Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Paul Lay|Full Solo

Full Solo

Paul Lay

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

L’épreuve du feu. Celle qui peut faire la différence. Elle n’est pas obligatoire évidemment, mais elle permet toujours d’en savoir plus sur celle ou celui qui s’y frotte. Paul Lay aura attendu d’avoir 36 ans et six albums à son actif avant de s’enregistrer seul au piano. Un exercice solo qui intervient après différents projets toujours passionnants et qu’il place sous le haut patronage d’un certain… Ludwig van Beethoven ! En 2020, il avait été invité par René Martin des Folles Journées de Nantes à se pencher sur les œuvres du compositeur allemand. De la Sonate au clair de lune à la Lettre à Élise, en passant par l’Hymne à la joie, la Septième Symphonie voire ses propres compositions inspirées par la musique de Beethoven et la visite des lieux où il vécut, Paul Lay mettait brillamment en exergue la face mélodique de ces musiques du début du XIXe siècle et la puissance de leurs formes.

C’est ce que l’on retrouve sur ce Full Solo. Un toucher, une virtuosité et une assimilation originale du langage beethovénien pour mieux mettre en évidence sa modernité criante. Comme son confrère Laurent de Wilde l’écrit dans les notes de pochette, Lay « fait partie de cette génération mutante qui a grandi un pied dans le classique, un pied dans le jazz, et comprend la vérité inhérente à chacune de ces traditions. » Dans ces mêmes notes de pochette, Paul Lay lui-même évoque la difficulté du projet qu’il situait « dans le juste équilibre, la juste distance entre la beauté, la perfection de ces pièces et les nouveaux espaces crées par mes improvisations sans que l’ensemble de la pièce s’effondre. Je voulais développer au piano des nouvelles formes à partir de certains incontournables de Beethoven tout en y conservant l’esprit du compositeur, du rythme, des mélodies entêtantes, des ruptures, du silence et surtout du mystère. » Mission plus qu’accomplie tant il réussit à ne jamais se défiler face à la grandeur de ce mythique matériel, et trouve surtout à chaque instant les notes et les improvisations justes pour parler sa propre langue et créer ses propres couleurs. Et c’est encore plus beau sur ses compositions originales qui soulignent l’originalité de sa plume. Passionnant. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Full Solo

Paul Lay

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Bagatelle, WoO 52 (Arr. for Jazz Piano)
00:04:44

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

2
In Vienna - Portrait
00:03:57

Paul Lay, Composer, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

3
Symphony No. 9, Op. 125: IV. Presto "Hymne à la joie" (Arr. for Jazz Piano)
00:06:23

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

4
In Vienna - Blues
00:04:27

Paul Lay, Composer, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

5
Piano Sonata No. 14 "Moonlight Sonata", Op. 27 No. 2: I. Adagio sostenuto (Arr. for Jazz Piano)
00:06:26

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

6
Symphony No. 7, Op. 92: II. Allegretto (Arr. for Jazz Piano)
00:06:54

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

7
La Lettre à Élise, WoO 59 (Arr. for Jazz Piano)
00:04:18

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

8
In Vienna - Water Drops
00:01:28

Paul Lay, Composer, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

9
5 Scottish Songs, Op. 108: No. 13, Come Fill, Fill, My Good Fellow! (Arr. for Jazz Piano)
00:04:10

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

10
Des sourires et des ombres
00:05:38

Paul Lay, Composer, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

11
In Vienna - Heilingenstadt
00:05:37

Paul Lay, Composer, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

12
7 Bagatelles, Op. 33: No. 1 in E-Flat Major (Arr. for Jazz Piano)
00:05:35

Ludwig van Beethoven, Composer - Paul Lay, Arranger, MainArtist

2021 Gazebo 2021 Libellule

Descriptif de l'album

L’épreuve du feu. Celle qui peut faire la différence. Elle n’est pas obligatoire évidemment, mais elle permet toujours d’en savoir plus sur celle ou celui qui s’y frotte. Paul Lay aura attendu d’avoir 36 ans et six albums à son actif avant de s’enregistrer seul au piano. Un exercice solo qui intervient après différents projets toujours passionnants et qu’il place sous le haut patronage d’un certain… Ludwig van Beethoven ! En 2020, il avait été invité par René Martin des Folles Journées de Nantes à se pencher sur les œuvres du compositeur allemand. De la Sonate au clair de lune à la Lettre à Élise, en passant par l’Hymne à la joie, la Septième Symphonie voire ses propres compositions inspirées par la musique de Beethoven et la visite des lieux où il vécut, Paul Lay mettait brillamment en exergue la face mélodique de ces musiques du début du XIXe siècle et la puissance de leurs formes.

C’est ce que l’on retrouve sur ce Full Solo. Un toucher, une virtuosité et une assimilation originale du langage beethovénien pour mieux mettre en évidence sa modernité criante. Comme son confrère Laurent de Wilde l’écrit dans les notes de pochette, Lay « fait partie de cette génération mutante qui a grandi un pied dans le classique, un pied dans le jazz, et comprend la vérité inhérente à chacune de ces traditions. » Dans ces mêmes notes de pochette, Paul Lay lui-même évoque la difficulté du projet qu’il situait « dans le juste équilibre, la juste distance entre la beauté, la perfection de ces pièces et les nouveaux espaces crées par mes improvisations sans que l’ensemble de la pièce s’effondre. Je voulais développer au piano des nouvelles formes à partir de certains incontournables de Beethoven tout en y conservant l’esprit du compositeur, du rythme, des mélodies entêtantes, des ruptures, du silence et surtout du mystère. » Mission plus qu’accomplie tant il réussit à ne jamais se défiler face à la grandeur de ce mythique matériel, et trouve surtout à chaque instant les notes et les improvisations justes pour parler sa propre langue et créer ses propres couleurs. Et c’est encore plus beau sur ses compositions originales qui soulignent l’originalité de sa plume. Passionnant. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

In Session

Albert King

In Session Albert King

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden
À découvrir également
Par Paul Lay

Mikado

Paul Lay

Mikado Paul Lay

The Party (feat. Dré Pallemaerts & Clemens Van Der Feen)

Paul Lay

Deep Rivers

Paul Lay

Deep Rivers Paul Lay

Alcazar Memories

Paul Lay

Alcazar Memories Paul Lay

Piano Sonata No. 14 "Moonlight Sonata", Op. 27 No. 2: I. Adagio sostenuto

Paul Lay

Playlists

Dans la même thématique...

You Must Believe In Spring

Bill Evans

Black Acid Soul

Lady Blackbird

Black Acid Soul Lady Blackbird

Entre eux deux

Melody Gardot

Entre eux deux Melody Gardot

Still Rising - The Collection

Gregory Porter

Sunset In The Blue

Melody Gardot

Sunset In The Blue Melody Gardot
Les Grands Angles...
La nouvelle scène jazz anglaise en 10 albums

Hard bop ou hip-hop, free ou groovy, électro ou calypso, expérimentale ou caribéenne, la scène jazz britannique contemporaine regorge d’aventuriers aux oreilles bien ouvertes. Des musiciens connaissant leurs classiques qu’ils embarquent sur tous les types de terrains possibles et dont voici 10 albums symbolisant l’éclectisme salvateur.

Herbie Hancock, chasse au funk

Avec son ancien employeur Miles Davis, le pianiste Herbie Hancock est l’autre père fondateur du jazz fusion. En 1973, son album "Head Hunters" établit les Saintes Ecritures de l’union la plus réussie entre improvisation jazz et transe psychédélique funk. Coupes afro et platform boots pour tous !

Le jazz nordique en 10 albums

Hiver, grands espaces, nature en majesté… On réduit vite la Scandinavie aux éternels mêmes clichés. Le jazz n’échappe pas à la règle. Pourtant, le Danemark marche sur les brisées de la tradition nord-américaine, la Norvège est attirée par l’expérimentation et la Suède préfère ne pas trancher en s’immisçant entre les deux. Malgré ces différences, on parle invariablement de jazz scandinave comme d’une grande famille. Depuis le début des années 70, les musiciens venus du froid ont imposé une singularité perpétuée par la génération actuelle. Coup de zoom sur cette vraie fausse famille en 10 albums choisis avec subjectivité dans une discographie vaste comme un fjord.

Dans l'actualité...