Nicolas Stavy Haydn: The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C

Haydn: The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C

Nicolas Stavy

Paru le 5 juillet 2019 chez BIS

Artiste principal : Nicolas Stavy

Genre : Classique

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 44.10 kHz

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

9,99 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Si de nombreux compositeurs, entre autres Bach, Mozart, Poulenc, reprennent couramment des fragments de leurs œuvres pour les réutiliser dans d’autres compositions, il est en revanche assez rare qu’une même pièce reçoive intégralement un habillage différent. C’est le cas des fameuses Sept dernières Paroles du Christ que Joseph Haydn a repris trois fois de manière totalement différente, sans en changer une note, suite au succès européen remporté par l’original.
Commandée par une communauté de Cadix pour la semaine sainte de 1786, cette suite de sept tableaux encadrés par une introduction et le très réaliste « tremblement de terre » final, est d’abord écrite pour orchestre avec une mise en scène strictement établie par les commanditaires. Haydn en réalise plus tard une version pour quatuor à cordes avant de la transformer une troisième fois pour lui donner la forme d’un oratorio pour soli, chœur et orchestre avec l’apport littéraire du Baron van Zwieten. Quant à la version pour piano seul proposée ici par Nicolas Stavy, elle a été réalisée par un tiers avec l’approbation chaleureuse du compositeur.
Cette version renforce l’austérité de cette musique constituée par sept adagios sévères dans un langage auquel le facétieux Haydn était peu coutumier. Inquiet par cette succession de mouvements lents qu’on lui imposait, le vieux compositeur a mis toute sa science et toute son expression dans ces pages admirables, dont Nicolas Stavy se plaît à souligner l’aspect dramatique. Et quoi de plus naturel que de compléter son interprétation par les fameuse Variations en fa mineur qui représentent un des sommets de l’univers pour clavier du grand compositeur autrichien. © François Hudry/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 13 pistes Durée totale : 01:02:48

    The Seven Last Words of Christ on the Cross, Hob. XX/1C (Joseph Haydn)
  1. 1 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 1, Introduction

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  2. 2 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 2, Sonata I (Father, Forgive Them, for They Know Not What They Do)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  3. 3 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 3, Sonata II (Truly, I Say to You, Today You Will Be with Me in Paradise)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  4. 4 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 4, Sonata III (Woman, Here See Your Son)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  5. 5 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 5, Sonata IV (My God, My God, Why Have You Forsaken Me?)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  6. 6 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 6, Sonata V (Oh, I'm Thirsty)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  7. 7 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 7, Sonata VI (It Is Accomplished)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  8. 8 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 8, Sonata VII (Father, into Thy Hands I Commend My Spirit)

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  9. 9 The 7 Last Words of Christ, Hob.XX/1C: No. 9, The Earthquake

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  10. Andante con variazioni in F minor, Hob. XVII/6
  11. 10 Variations in F Minor, Hob.XVII:6: Theme. Andante

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  12. 11 Variations in F Minor, Hob.XVII:6: Var. 1

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  13. 12 Variations in F Minor, Hob.XVII:6: Var. 2

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  14. 13 Variations in F Minor, Hob.XVII:6: Coda

    Franz Joseph Haydn, Composer - Nicolas Stavy, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2019 BIS (P) 2019 BIS

  • Descriptif de l'album
  • Si de nombreux compositeurs, entre autres Bach, Mozart, Poulenc, reprennent couramment des fragments de leurs œuvres pour les réutiliser dans d’autres compositions, il est en revanche assez rare qu’une même pièce reçoive intégralement un habillage différent. C’est le cas des fameuses Sept dernières Paroles du Christ que Joseph Haydn a repris trois fois de manière totalement différente, sans en changer une note, suite au succès européen remporté par l’original.
    Commandée par une communauté de Cadix pour la semaine sainte de 1786, cette suite de sept tableaux encadrés par une introduction et le très réaliste « tremblement de terre » final, est d’abord écrite pour orchestre avec une mise en scène strictement établie par les commanditaires. Haydn en réalise plus tard une version pour quatuor à cordes avant de la transformer une troisième fois pour lui donner la forme d’un oratorio pour soli, chœur et orchestre avec l’apport littéraire du Baron van Zwieten. Quant à la version pour piano seul proposée ici par Nicolas Stavy, elle a été réalisée par un tiers avec l’approbation chaleureuse du compositeur.
    Cette version renforce l’austérité de cette musique constituée par sept adagios sévères dans un langage auquel le facétieux Haydn était peu coutumier. Inquiet par cette succession de mouvements lents qu’on lui imposait, le vieux compositeur a mis toute sa science et toute son expression dans ces pages admirables, dont Nicolas Stavy se plaît à souligner l’aspect dramatique. Et quoi de plus naturel que de compléter son interprétation par les fameuse Variations en fa mineur qui représentent un des sommets de l’univers pour clavier du grand compositeur autrichien. © François Hudry/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Nicolas Stavy dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Joseph Haydn dans le magazine

Plus d'articles

Le label

BIS

Lorsqu’en 1973 Robert von Bahr créa le label Bis, il ne se doutait pas qu’il initiait une véritable révolution discographique. Armé de son seul savoir-faire, ce jeune ingénieur du son suédois proposait en effet des enregistrements d’une qualité inédite. Cette expertise technique séduisit rapidement les plus grands interprètes. S’instaurait ainsi une collaboration fructueuse entre art et artisanat qui donna lieu à de véritables monuments discographiques : les cantates de Bach par Suzuki, l'intégrale Sibelius réalisée à Lahti par Osmo Vänskä, les anthologies de musiques sud-américaines dédiés à Camargo Guarnieri, Francesco Mignone… Parallèlement, von Bahr et ses treize c...

Voir la page BIS Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles