Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Truls Mørk - Enescu: Symphonie concertante & Symphony No.1

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Enescu: Symphonie concertante & Symphony No.1

Hannu Lintu, Tampere Filharmonia, Truls Mørk

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Il n’y a pas à chipoter, cela fait beaucoup de bien qu’un soliste célèbre tel que le violoncelliste Truls Mørk se penche sur des répertoires concertants un peu déconcertants. Car combien existe-t-il de versions de la Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre de George Enesco ? Eh bien, aimable lecteur, en voici une autre, et non des moindres. Truls Mørk déguste ce répertoire avec une évidente gourmandise musicale, qui ne pourra qu’entraîner l’auditeur dans son enthousiasme. Oui, c’est une œuvre de la première maturité, 1901 environ – au même titre que la première symphonie, 1905, qui complète le CD – mais Enesco avait déjà à son actif ses célébrissimes Rhapsodies roumaines datant de la même époque, c’est dire qu’on a là affaire au grand Enesco déjà. Faites-vous plaisir en vous plongeant dans ce langage inaccoutumé, à la fois moderne et romantique, fait de fines ciselures mélodiques et de capiteuses harmonies centreuropéennes. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Enescu: Symphonie concertante & Symphony No.1

Truls Mørk

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphonie concertante in B-Flat Major, Op. 8 (George Enescu)

1
Assez lent - (1)
Truls Mørk
00:10:35

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra - Truls Mørk, Artist, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

2
Assez lent - (2)
Truls Mørk
00:04:49

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra - Truls Mørk, Artist, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

3
Majestueux
Truls Mørk
00:08:38

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra - Truls Mørk, Artist, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

Symphony No. 1 in E-Flat Major, Op. 13 (George Enescu)

4
I. Assez vif et rythmé
Tampere Filharmonia
00:10:58

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

5
II. Lent
Tampere Filharmonia
00:10:50

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

6
III. Vif et vigoureux
Tampere Filharmonia
00:08:08

George Enescu, Composer - Hannu Lintu, Conductor - Tampere Filharmonia, Orchestra, MainArtist

(C) 2015 Ondine (P) 2015 Ondine

Descriptif de l'album

Il n’y a pas à chipoter, cela fait beaucoup de bien qu’un soliste célèbre tel que le violoncelliste Truls Mørk se penche sur des répertoires concertants un peu déconcertants. Car combien existe-t-il de versions de la Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre de George Enesco ? Eh bien, aimable lecteur, en voici une autre, et non des moindres. Truls Mørk déguste ce répertoire avec une évidente gourmandise musicale, qui ne pourra qu’entraîner l’auditeur dans son enthousiasme. Oui, c’est une œuvre de la première maturité, 1901 environ – au même titre que la première symphonie, 1905, qui complète le CD – mais Enesco avait déjà à son actif ses célébrissimes Rhapsodies roumaines datant de la même époque, c’est dire qu’on a là affaire au grand Enesco déjà. Faites-vous plaisir en vous plongeant dans ce langage inaccoutumé, à la fois moderne et romantique, fait de fines ciselures mélodiques et de capiteuses harmonies centreuropéennes. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

The Number of the Beast

Iron Maiden

Nights of the Dead, Legacy of the Beast: Live in Mexico City

Iron Maiden

Tubular Bells

Mike Oldfield

Tubular Bells Mike Oldfield
À découvrir également
Par Truls Mørk

Miss Julie (Ullmann) (Original Motion Picture Soundtrack)

Truls Mørk

Saint-Saëns: Cello Concertos, Carnaval des animaux...

Truls Mørk

Concerto pour violoncelle n°2 - Modificata - Concerto pour percussion

Truls Mørk

Bach: Cello Suites

Truls Mørk

Bach: Cello Suites Truls Mørk

Dmitry Shostakovich : Cello Concertos

Truls Mørk

Playlists

Dans la même thématique...

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Dans l'actualité...