Beatrice Berrut Franz Liszt : Metanoia

Franz Liszt : Metanoia

Beatrice Berrut

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 20 janvier 2017 chez Aparté

Artiste principal : Beatrice Berrut

Genre : Classique > Musique de chambre > Piano solo

Distinctions : 4 étoiles de Classica (février 2017)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 10 pistes Durée totale : 01:13:24

    Années de pèlerinage II, S. 161 (Franz Liszt)
  1. 1 VII. Après une lecture du Dante. Fantasia quasi Sonata

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  2. Ballade No. 1 in D-Flat Major, S. 170
  3. 2 Ballade No. 1 in D-Flat Major, S. 170

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  4. Ballade No. 2 in B Minor, S. 171
  5. 3 Ballade No. 2 in B Minor, S. 171

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  6. Années de pèlerinage I, S. 160
  7. 4 VI. Vallée d'Obermann

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  8. Consolations, S. 172
  9. 5 I. Andante con moto

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  10. 6 II. Un poco più mosso

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  11. 7 III. Lento placido

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  12. 8 IV. Quasi adagio

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  13. 9 V. Andantino

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

  14. 10 VI. Allegretto sempre cantabile

    Beatrice Berrut, Piano - Franz Liszt, Composer Copyright : Beatrice Berrut 2016

À propos

« Metanoïa », kéxéxa ? une indication de tempo oubliée, le nom d’un piano marchant au méthanol ? Que nenni, aimable qobuzonaute : la pianiste Beatrice Berrut nous explique qu’il s’agit, selon Carl Jung, de la « transformation et guérison de l’âme par les forces du subconscient qui permettent aux éléments conflictuels et contradictoires de cohabiter dans notre psyché. » Dans le cas de Liszt en particulier et même du Romantisme en général, cela pourrait décrire le cortège de contradictions entre guérison ou consolation par la musique, et à l’inverse, la souffrance comme inspiration directe de la création. Ainsi en est-il de l’abîme entre Enfer et Paradis d’Après une lecture du Dante, du Galop bohémien et Dernière illusion – indication portée par le compositeur dans sa Première Ballade ! –, et finalement des Consolations qui referment ce chaotique album. Chaotique en termes musicaux, s’entend, puisque la pianiste suisse Beatrice Berrut, de son côté, nous joue ces partitions quand même assez diaboliques avec une grande transparence et ce qu’il faut de contrastes entre violence et douceur, sur un Bösendorfer – un instrument dont le compositeur lui-même était ravi aux nues. © SM/Qobuz

« [...] Dès les premières mesures de Après une lecture du Dante, on comprend qu'une véritable artiste est à l'œuvre. L'instrument ? Un grand Bösendorfer, dont les basses d'outre-tombe qui inaugurent le sommet de la Deuxième Année de Pélerinage offrent un bel aperçu des ressources timbriques. Reste à construire le discours : Béatrice Berrut sait où elle va, et si ses tempos semblent parfois frôler l'asphyxie par la tension qu'elle insuffle et les phrasés en longues périodes qu'elle adopte, ils servent une architecture cohérente et murement pensée. [...] Même les vibrations les plus infimes trouvent, sous les doigts de la pianiste suisse, une plénitude à leur mesure. [...] L'un des récitals Liszt les plus remarquables de ces dernières années.» (Classica, février 2017 / Jérémie Bigorie)

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Détails de l'enregistrement original :

Recorded : April 2016, Eglise Saint-Pierre, Paris

À découvrir

Dans la même thématique

Le compositeur principal

Franz Liszt dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Aparté

En 1989, Nicolas Bartholomée créait Musica Numeris - dont il est maintenant détaché -, une société dédiée à l'enregistrement et la postproduction de musique classique, qui a réalisé des centaines de disques et est devenue, à la fin des années 90, l'un des producteurs exécutifs les plus prolixes, au service d'un nombre important d'éditeurs phonographiques. En 1999, il fonde Ambroisie - aujourd'hui propriété de Naïve -, un label qu'il a animé pendant dix ans avec enthousiasme, en s'impliquant dans le lancement de jeunes talents, puis en 2008 il recrée un studio d'enregistrements, Little Tribeca, et un nouveau label, Aparté. Elaborer des liens forts et stratégiques av...

Voir la page Aparté Lire l'article

L'instrument

Piano dans le magazine

Plus d'articles

L'époque

Musique Romantique dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Piano solo dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles