Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Charlotte Gainsbourg|IRM (Version Deluxe)

IRM (Version Deluxe)

Charlotte Gainsbourg

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Un premier album avec son père. Un deuxième vingt ans plus tard, dans un registre techno pop éthéré, avec Air, remporte un succès d’autant plus considérable qu’on imagine Charlotte Gainsbourg un tantinet dilettante par rapport à sa carrière de chanteuse. Depuis, des films, dont l’explosif Lars Von Trier qui lui vaut le prix d’interprétation à Cannes, un accident vasculaire cérébral dont la conséquence est le titre de cet album (on y entend d’ailleurs un son de la machine à résonance magnétique, samplée pour l’occasion), et ce nouvel album usiné par le gentil scientologue Beck.

On sait le culte voué par le Californien à Serge Gainsbourg, et ce projet induit par leur rencontre fortuite lors de l’enregistrement de 5’55 a manifestement généré toute l’implication possible de l’elfe bricolo. C’est d’ailleurs le meilleur album de Charlotte Gainsbourg à ce jour, et une collection de chansons qui ne peut pas se débiter en tranches, il y a une couleur générale, en dépit de la grande versatilité des inspirations qui implique l’écoute continue.

Rock, boogie, low-fi, nappes symphoniques, arrangements pernicieux, Beck a tout tenté, tout mis au service de sa muse du moment. Ses émotions personnelles, nées d’une immersion de longue date dans l’oeuvre du père, sont ici évoquées avec tact, dans un « riff » de violon, une percussion maligne, mais en aucun cas on sent qu’il n’a voulu faire un ersatz, et cela ne donne que plus de valeur au travail accompli. Charlotte Gainsbourg chante en anglais, avec finalement une variété de couleurs vocales étonnante, passant de la voix de tête angélique à des interprétations de comédienne sur certains passages (« Me and Jane Doe », plus affirmé). La surprenante reprise, suggérée par Beck, du « Le Chat du café des artistes » (1970), un tube local du Québécois Jean-Pierre Ferland, est la seule tentative en français, avec « La Collectionneuse » sur un texte d’Apollinaire.

La réussite majeure d’IRM est d’avoir su trouver un équilibre entre le foisonnement des sonorités, cette richesse d’inspiration et la modestie du chant de l’interprète. Aucune mièvrerie, des mélodies qui s’insinuent dans le cerveau, des ambiances boisées et cyber qui cohabitent dans la ouate, on reçoit cet album comme une confidence, évidemment totalement originale dans l’univers musical du moment.
©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2017

Plus d'informations

IRM (Version Deluxe)

Charlotte Gainsbourg

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Master's Hands
00:02:47

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

2
IRM
00:02:34

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

3
Le Chat du Café des Artistes
00:04:01

Charlotte Gainsbourg, MainArtist - Michel Robidoux, Composer

2009 Because Music 2009 Because Music

4
In the End
00:01:59

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

5
Heaven Can Wait
00:02:40

Beck Hansen, Composer - Beck, MainArtist - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

6
Me and Jane Doe
00:03:19

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

7
Vanities
00:03:37

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

8
Time of the Assassins
00:02:44

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

9
Trick Pony
00:02:51

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

10
Greenwich Mean Time
00:02:24

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

11
Dandelion
00:03:15

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

12
Voyage
00:04:01

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

13
La Collectionneuse
00:05:15

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

14
Looking Glass Blues (Bonus Track)
00:02:42

Beck Hansen, Composer - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

15
Heaven Can Wait (Chris Taylor Remix) (Bonus Track)
00:02:15

Beck Hansen, Composer - Beck, MainArtist - Charlotte Gainsbourg, MainArtist

2009 Because Music 2009 Because Music

Descriptif de l'album

Un premier album avec son père. Un deuxième vingt ans plus tard, dans un registre techno pop éthéré, avec Air, remporte un succès d’autant plus considérable qu’on imagine Charlotte Gainsbourg un tantinet dilettante par rapport à sa carrière de chanteuse. Depuis, des films, dont l’explosif Lars Von Trier qui lui vaut le prix d’interprétation à Cannes, un accident vasculaire cérébral dont la conséquence est le titre de cet album (on y entend d’ailleurs un son de la machine à résonance magnétique, samplée pour l’occasion), et ce nouvel album usiné par le gentil scientologue Beck.

