Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Moby|Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt (The EastWest Sessions)

Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt (The EastWest Sessions)

Moby

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Moby n’est pas un artiste qui apprécie les tournées. Mais avec Moby, on a toujours un peu l’impression de ne jamais le connaître vraiment tant le garçon est imprévisible. Après d’étonnantes affirmations sur l’ingérence présumée de la Russie dans la politique du gouvernement américain et un quinzième album début 2018, Richard Melville Hall publie dans un relatif silence un nouveau disque d’enregistrements live de son dernier opus Everything Was Beautiful And Nothing Hurt. C’est après les cinq concerts qui suivaient sa sortie que l’idée a germée : « En live, j’ai adoré comment les chansons de l’album sonnaient – plus noisy, plus intenses – et j’ai voulu les enregistrer dans un studio magnifique et légendaire. » Légendaire, c’est peu de le dire, il s’agit en effet du EastWest Studio de Los Angeles, berceau du Pet Sounds des Beach Boys et de certaines chansons de Frank Sinatra (It Was A Very Good Year, Strangers In The Night…). Imprévisible, on vous dit. © Sylvain Di Cristo / Qobuz

Plus d'informations

Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt (The EastWest Sessions)

Moby

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Falling Rain & Light (EastWest Session)
00:04:39

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

2
Ceremony of Innocence (EastWest Session)
00:05:37

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

3
The Sorrow Tree (EastWest Session)
00:03:47

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

4
Like A Motherless Child (EastWest Session)
00:05:21

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

5
The Middle Is Gone (EastWest Session)
00:05:22

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

6
This Wild Darkness (EastWest Session)
00:05:38

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

7
Mere Anarchy (EastWest Session)
00:05:16

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

8
The Tired And The Hurt (EastWest Session)
00:04:26

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

9
The Last of Goodbyes (EastWest Session)
00:04:30

Moby, Composer, MainArtist

2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC 2018 LITTLE IDIOT UNDER EXCLUSIVE LICENCE TO BECAUSE MUSIC

Descriptif de l'album

Moby n’est pas un artiste qui apprécie les tournées. Mais avec Moby, on a toujours un peu l’impression de ne jamais le connaître vraiment tant le garçon est imprévisible. Après d’étonnantes affirmations sur l’ingérence présumée de la Russie dans la politique du gouvernement américain et un quinzième album début 2018, Richard Melville Hall publie dans un relatif silence un nouveau disque d’enregistrements live de son dernier opus Everything Was Beautiful And Nothing Hurt. C’est après les cinq concerts qui suivaient sa sortie que l’idée a germée : « En live, j’ai adoré comment les chansons de l’album sonnaient – plus noisy, plus intenses – et j’ai voulu les enregistrer dans un studio magnifique et légendaire. » Légendaire, c’est peu de le dire, il s’agit en effet du EastWest Studio de Los Angeles, berceau du Pet Sounds des Beach Boys et de certaines chansons de Frank Sinatra (It Was A Very Good Year, Strangers In The Night…). Imprévisible, on vous dit. © Sylvain Di Cristo / Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Wish You Were Here

Pink Floyd

Wish You Were Here Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Moby

Oh My (feat. Moby)

Moby

Reprise

Moby

Reprise Moby

Reprise - Remixes

Moby

Play [2014 - HD Remaster]

Moby

Ambient 23

Moby

Ambient 23 Moby

Playlists

Dans la même thématique...

Justice

Justice

Fossora

Björk

Fossora Björk

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Topical Dancer

Charlotte Adigéry

Topical Dancer Charlotte Adigéry

Terre Promise

Blutch

Terre Promise Blutch
Les Grands Angles...
Tango : La revanche du Sud

Produit d’un métissage culturel où fleurit la géniale intuition de musiciens, poètes et danseurs, le tango devint un langage populaire au singulier raffinement, aussi identifié géographiquement que cosmopolite par essence. Sans cesse en mouvement au cours des décennies et de ses mutations, il produisit des artistes majeurs reconnus autour du monde. Aujourd’hui, il connecte des traditions centenaires avec la sono mondiale, dans une étonnante polychromie : de Gardel à Piazzolla et de Borges à Benjamin Biolay.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Fabric, l’histoire d’une institution anglaise

Cœur battant de la scène électronique britannique, le label/club Fabric s’est fait un nom à travers des soirées épiques et des séries de compilations mythiques, qui rythment la vie des disquaires et des amateurs de musique de qualité depuis 1999. Retour sur l’histoire d’une institution anglaise.

Dans l'actualité...