Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bruce Brubaker - Glass Piano Versions

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Glass Piano Versions

Bruce Brubaker

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, subscribe to Sublime+

Les auditeurs sont familiarisés avec le concept de remix dans l’électro mais l’art du remix existe également depuis longtemps dans la musique classique et contemporaine. Le pianiste newyorkais Bruce Brubaker a dédié sa carrière à ce concept. Paru en mai 2015, Glass Piano, première collaboration entre Brubaker et le label InFiné, avait réuni ses magnifiques réinterprétations de morceaux de Philip Glass au piano solo. A partir de ces titres, le label a souhaité poursuivre le processus initié par Brubaker en invitant des artistes de générations et de genres différents à revisiter les pièces issues de Glass Piano. Ce EP commence avec une récentes signatures du label, Julien Earle. Le producteur américain âgé de seulement 17 ans dessine un remix de Mad Rush plein d’émotion, une mélodie house qui n’est pas sans rappeler Nicolas Jaar. De son côté, Akufen opte pour une ambiance plus feutrée mêlant le jazz qui transite avec justesse vers le Tangerine Sunset Mix de John Beltran et ses riffs de guitares aériens. Biblo emmène l’auditeur vers une teinte plus sombre avec son interprétation mêlant techno et ambiant à des vocaux doux et torturés. Suit le remix réalisé par le pianiste classique et bidouilleur électro Francesco Tristano Schlimé qui entretient une relation toute particulière avec le label et Brubaker. Tristano était en effet un des étudiants de Bruce Brubaker à la Julliard School de New York. Il est aussi le premier artiste signé sur InFiné – son album Not For Piano avait lancé le label en 2007. Enfin, Plaid, le légendaire duo londonien de chez Warp, marque Metamorphosis 5 de son empreinte electronica à laquelle s’ajoute une touche hip hop…

Plus d'informations

Glass Piano Versions

Bruce Brubaker

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Mad Rush Julian Earle Remix
00:05:02

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

2
Metamorphosis 1 Akufen Reinterpretation
00:07:14

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

3
Metamorphosis 3 John Beltran's Tangerine Sunset Mix
00:08:57

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

4
Metamorphosis 4 Biblo Remix
00:04:25

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

5
Knee for Thought Francesco Tristano Vision
00:09:51

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

6
Metamorphosis 5 Plaid Remix
00:04:27

Bruce Brubaker, Performer - Philip Glass, Composer

2015 InFiné 2015 InFiné

Descriptif de l'album

Les auditeurs sont familiarisés avec le concept de remix dans l’électro mais l’art du remix existe également depuis longtemps dans la musique classique et contemporaine. Le pianiste newyorkais Bruce Brubaker a dédié sa carrière à ce concept. Paru en mai 2015, Glass Piano, première collaboration entre Brubaker et le label InFiné, avait réuni ses magnifiques réinterprétations de morceaux de Philip Glass au piano solo. A partir de ces titres, le label a souhaité poursuivre le processus initié par Brubaker en invitant des artistes de générations et de genres différents à revisiter les pièces issues de Glass Piano. Ce EP commence avec une récentes signatures du label, Julien Earle. Le producteur américain âgé de seulement 17 ans dessine un remix de Mad Rush plein d’émotion, une mélodie house qui n’est pas sans rappeler Nicolas Jaar. De son côté, Akufen opte pour une ambiance plus feutrée mêlant le jazz qui transite avec justesse vers le Tangerine Sunset Mix de John Beltran et ses riffs de guitares aériens. Biblo emmène l’auditeur vers une teinte plus sombre avec son interprétation mêlant techno et ambiant à des vocaux doux et torturés. Suit le remix réalisé par le pianiste classique et bidouilleur électro Francesco Tristano Schlimé qui entretient une relation toute particulière avec le label et Brubaker. Tristano était en effet un des étudiants de Bruce Brubaker à la Julliard School de New York. Il est aussi le premier artiste signé sur InFiné – son album Not For Piano avait lancé le label en 2007. Enfin, Plaid, le légendaire duo londonien de chez Warp, marque Metamorphosis 5 de son empreinte electronica à laquelle s’ajoute une touche hip hop…

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
À découvrir également
Par Bruce Brubaker
Glassforms Bruce Brubaker
Glass Piano Bruce Brubaker
Glass Piano Bruce Brubaker
Codex Versions Bruce Brubaker
Dans la même thématique...
Articulation Rival Consoles
All Encores Nils Frahm
Empty Nils Frahm
Tides Sunda Arc
Les Grands Angles...
Warp, 30 ans de musique risquée

Le catalogue de Warp, la maison de disques qui a permis l’éclosion de certains des artistes les plus exigeants de la musique électronique, comme Aphex Twin, LFO, Boards of Canada, Autechre ou Squarepusher, est désormais disponible sur Qobuz. L’occasion idéale pour revenir sur la destinée du label indépendant le plus respecté d’Angleterre.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...