Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rachel Harnisch - Hindemith: Das Marienleben (1948 Version)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Hindemith: Das Marienleben (1948 Version)

Rachel Harnisch

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Sur des poèmes de Rainer Maria Rilke, Hindemith composa sa première mouture de Das Marienleben (La Vie de Marie) en 1923, un ouvrage qui occupait alors une position-clé dans sa production, la transition entre l’expressionnisme d’avant-garde et son nouveau style néoclassique. Il annonça même à son éditeur que c’était là ce qu’il avait écrit de mieux. Et pourtant, pendant plus de deux décennies, jusqu’à une nouvelle publication en 1948, le compositeur remania largement l’ouvrage, afin de mieux adapter la ligne chantée au texte et à l’accompagnement de piano, unifier le style de Lied en Lied, et équilibrer le rôle entre chant et piano. C’est cette version définitive que nous donne la soprano suisse Rachel Harnisch, qui s’est déjà produite dans les plus grands rôles auprès des plus prestigieuses scènes européennes, auprès de chefs et accompagnateurs tels que Vladimir Ashkenazy, Philippe Herreweghe, Kent Nagano, Dimitri Kitajenko, Christian Zacharias, Stefan Soltesz, Christopher Hogwood ou encore Antonio Pappano. Pour l’accompagner sur cet album, le pianiste Jan Philipp Schulze, un habitué des festivals de Salzbourg et Lucerne, de La Monnaie, du Wigmore Hall, de la Philharmonie de Berlin… © SM/Qobuz

Plus d'informations

Hindemith: Das Marienleben (1948 Version)

Rachel Harnisch

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version) (Paul Hindemith)

1
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 1, Geburt Mariä 00:03:01

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

2
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 2, Die Darstellung Mariä im Tempel 00:06:10

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

3
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 3, Mariä Verkündigung 00:04:33

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

4
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 4, Mariä Heimsuchung 00:02:33

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

5
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 5, Argwohn Josephs 00:01:53

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

6
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 6, Verkündigung über die Hirten 00:06:02

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

7
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 7, Geburt Christi 00:03:58

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

8
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 8, Rast auf der Flucht nach Ägypten 00:03:35

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

9
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 9, Von der Hochzeit zu Kana 00:06:58

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

10
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 10, Vor der Passion 00:04:49

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

11
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 11, Pietà 00:02:50

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

12
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 12, Stillung Mariä mit dem Auferstandenen 00:02:05

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

13
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 13, Vom Tode Mariä I 00:06:49

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

14
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 14, Vom Tode Mariä II [Thema mit Variationen] 00:06:47

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

15
Das Marienleben, Op. 27 (1948 Version): No. 15, Vom Tode Mariä III 00:02:47

Rachel Harnisch, Performer - Jan Philip Schulze, Performer - Rainer Maria Rilke, Lyricist - Paul Hindemith, Composer

2017 Naxos

Descriptif de l'album

Sur des poèmes de Rainer Maria Rilke, Hindemith composa sa première mouture de Das Marienleben (La Vie de Marie) en 1923, un ouvrage qui occupait alors une position-clé dans sa production, la transition entre l’expressionnisme d’avant-garde et son nouveau style néoclassique. Il annonça même à son éditeur que c’était là ce qu’il avait écrit de mieux. Et pourtant, pendant plus de deux décennies, jusqu’à une nouvelle publication en 1948, le compositeur remania largement l’ouvrage, afin de mieux adapter la ligne chantée au texte et à l’accompagnement de piano, unifier le style de Lied en Lied, et équilibrer le rôle entre chant et piano. C’est cette version définitive que nous donne la soprano suisse Rachel Harnisch, qui s’est déjà produite dans les plus grands rôles auprès des plus prestigieuses scènes européennes, auprès de chefs et accompagnateurs tels que Vladimir Ashkenazy, Philippe Herreweghe, Kent Nagano, Dimitri Kitajenko, Christian Zacharias, Stefan Soltesz, Christopher Hogwood ou encore Antonio Pappano. Pour l’accompagner sur cet album, le pianiste Jan Philipp Schulze, un habitué des festivals de Salzbourg et Lucerne, de La Monnaie, du Wigmore Hall, de la Philharmonie de Berlin… © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Rachel Harnisch

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Tim Burton en 10 albums

Qu’il tourne en prises de vues réelles ou en stop motion, Tim Burton a construit en plus de trente ans un monde cinématographique où le merveilleux poétique côtoie le gothique et l’humour macabre. À quelques exceptions près, c’est le compositeur Danny Elfman qui l’a épaulé dans cette aventure, formant un duo symbiotique : sans les images de Burton, la musique de Elfman n’aurait pas la même saveur et vice versa, ce qu’ils ont encore prouvé en 2019 avec le bouleversant “Dumbo”.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...