Edua Amarilla Zádory Heavy

Heavy

Edua Amarilla Zádory

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 21 juillet 2017 chez Genuin

Artiste principal : Edua Amarilla Zádory

Genre : Classique

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 7 pistes Durée totale : 01:09:41

    lightfire (Nikolet Burzynska)
  1. 1 lightfire

    Nikolet Burzynska, Composer - Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist Copyright : (P) 2017 Genuin

  2. Perpetuum tanguile (Juan Manuel Abras)
  3. 2 Perpetuum tanguile

    Juan Manuel Abras, Composer - Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist Copyright : (P) 2017 Genuin

  4. del bianco silenzio … al limite della notte (Federico Placidi)
  5. 3 del bianco silenzio … al limite della notte

    Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist - Federico Placidi, Composer, Artist Copyright : (P) 2017 Genuin

  6. Fire on snow, Op. 127 (Filip Sande)
  7. 4 Fire on snow, Op. 127

    Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist - Filip Sande, Composer Copyright : (P) 2017 Genuin

  8. Scherzino Diminuito (Bence Hartl)
  9. 5 Scherzino Diminuito

    Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist - Bence Hartl, Composer Copyright : (P) 2017 Genuin

  10. The Hermit (revised 2016 version) (Juan Manuel Abras)
  11. 6 The Hermit (revised 2016 version)

    Juan Manuel Abras, Composer - Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist Copyright : (P) 2017 Genuin

  12. In Breath of Time, DWV 62 (Johanna Doderer)
  13. 7 In Breath of Time, DWV 62

    Johanna Doderer, Composer - Edua Amarilla Zádory, Artist, MainArtist Copyright : (P) 2017 Genuin

À propos

En exergue de son album consacré à des œuvres qui lui ont été dédiées et dont elle donne ici la première mondiale discographique, la violoniste hongroise Édua Zádory a placé une citation mammamouchique de Boulez qui, en substance, affirme sans rire que la musique n’est pas là pour plaire aux gens mais pour les déranger. Cela signifierait-il que les œuvres ici enregistrées doivent déranger et ne pas plaire ? Pourtant, plusieurs d’entre elles cherchent bel et bien la beauté sonore, qui par essence risque de plaire… Zádory explique plus avant qu’en fait, la beauté seule ne l’intéresse pas, et que dans le domaine musical la puissance et l’étonnement de l’instant comptent aussi pour beaucoup. Ouf, on aurait presque eu une petite frayeur (d’autant que la couverture de l’album est, elle, assez … singulière). Les compositeurs choisis – Federico Placidi, Juan Manuel Abras, Nikolet Burzynska, Filip Sande, Bence Hartl, Johanna Doderer – représentent une bonne portion de l’Europe de la musique nouvelle, celle qui a suivi les avant-gardes des années 1970 en revenant dans un monde moins intellectuel, plus sensuel, dans lequel les héritages plus anciens ne sont pas refusés ni détruits. On précise que toutes ces œuvres sont écrites pour violon solo. Édua Zádory, disciple de Tibor Varga et de Yehudi Menuhin, partage sa vie entre la musique de chambre (en particulier au sein du Hungaria Klaviertrio), l’Orchestre de chambre de Vienne dont elle est Konzertmeister, les crossovers entre musique et danse, et les grands concerts en solo avec orchestre. © SM/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

Genuin

Genuin est un label de musique classique qui privilégie haute qualité sonore et atmosphère conviviale entre artistes et producteurs.

Voir la page Genuin Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles