il Magnificat BWV 733
Missa BWV 235
Präludium und Fuga in G BWV 541 Ricercar Consort Philippe Pierlot, direction
Maria Keohane, soprano
Anna Zander, soprano
Carlos Mena, contre-ténor
Hans-Jörg Mammel, ténor Stephan MacLeod, basse

Francis Jacob, orgue

 &nbs;  Le Magnificat, écrit aux alentours de 1723 à Leipzig, est l’une des œuvres les plus célèbres du Cantor, serait-ce l’absence totale de récitatifs qui attirerait ceux des mélomanes légèrement incommodés par la récitation chantée ? Fort possible ; on ne trouve donc ici que des chœurs, des arias et des ensembles vocaux, chargés de splendides solos instrumentaux puissamment figuratifs. L’œuvre avance à pas de géants, et d’ailleurs, sa durée elle-même en fait un des favoris des programmateurs de musique chorale ! &nbs;  Quant à la Messe BWV 235, elle reprend en réalité des cantates plus anciennes, selon le principe de la parodie ou, si l’on veut être dans le vent, du recyclage ; elle est connue comme « messe brève », quand bien même sa durée est la même que celle du Magnificat, mais si on la compare à la Messe en si, c’est naturellement une messe-minute. Encore une fois, aucun récitatif ici, et les textes reprennent le Kyrie et Gloria latins, une licence concédée par Luther qui préférait, par ailleurs, que le service divin fût célébré dans la langue vernaculaire, y compris dans son élément musical. &nbs;  En guise d’entremets, on pourra entendre deux œuvres de Bach pour orgue, reprenant certains des termes musicaux du Magnificat ; sur l’orgue de l’église réformée du Bouclier à Strasbourg, construit par Thomas de Ster-Francorchamps, dans l’esprit des instruments en Thuringe au début du XVIIIe siècle – les mêmes instruments qu’aimait à jouer et améliorer Bach lui-même.  &nbs;  Le Ricercar Consort de Philippe Pierlot, à l’écoute des enseignements de la musicologie moderne, a réduit l’effectif orchestral et choral de manière à obtenir cette sonorité de chambre si spécifique des œuvres de ce genre. Rarement depuis le célèbre programme du Cantus Köln, dédié à quatre cantates de la jeune maturité de Bach, le mélomane aura pu entendre une démonstration aussi convaincante du chœur de solistes dans la musique du Cantor. L’élan collectif, la ferveur commune et la direction toujours ardente de Philippe Pierlot feront désormais figure de nouveau point d'achoppement dans la discographie.

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Philippe Pierlot dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Johann Sebastian Bach dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Mirare

Créé en 2001 par René Martin, le label Mirare tire un trait d’union entre la scène classique et l’industrie du disque. Initiateur de festivals renommés (La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron…), René Martin souhaitait conserver une trace phonographique des manifestations musicales qu’il organisait : « Avoir fondé Mirare n’est que la suite et le complément logique de toutes ces activités. Entre les artistes que nous nous efforçons de faire découvrir, ceux qui n’ont pas encore ou plus de maison de disques, ceux avec lesquels nous avons depuis longtemps établi une complicité, le vivier était tout trouvé. » Cette intuition s’est avérée juste. En dépit de la crise...

Voir la page Mirare Lire l'article

L'instrument

Orgue dans le magazine

Plus d'articles

L'époque

Musique Baroque dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Messes, Passions, Requiems dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles