Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yacht Rock Revue - HOT DADS in TIGHT JEANS

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

HOT DADS in TIGHT JEANS

Yacht Rock Revue

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoute disponible dans 3 mois

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

HOT DADS in TIGHT JEANS

Yacht Rock Revue

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
The Doobie Bounce 00:03:25
2
Step 00:04:02
3
Bad Tequila 00:05:12
4
You're Welcome Baby 00:03:35
5
Big Bang 00:04:05
6
Another Song About California 00:03:42
7
House in the Clouds 00:04:37
8
Change of Scene 00:03:45
9
Can't Stop 00:04:00
10
My Favorite Stardust 00:04:00

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Live = Vivant Jean-Louis Aubert
The Lion King Various Artists
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
À découvrir également
Par Yacht Rock Revue
Step (Jamie Lidell Remix) Yacht Rock Revue
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Iggy et les Stooges, l'aube punk

En 1969, une bande d’auto-proclamés crétins dynamite le rock’n’roll à coup de distorsion et de textes nihilistes. A la tête de ces Stooges, Iggy Pop, une sorte de Nijinski habité et révolté, destiné à devenir le parrain du punk rock à venir.

British blues boom, chronique d’une révolution

Si Joe Bonamassa revient avec “British Blues Explosion”, un an après le “Blue & Lonesome” des Rolling Stones, c’est que le « British blues boom » a été plus qu’un simple courant. L’intérêt des Anglais pour les icônes américaines du genre a engendré une véritable révolution, avec en tête la sainte Trinité de la guitare, formée par Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page. À l’aube des années 1960, une fabuleuse déferlante atteint les côtes de la Grande-Bretagne. Et ouvre la voie à de nouvelles dimensions musicales.

Woodstock, 50 ans après

Woodstock n’était pas le premier rassemblement dédié à la musique. A l’époque, Newport était déjà un rendez-vous régulier pour les amateurs de ce nouveau rock & folk qui inondait la jeunesse américaine – et d’ailleurs. Et les festivals de Monterey (Californie) ou l’Île de Wight (Royaume-Uni) avaient enflammé les deux étés précédents. Mais Woodstock, avec son côté sauvage et la foule d’artistes mythiques qui y ont défilé, fut bien le plus marquant d’entre tous. Si bien qu’un demi-siècle plus tard, on en parle encore avec les yeux qui brillent.

Dans l'actualité...