Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nils Frahm|Empty

Empty

Nils Frahm

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Promo - 30%

Le 28 mars 2015, Nils Frahm lançait son Piano Day, avec l’idée de célébrer l’instrument et ses amateurs pendant toute une journée. Pour la première édition, il avait participé à la construction du Klavins 450, le plus grand piano du monde. En 2020, alors que le monde est sous cloche pour cause de pandémie, Nils Frahm s’est décidé, après une longue réflexion, à marquer le coup du 28 mars, en sortant un nouvel album surprise, huit “berceuses” qui datent de l’époque de Screws, disque composé avec un pouce cassé, et qu’il trouvait “inachevées”. “J’ai pensé que c’était le bon moment pour les partager. J’espère qu’elles vous aideront à rester forts et calmes dans ces temps de solitude”, explique Nils Frahm, pour qui “l’introspection peut arriver de manière inattendue”.

Et c’est tout le propos de ces magnifiques pièces de piano solo, toujours dotées de la mélancolique beauté qu’il a quasiment copyrightée. Comme souvent, on est happé du début à la fin par la prose du pianiste allemand, qui prend parfois des accents à la Ramin Djawadi (First Defeat et Second Defeat) ou un ton plus guilleret (No Step on Wing). Un excellent compagnon de confinement. © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Empty

Nils Frahm

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
First Defeat
00:03:15

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

2
A Shine
00:04:14

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

3
No Step on Wing
00:04:46

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

4
The Big O
00:04:32

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

5
Second Defeat
00:02:07

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

6
A Shimmer
00:06:36

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

7
Sonar
00:03:49

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

8
Black Notes
00:06:25

Nils Frahm, Composer, MainArtist

2020 Erased Tapes Records Ltd. 2020 Erased Tapes Records Ltd.

Descriptif de l'album

Le 28 mars 2015, Nils Frahm lançait son Piano Day, avec l’idée de célébrer l’instrument et ses amateurs pendant toute une journée. Pour la première édition, il avait participé à la construction du Klavins 450, le plus grand piano du monde. En 2020, alors que le monde est sous cloche pour cause de pandémie, Nils Frahm s’est décidé, après une longue réflexion, à marquer le coup du 28 mars, en sortant un nouvel album surprise, huit “berceuses” qui datent de l’époque de Screws, disque composé avec un pouce cassé, et qu’il trouvait “inachevées”. “J’ai pensé que c’était le bon moment pour les partager. J’espère qu’elles vous aideront à rester forts et calmes dans ces temps de solitude”, explique Nils Frahm, pour qui “l’introspection peut arriver de manière inattendue”.

Et c’est tout le propos de ces magnifiques pièces de piano solo, toujours dotées de la mélancolique beauté qu’il a quasiment copyrightée. Comme souvent, on est happé du début à la fin par la prose du pianiste allemand, qui prend parfois des accents à la Ramin Djawadi (First Defeat et Second Defeat) ou un ton plus guilleret (No Step on Wing). Un excellent compagnon de confinement. © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Who's Next

The Who

Who's Next The Who

In Utero - 20th Anniversary Remaster

Nirvana

À découvrir également
Par Nils Frahm

Music for Animals

Nils Frahm

Music for Animals Nils Frahm

Tripping with Nils Frahm

Nils Frahm

Old Friends New Friends

Nils Frahm

All Melody

Nils Frahm

All Melody Nils Frahm

Graz

Nils Frahm

Graz Nils Frahm

Playlists

Dans la même thématique...

Raum

Tangerine Dream

Raum Tangerine Dream

Overflow

Rival Consoles

Overflow Rival Consoles

Spaces

Nils Frahm

Spaces Nils Frahm

Nova / Moth

Burial

Nova / Moth Burial

Probe 6-8

Tangerine Dream

Probe 6-8 Tangerine Dream
Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

Dans l'actualité...