Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Imogen Cooper - Iberia y Francia

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Iberia y Francia

Imogen Cooper

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Depuis maintenant plus de cinq années, la pianiste Imogen Cooper, qui fête en 2019 ses 70 ans, enregistre pour le label Chandos. Elle avait commencé sa collaboration avec ce label britannique par un étonnant programme associant les Kreisleriana (dans une version à l'allure modérée mais très détaillée et lyrique) et les Variations du Sextuor No. 1 de Brahms. Une nouvelle publication par an lui a permis de poursuivre avec d'autres œuvres de Schumann, puis Chopin, Wagner et Liszt, Beethoven (Variations Diabelli), et enfin ce panorama franco-hispanique, qui parcourt l’œuvre de quelques représentants parmi les plus importants du piano moderne au début du XXe siècle, en Europe méridionale, tels qu'Albéniz (El Albaicín, Evocación), Debussy (La Soirée dans Grenade, La Sérénade interrompue), Ravel (Alborada del Gracioso), Falla (Hommage à Debussy). Imogen Cooper imagine ici un voyage, tranquille, en quatorze entrées, telle une promenade douce et rêveuse au pays de musiques enchanteresses. Elle semble d’ailleurs plus à son aise dans les pages méditatives : très belle et alentie Evocación, La Sérénade interrompue comme réimaginée une fois improvisée. Un soupçon de poids dans le toucher accroît la gravité propre aux Chansons de Mompou, alors que les Danses n’ont cure ici de la saveur populaire. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Iberia y Francia

Imogen Cooper

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Pavane pour une infante défunte, M. 19 (Maurice Ravel)

1
Pavane pour une infante défunte, M. 19
00:06:24

Imogen Cooper, Piano - Maurice Ravel, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Miroirs, M. 43 (Maurice Ravel)

2
IV. Alborada del gracioso
00:07:01

Imogen Cooper, Piano - Maurice Ravel, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Homenaje 'Pour le tombeau de Debussy' (Manuel de Falla)

3
Hommage à Debussy (Version for Piano)
00:03:20

Imogen Cooper, Piano - Manuel De Falla, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Estampes, L. 100 (Claude Debussy)

4
No. 2 La soirée dans Grenade
00:05:39

Imogen Cooper, Piano - Claude Debussy, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Preludes, L. 123 (Claude Debussy)

5
No. 3 La puerta del vino
00:03:55

Imogen Cooper, Piano - Claude Debussy, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Préludes, L. 117 (Claude Debussy)

6
No. 9 La sérénade interrompue
00:02:59

Imogen Cooper, Piano - Claude Debussy, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Iberia, B. 47 / Book 3 (Isaac Albéniz)

7
No. 7 El Albaicín
00:08:12

Imogen Cooper, Piano - Isaac Albeniz, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Iberia, B. 47 / Book 1 (Isaac Albéniz)

8
No. 1 Evocación
00:06:06

Imogen Cooper, Piano - Isaac Albeniz, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

9
No. 2 El puerto
00:04:55

Imogen Cooper, Piano - Isaac Albeniz, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

10
No. 3 El Corpus en Sevilla
00:09:58

Imogen Cooper, Piano - Isaac Albeniz, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Cancons i danses (Federico Mompou)

11
No. 1 in F-Sharp Major
00:03:23

Imogen Cooper, Piano - Federico Mompou, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

L'isle joyeuse, L. 106 (Claude Debussy)

12
L'isle joyeuse, L. 106
00:07:00

Imogen Cooper, Piano - Claude Debussy, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Recuerdos de viaje, Op. 71, B. 18 (Isaac Albéniz)

13
No. 6 Rumores de la caleta (Malagueña)
00:04:21

Imogen Cooper, Piano - Isaac Albeniz, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Cancons i danses (Federico Mompou)

14
No. 6 in E-Flat Minor
00:03:51

Imogen Cooper, Piano - Federico Mompou, Composer

© 2019 Chandos ℗ 2019 Chandos

Descriptif de l'album

Depuis maintenant plus de cinq années, la pianiste Imogen Cooper, qui fête en 2019 ses 70 ans, enregistre pour le label Chandos. Elle avait commencé sa collaboration avec ce label britannique par un étonnant programme associant les Kreisleriana (dans une version à l'allure modérée mais très détaillée et lyrique) et les Variations du Sextuor No. 1 de Brahms. Une nouvelle publication par an lui a permis de poursuivre avec d'autres œuvres de Schumann, puis Chopin, Wagner et Liszt, Beethoven (Variations Diabelli), et enfin ce panorama franco-hispanique, qui parcourt l’œuvre de quelques représentants parmi les plus importants du piano moderne au début du XXe siècle, en Europe méridionale, tels qu'Albéniz (El Albaicín, Evocación), Debussy (La Soirée dans Grenade, La Sérénade interrompue), Ravel (Alborada del Gracioso), Falla (Hommage à Debussy). Imogen Cooper imagine ici un voyage, tranquille, en quatorze entrées, telle une promenade douce et rêveuse au pays de musiques enchanteresses. Elle semble d’ailleurs plus à son aise dans les pages méditatives : très belle et alentie Evocación, La Sérénade interrompue comme réimaginée une fois improvisée. Un soupçon de poids dans le toucher accroît la gravité propre aux Chansons de Mompou, alors que les Danses n’ont cure ici de la saveur populaire. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Imogen Cooper

Le temps perdu

Imogen Cooper

Le temps perdu Imogen Cooper

Beethoven: Piano Works

Imogen Cooper

Beethoven: Piano Works Imogen Cooper

Mozart: Piano Concertos 18 & 22

Imogen Cooper

Schumann: Fantasiestücke, Kreisleriana / Brahms: Theme and Variations from Sextet Op. 18

Imogen Cooper

Iberia y Francia

Imogen Cooper

Iberia y Francia Imogen Cooper
Dans la même thématique...

Kapustin

Yeol Eum Son

Kapustin Yeol Eum Son

Bach: The Goldberg Variations (1981) - Gould Remastered

Glenn Gould

Johann Sebastian Bach

Víkingur Ólafsson

Johann Sebastian Bach Víkingur Ólafsson

Chopin : Nocturnes

Nelson Goerner

Chopin : Nocturnes Nelson Goerner

Glenn Gould. The Complete Columbia Album Collection

Glenn Gould

Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...