Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Dr. John - In A Sentimental Mood

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

In A Sentimental Mood

Dr. John

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le concept « The Night Tripper » rangé au grenier, Dr. John se tourne vers la musique qui a bercé son enfance, le jazz vocal, dix ans après son précédent album de chansons. Le choix des titres est minutieux pour ce disque élégant réalisé avec le producteur-maison de Warner, Tommy LiPuma, où ils s’approprient quelques standards du genre.

En premier lieu ce « Makin’ Whoopee » réjouissant et coquin, vieille scie d’Eddie Cantor (1928) où il badine en duo avec Rickie Lee Jones ; tous deux recevront un Grammy award pour leur performance. Il puise dans le répertoire de Duke Ellington son célèbre « In A Sentimental Mood » dont les cordes sont arrangées par Marty Paich, le père de David Paich du groupe Toto, emballé avec les musiciens Hugh McCracken (guitare), Marcus Miller (basse) et Jeff Porcaro le batteur de Toto.

C’est magnifique, un brin passéiste, surtout le standard écrit par les mêmes auteurs que « Makin’ Whoopee », et popularisé en 1939 dans une version définitive par Frank Sinatra. Une collection dominée par son piano omniprésent, et par l’incontournable « Love For Sale » de Cole Porter qu’il traite sur un tempo enlevé assez iconoclaste mais bien efficace. A écouter après minuit de préférence, et bien accompagné, comme Dr. John.






© ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2017

Plus d'informations

In A Sentimental Mood

Dr. John

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Makin' Whoopee! (with Rickie Lee Jones) LP Version
00:04:10

Harvey Mason, Drums - Paul Jackson, Acoustic Guitar - Ralph Burns, Brass Arranger - Walter Donaldson, Composer - Rickie Lee Jones, Synthesiser, FeaturedArtist, With Vocals - Dr. John, Keyboards, MainArtist - LARRY WILLIAMS, Synthesiser - Gus Kahn, Composer - James Austin, Producer - Abe Laboriel, Bass Guitar - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

2
Candy LP Version
00:05:32

Joan Whitney, Writer - Mac David, Writer - Tommy Lipuma, Producer - Lenny Castro, Percussion - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, String Arranger, Arrangement Horn - Dr. John, MainArtist - David Newman, Saxophone - Alex Kramer, Writer - Herlin Riley, Drums - Charles Neville, Contributor - David Barard, Bass - Trazi, Percussion

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

3
Accentuate the Positive LP Version
00:03:52

Harvey Mason, Drums - Ralph Burns, Brass Arranger - Hugh McCracken, Guitar - Johnny Mercer, Composer - Dr. John, Keyboards, Vocals, MainArtist - Joel Peskin, Solo Saxophone - Harold Arlen, Composer - LARRY WILLIAMS, Synthesiser - James Austin, Producer - Abe Laboriel, Bass Guitar - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

4
My Buddy LP Version
00:03:50

Jeff Porcaro, Drums - Tommy Lipuma, Producer - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, String Arranger, Arrangement Horn - Walter Donaldson, Writer - Dr. John, MainArtist - MARCUS MILLER, Bass - Gus Kahn, Writer - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

5
In a Sentimental Mood LP Version
00:04:05

Jeff Porcaro, Drums - Tommy Lipuma, Producer - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, String Arranger, Arrangement Horn - Duke Ellington, Writer - Dr. John, MainArtist - MARCUS MILLER, Bass - Irving Mills, Writer - Manny Kurtz, Writer - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

6
Black Night LP Version
00:04:11

Harvey Mason, Drums - Paul Jackson, Acoustic Guitar - Tommy Lipuma, Producer - Ralph Burns, Arrangement Horn - Hugh McCracken, Guitar - Dr. John, MainArtist - Joel Peskin, Saxophone - MARCUS MILLER, Bass - LARRY WILLIAMS, Synthesizer - Jessie Mae Robinson, Writer - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

