Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Toots and The Maytals - Funky Kingston

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Funky Kingston

Toots & The Maytals

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Déjà présents sur la bande originale de The Harder They Come, Toots and the Maytals font partie de la razzia opérée par Chris Blackwell sur la scène reggae. La voix de Toots, les fines harmonies peaufinées avec Jerry Matthias et Raleigh Gordon, leur énorme renommée locale en font des recrues de choix.

Funky Kingston a d'emblée tous les atouts pour convaincre un public peu habitué au reggae ; c'est un album direct porté par des compositions efficaces. « Pomp and Pride », « Pressure Drop » et « Funky Kingston » sont de véritables brûlots, la synthèse du rocksteady et de la soul produit une musique incandescente.

Toots and the Maytals représentent une voie différente pour le reggae en cours de formation. Si le métissage va ensuite s'effectuer plutôt avec rock – pour des raisons essentiellement commerciales –, le trio développe un mélange avec la soul et le funk.

Toots est différent des futures stars du genre, à l'instar de Jimmy Cliff : il ne professe pas la foi rastafarienne et ce détail lui vaut d'être prématurément classé parmi les « anciens ». L'addition de ces différences est finalement un frein à la reconnaissance des Maytals. Le groupe n'est pas soutenu par le label Island, qui se met en place, sa personnalité forte, son statut de star dans l'île, en font un interlocuteur difficile pour Chris Blackwell.

Funky Kingston est sans conteste l'album de référence de Toots and The Maytals ; il est regrettable que d'autres de la même trempe n'aient pas suivi.
© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2016

Plus d'informations

Funky Kingston

Toots and The Maytals

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Sit Right Down Album Version
00:04:44

Frederick Hibbert, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Toots & The Maytals, MainArtist - Warwick Lynn, Producer - Dave Bloxham, Producer, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1972 UMG Recordings, Inc.

2
Pomps & Pride Album Version
00:04:31

Frederick Hibbert, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Toots & The Maytals, MainArtist - Warwick Lynn, Producer - Dave Bloxham, Producer, Mixer, StudioPersonnel

An Island Records Release; ℗ 1972 UMG Recordings, Inc.

3
Louie Louie Album Version
00:05:47

Richard Berry, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Toots & The Maytals, MainArtist - Warwick Lynn, Producer - Dave Bloxham, Producer, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1972 Island Records, a division of UMG Recordings, Inc.

4
I Can't Believe Album Version
00:03:32

Ike Turner, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Toots & The Maytals, MainArtist - Warwick Lynn, Producer - Dave Bloxham, Producer, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1972 UMG Recordings, Inc.

5
Redemption Song
00:04:13

Frederick Hibbert, ComposerLyricist - Warrick Lyn, Producer - CHRIS BLACKWELL, Producer - Toots & The Maytals, MainArtist - Dave Bloxham, Producer

℗ 1976 UMG Recordings, Inc.

6
Daddy's Home
00:05:46

James Sheppard, ComposerLyricist - Warrick Lyn, Producer - CHRIS BLACKWELL, Producer - Toots & The Maytals, MainArtist - William Henry Miller, ComposerLyricist - Dave Bloxham, Producer

℗ 1976 UMG Recordings, Inc.

7
Funky Kingston
00:04:57

Frederick Hibbert, ComposerLyricist - Warrick Lyn, Producer - The Maytals, MainArtist - CHRIS BLACKWELL, Producer

℗ 1969 The Island Def Jam Music Group

8
It Was Written Down Album Version
00:03:41

Frederick Hibbert, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Toots & The Maytals, MainArtist - Warwick Lynn, Producer - Dave Bloxham, Producer, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1972 UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Déjà présents sur la bande originale de The Harder They Come, Toots and the Maytals font partie de la razzia opérée par Chris Blackwell sur la scène reggae. La voix de Toots, les fines harmonies peaufinées avec Jerry Matthias et Raleigh Gordon, leur énorme renommée locale en font des recrues de choix.

Funky Kingston a d'emblée tous les atouts pour convaincre un public peu habitué au reggae ; c'est un album direct porté par des compositions efficaces. « Pomp and Pride », « Pressure Drop » et « Funky Kingston » sont de véritables brûlots, la synthèse du rocksteady et de la soul produit une musique incandescente.

Toots and the Maytals représentent une voie différente pour le reggae en cours de formation. Si le métissage va ensuite s'effectuer plutôt avec rock – pour des raisons essentiellement commerciales –, le trio développe un mélange avec la soul et le funk.

Toots est différent des futures stars du genre, à l'instar de Jimmy Cliff : il ne professe pas la foi rastafarienne et ce détail lui vaut d'être prématurément classé parmi les « anciens ». L'addition de ces différences est finalement un frein à la reconnaissance des Maytals. Le groupe n'est pas soutenu par le label Island, qui se met en place, sa personnalité forte, son statut de star dans l'île, en font un interlocuteur difficile pour Chris Blackwell.

Funky Kingston est sans conteste l'album de référence de Toots and The Maytals ; il est regrettable que d'autres de la même trempe n'aient pas suivi.
© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2016

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Toots and The Maytals
Got To Be Tough Toots and The Maytals
Funky Kingston / In The Dark Toots and The Maytals
Funky Kingston Toots and The Maytals
The Best of The Maytals Toots and The Maytals

Playlists

Dans la même thématique...
Special Request Taiwan MC
Live At The Rainbow, 4th June 1977 Bob Marley & The Wailers
Uprising Bob Marley & The Wailers
Exodus Bob Marley & The Wailers
Les Grands Angles...
Trojan : 50 ans à digger le reggae

Une fois passé l’arbre Bob Marley, de nombreux amateurs de reggae ont découvert la profondeur et la diversité de la forêt musicale jamaïcaine à travers les compilations de Trojan Records, devenues pour certains de véritables madeleines de Proust. A l’occasion de ses 50 ans, Qobuz revient sur la trajectoire fluctuante d’un label qui fait partie des références de la réédition reggae, en compagnie de Laurence Cane-Honeysett, curateur de la maison de disques et auteur du livre “The Story of Trojan Records”.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

La trilogie inachevée de Bob Marley

Il y a 40 ans exactement, Bob Marley sortait son dernier album, “Uprising”, point d’orgue d’une trilogie politique (avec “Survival” et “Confrontation”) qu’il n’a jamais pu achever, fauché par le cancer en 1981. Retour sur le virage militant entrepris par le prophète jamaïcain lors des trois dernières années de sa vie.

Dans l'actualité...