Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

David Lively - FURTWANGLER: Piano Concerto in B Minor

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

FURTWANGLER: Piano Concerto in B Minor

Wilhelm Furtwangler

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

FURTWANGLER: Piano Concerto in B Minor

David Lively

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphonic Concerto in B minor (Wilhelm Furtwängler)

1
I. Schwer. Pesante
Alfred Walter
00:32:06

Wilhelm Furtwängler, Composer - Alfred Walter, Conductor - David Lively, Artist, MainArtist - Slovak State Philharmonic Orchestra, Orchestra

(C) 1991 Marco-Polo (P) 1991 Marco-Polo

2
II. Adagio solenne (Sehr langsam)
Alfred Walter
00:11:38

Wilhelm Furtwängler, Composer - Alfred Walter, Conductor - David Lively, Artist, MainArtist - Slovak State Philharmonic Orchestra, Orchestra

(C) 1991 Marco-Polo (P) 1991 Marco-Polo

3
III. Attacca - Allegro moderato
Alfred Walter
00:18:49

Wilhelm Furtwängler, Composer - Alfred Walter, Conductor - David Lively, Artist, MainArtist - Slovak State Philharmonic Orchestra, Orchestra

(C) 1991 Marco-Polo (P) 1991 Marco-Polo

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par David Lively

J. Marx: Piano Concerto in E Major "Romantic" & Castelli Romani

David Lively

Chopin : Concertos for Pianoforte & String Quintet

David Lively

Bach: Die Kunst der Fuge, L'Art de la Fugue, The Art of the Fugue

David Lively

I Got Rhythm

David Lively

I Got Rhythm David Lively

Boesmans: Tunes, Cadenza, Fanfare I & Surfing

David Lively

Playlists

Dans la même thématique...

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Suzanne Danco, une soprano sincère et sensible

Disparue en août 2000, la cantatrice belge Suzanne Danco reste bien vivante dans le souvenir des mélomanes à la faveur de nombreuses rééditions, dont le superbe coffret de 8 disques publié par Decca Eloquence Australie. Mozartienne accomplie, la soprano belge fit les beaux jours du Festival d’Aix-en-Provence dès ses débuts en 1948, avant d’enregistrer des versions de référence de Shéhérazade de Ravel avec Ansermet, qui la demandait sans cesse pour toute une série de disques essentiels. Ayant eu la chance de la connaître de très près, l’auteur décrira donc l’artiste comme une amie chère.

Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...