7
Don't Let the Sun Catch You Cryin' LP Version
00:04:52

Jeff Porcaro, Drums - Joe Greene, Writer - Tommy Lipuma, Producer - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, Arrangement Horn - Dr. John, MainArtist - MARCUS MILLER, Bass

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

8
Love for Sale LP Version
00:05:15

Joan Whitney, Writer - Mac David, Writer - Tommy Lipuma, Producer - Lenny Castro, Percussion - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, String Arranger, Arrangement Horn - Cole Porter, Writer - Dr. John, MainArtist - David Newman, Saxophone - Herlin Riley, Drums - Charles Neville, Contributor - David Barard, Bass - Trazi, Percussion

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

9
More Than You Know LP Version
00:04:39

Jeff Porcaro, Drums - William Rose, Writer - Tommy Lipuma, Producer - Hugh McCracken, Guitar - MARTY PAICH, String Arranger, Arrangement Horn - Vincent Youmans, Writer - Dr. John, MainArtist - MARCUS MILLER, Bass - Edward Eliscu, Writer - Charles Neville, Contributor

© 2005 Warner Stategic Marketing ℗ 1989 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

Le concept « The Night Tripper » rangé au grenier, Dr. John se tourne vers la musique qui a bercé son enfance, le jazz vocal, dix ans après son précédent album de chansons. Le choix des titres est minutieux pour ce disque élégant réalisé avec le producteur-maison de Warner, Tommy LiPuma, où ils s’approprient quelques standards du genre.

En premier lieu ce « Makin’ Whoopee » réjouissant et coquin, vieille scie d’Eddie Cantor (1928) où il badine en duo avec Rickie Lee Jones ; tous deux recevront un Grammy award pour leur performance. Il puise dans le répertoire de Duke Ellington son célèbre « In A Sentimental Mood » dont les cordes sont arrangées par Marty Paich, le père de David Paich du groupe Toto, emballé avec les musiciens Hugh McCracken (guitare), Marcus Miller (basse) et Jeff Porcaro le batteur de Toto.

C’est magnifique, un brin passéiste, surtout le standard écrit par les mêmes auteurs que « Makin’ Whoopee », et popularisé en 1939 dans une version définitive par Frank Sinatra. Une collection dominée par son piano omniprésent, et par l’incontournable « Love For Sale » de Cole Porter qu’il traite sur un tempo enlevé assez iconoclaste mais bien efficace. A écouter après minuit de préférence, et bien accompagné, comme Dr. John.






© ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Songs From The Big Chair Tears For Fears
Who's Next The Who
Slowhand Eric Clapton
À découvrir également
Par Dr. John

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le monde selon Peter Gabriel

Porte-drapeau du rock progressif britannique avec Genesis, Peter Gabriel, qui fête ses 70 ans le 13 février, est devenu le champion de la world music et la figure de l’artiste engagé à travers son label Real World, la série de festivals Womad et bien sûr la protest song “Biko”, passée à la postérité via la tournée de concerts Amnesty International. Retour sur le parcours d’une pop star pas comme les autres.

Diabolus in musica – 50 ans de Black Sabbath

A l’automne 1969, quatre jeunes de Birmingham s’entassent dans un studio de Londres pour ce qui ressemble à leur dernière chance de faire carrière dans la musique. Ils ont 24 heures pour enregistrer et faire basculer leur destin. Ils en ressortiront avec “Black Sabbath”, premier album du combo du même nom mené par Ozzy Osbourne et le guitariste Tony Iommi, qui convertira toute une génération au heavy metal. Retour sur une révolution sonique.

L’âge d’or du death metal américain

Sous-genre sulfureux du metal, souvent rejeté, parodié ou mal interprété, le death metal a néanmoins su conquérir le public au fil des décennies. Apparue dans les années 80, cette musique continue d’évoluer, depuis la recherche de l’ultraviolence des débuts au plus récent métissage avec d’autres genres plus mainstream. Petit retour sur ses origines, avant un second volet qui s’intéressera à la scène suédoise.

Dans l'actualité...