On sait le culte voué par le Californien à Serge Gainsbourg, et ce projet induit par leur rencontre fortuite lors de l’enregistrement de 5’55 a manifestement généré toute l’implication possible de l’elfe bricolo. C’est d’ailleurs le meilleur album de Charlotte Gainsbourg à ce jour, et une collection de chansons qui ne peut pas se débiter en tranches, il y a une couleur générale, en dépit de la grande versatilité des inspirations qui implique l’écoute continue.

Rock, boogie, low-fi, nappes symphoniques, arrangements pernicieux, Beck a tout tenté, tout mis au service de sa muse du moment. Ses émotions personnelles, nées d’une immersion de longue date dans l’oeuvre du père, sont ici évoquées avec tact, dans un « riff » de violon, une percussion maligne, mais en aucun cas on sent qu’il n’a voulu faire un ersatz, et cela ne donne que plus de valeur au travail accompli. Charlotte Gainsbourg chante en anglais, avec finalement une variété de couleurs vocales étonnante, passant de la voix de tête angélique à des interprétations de comédienne sur certains passages (« Me and Jane Doe », plus affirmé). La surprenante reprise, suggérée par Beck, du « Le Chat du café des artistes » (1970), un tube local du Québécois Jean-Pierre Ferland, est la seule tentative en français, avec « La Collectionneuse » sur un texte d’Apollinaire.

La réussite majeure d’IRM est d’avoir su trouver un équilibre entre le foisonnement des sonorités, cette richesse d’inspiration et la modestie du chant de l’interprète. Aucune mièvrerie, des mélodies qui s’insinuent dans le cerveau, des ambiances boisées et cyber qui cohabitent dans la ouate, on reçoit cet album comme une confidence, évidemment totalement originale dans l’univers musical du moment.
©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Remain In Light

Talking Heads

Remain In Light Talking Heads

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Gaucho

Steely Dan

Gaucho Steely Dan

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Charlotte Gainsbourg

Bombs Away

Charlotte Gainsbourg

Bombs Away Charlotte Gainsbourg

Rest

Charlotte Gainsbourg

Rest Charlotte Gainsbourg

Stage Whisper

Charlotte Gainsbourg

Stage Whisper Charlotte Gainsbourg

5:55 (Nouvelle Edition)

Charlotte Gainsbourg

5:55 (Nouvelle Edition) Charlotte Gainsbourg

Take 2

Charlotte Gainsbourg

Take 2 Charlotte Gainsbourg

Playlists

Dans la même thématique...

Bad Decisions

Benny Blanco

Bad Decisions Benny Blanco

Left and Right (Feat. Jung Kook of BTS)

Charlie Puth

30

Adele

30 Adele

The Bridge

Sting

The Bridge Sting

Random Access Memories

Daft Punk

Les Grands Angles...
Paul McCartney en 10 albums solo

Avec 60 disques d’or, Paul McCartney fait partie des compositeurs les plus efficaces de l’histoire de la pop music. A l’occasion de ses 80 ans, dont 60 passés à écrire des tubes en série, Qobuz revient sur ses années post-Beatles et fait le tri parmi sa discographie pléthorique pour en ressortir dix albums essentiels.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Guns N' Roses : la faim justifie les moyens

Alors que le mythique “Appetite for Destruction” se rapproche des 20 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis, qui se souvient aujourd'hui qu'il a bien failli ne jamais voir le jour ? Non seulement les liens qui unissaient Axl Rose, Slash, Duff McKagan, Izzy Stradlin et Steven Adler étaient fragiles, mais le destin s'acharnait sur cette formation qui semblait avoir trois métros de retard sur Mötley Crüe, Ratt, Cinderella ou Dokken. C'était presque par charité que David Geffen avait accepté d'héberger ce groupe SDF sur son label. Il n'aura pas à regretter son altruisme…

Dans l'actualité...