Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Iestyn Davies - Elegy

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Elegy

Robert King, The King's Consort, James Hall, Iestyn Davies

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Rendu à la vie publique après avoir purgé une longue peine, Robert King revient à la tête de son ensemble pour un album consacré à deux compositeurs qui lui sont particulièrement chers : Henry Purcell et John Blow. Il est d’ailleurs l’auteur d’une monographie consacrée au premier et a édité de nombreuses partitions manuscrites. En 1980, il fonde The King’s Consort comprenant un chœur et un ensemble d’instruments d’époque avec lequel il réalise plus d’une centaine d’enregistrements principalement consacrés à la musique baroque anglaise et italienne.
Dans cet album, le contre-ténor Iestyn Davies est associé à de jeunes et remarquables contre-ténors appartenant au King’s Consort, tel James Hall. Le programme alterne des musiques de scène et des élégies pour commémorer la mort de la très chère Queen Mary. On y trouve aussi une interprétation proprement angélique du fameux O Solitude de Purcell chanté par Iestyn Davies.
Considérée comme un véritable drame national, la mort prématurée à trente-six ans du jeune Henry Purcell, probablement victime de la tuberculose, a été mise en musique de manière poignante par John Blow dans son Ode on the Death of Mr. Henry Purcell. Composé sur un livret de John Dryden, vieux complice de Purcell, cet hommage sincère de Blow à son collègue constitue une des œuvres anglaises les plus remarquables de son époque. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Elegy

Iestyn Davies

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Hark how the songsters (Henry Purcell)

1
Timon of Athens, Z. 632: Hark! How the Songsters 00:03:00

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

In vain the am'rous flute (Henry Purcell)

2
Hail, Bright Cecilia, Z. 328: No. 10, In Vain the Am'rous Flute 00:06:20

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

O solitude, my sweetest choice (Henry Purcell)

3
O Solitude, Z. 406 00:05:40

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Chaconne from Dioclesian (Henry Purcell)

4
Dioclesian, Z. 627 (Excerpts): Chaconne (Two in One Upon a Ground) 00:02:44

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - The King's Consort, Ensemble, MainArtist

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Ah heav'n, what is't I hear? (John Blow)

5
Ah, Heav'n! What Is't I Hear? 00:03:31

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Sound the trumpet (Henry Purcell)

6
Come Ye Sons of Art, Z. 323: III. Sound the Trumpet 00:02:23

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Since the toils and the hazards of war (Henry Purcell)

7
Dioclesian, Z. 627 (Excerpts): Since the Toils and the Hazards of War 00:04:09

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Sing, sing, ye druids (Henry Purcell)

8
Bonduca, Z. 574: No. 11, Sing, Sing, Ye Druids 00:02:36

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Paratum cor meum (John Blow)

9
Deus 00:02:22

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

The Queen’s Epicedium: Incassum Lesbia (Henry Purcell)

10
Incassum Lesbia, incassum rogas, Z. 383 00:07:37

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

The Queen’s Epicedium: No, Lesbia, you ask in vain (John Blow)

11
No, Lesbia, No, You Ask in Vain 00:07:07

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

O dive custos Auriciae domus (Henry Purcell)

12
O dive custos Auriacae domus, Z. 504 00:06:26

Henry Purcell, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Ode on the death of Mr Henry Purcell (John Blow)

13
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 1, Mark How the Lark and Linnet Sing 00:03:52

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

14
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 2, But in the Close of Night 00:04:57

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

15
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 3, So Ceas'd the Rival Crew When Purcell Came 00:02:55

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

16
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 4, We Beg Not Hell, Our Orpheus to Restore 00:01:51

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

17
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 5, The Pow'r of Harmony Too Well They Knew 00:02:35

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

18
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 6, The Heav'nly Quire, Who Heard His Notes from High 00:04:28

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

19
An Ode on the Death of Mr. Henry Purcell: No. 7, Ye Brethren of the Lyre, and Tuneful Voice 00:02:49

John Blow, Composer - Robert King, Conductor - Iestyn Davies, Artist, MainArtist - James Hall, Artist - The King's Consort, Ensemble

(C) 2019 VIVAT (P) 2019 VIVAT

Descriptif de l'album

Rendu à la vie publique après avoir purgé une longue peine, Robert King revient à la tête de son ensemble pour un album consacré à deux compositeurs qui lui sont particulièrement chers : Henry Purcell et John Blow. Il est d’ailleurs l’auteur d’une monographie consacrée au premier et a édité de nombreuses partitions manuscrites. En 1980, il fonde The King’s Consort comprenant un chœur et un ensemble d’instruments d’époque avec lequel il réalise plus d’une centaine d’enregistrements principalement consacrés à la musique baroque anglaise et italienne.
Dans cet album, le contre-ténor Iestyn Davies est associé à de jeunes et remarquables contre-ténors appartenant au King’s Consort, tel James Hall. Le programme alterne des musiques de scène et des élégies pour commémorer la mort de la très chère Queen Mary. On y trouve aussi une interprétation proprement angélique du fameux O Solitude de Purcell chanté par Iestyn Davies.
Considérée comme un véritable drame national, la mort prématurée à trente-six ans du jeune Henry Purcell, probablement victime de la tuberculose, a été mise en musique de manière poignante par John Blow dans son Ode on the Death of Mr. Henry Purcell. Composé sur un livret de John Dryden, vieux complice de Purcell, cet hommage sincère de Blow à son collègue constitue une des œuvres anglaises les plus remarquables de son époque. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Iestyn Davies
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Dans l'actualité...