Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Dr. John - Dr. John's Gumbo

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Dr. John's Gumbo

Dr. John

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le plus célèbre album de Dr. John est une collection de standards locaux du rhythm ‘n’ blues de New Orleans, présentés dans une fusion de styles musicaux différents, un hommage (qui sera suivi de bien d’autres) à sa ville natale, joué en compagnie de ses vieux compagnons de route et de clubs, parmi lesquels les vétérans Harold Battiste et Lee Allen aux cuivres, Alvin Robinson, Ronnie Barron, et sept choristes. Il est co-produit par Battiste et par Jerry Wexler le co-patron producteur d’Atlantic, qui prend enfin le personnage insolite au sérieux. Qui semble remercier en reprenant le classique de Ray Charles « Mess Around » composé pour lui par le fondateur d’Atlantic, Ahmet Ertegun.

Le reste du matériel est imparable, et le piano omniprésent, sauf dans « Let The Good Times Roll » où Dr. John utilise sa guitare et « Big Chief » où il chante seulement. Gumbo est un festival flamboyant de joie de vivre et de bonne humeur, où tout est bon à manger, comme dans le plat régional qu’il symbolise dans son titre.

« Iko Iko »
(sur les fameuses parades de rues), « Junko Partner » (les compagnons de drogue), « Stack-A-Lee » (sur les jeux d’argent), « Those Lonely Nights » de son copain le guitariste de blues Earl King, un long medley de chansons de son mentor Huey « Piano » Smith, et bien sûr l’inévitable et emblématique « Tipitina » de Henry Bird (alias Professor Longhair), sûrement la plus célèbre ritournelle issue de cette partie de l’Amérique du Nord au passé mystérieux, aux paysages ensorceleurs, véritable carrefour de superstitions et de cultures, musicale en premier lieu, berceau du jazz, du funk, et de la musique noire en général.






© ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2017

Plus d'informations

Dr. John's Gumbo

Dr. John

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Iko Iko
00:04:12

Jerry Wexler, Producer - Barbara Hawkins, Writer - Dr. John, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - James Crawford, Writer - Lee Allen, Saxophone - Joan Johnson, Writer - Harold Battiste, Producer, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Rosa Hawkins, Writer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

2
Blow Wind Blow
00:03:13

Jerry Wexler, Producer - Huey Smith, Composer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Izzy Cougarden, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

3
Big Chief
00:03:24

Jerry Wexler, Producer - Dr. John, Arranger, Cornet, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - E. Gaines, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

4
Somebody Changed the Lock
00:02:43

Jerry Wexler, Producer - Mac Rebennack, Composer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Clarinet, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

5
Mess Around
00:03:12

Jerry Wexler, Producer - AHMET ERTEGUN, Writer - Dr. John, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

6
Let the Good Times Roll
00:03:55

E. Johnson, Composer - Jerry Wexler, Producer - Dr. John, Arranger, Cornet, Guitar, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Ronnie Barron, Organ, Electric Piano - Alvin Robinson, Guitar - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Harmonica - Freddie Staehle, Drums - Jimmie Calhoun, Bass Guitar - Ken Kilmak, Guitar - Richard "Didimus" Washington, Percussion

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

7
Junko Partner
00:04:27

Jerry Wexler, Producer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Bob Shad, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

8
Stack-A-Lee
00:03:28

Jerry Wexler, Producer - Martin Kaelin, Writer - Dr. John, Additional Arrangement by, Cornet, Piano, Vocals, Writer, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Additional Arrangement by, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Archibald, Arranger

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

9
Tipitina
00:02:09

Jerry Wexler, Producer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Roy Byrd, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

10
Those Lonely Nights
00:02:31

Jerry Wexler, Producer - Earl King, Composer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Johnny Vincent, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

11
Huey Smith Medley
00:03:18

Jerry Wexler, Producer - Huey Smith, Composer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

12
Little Liza Jane
00:02:58

Jerry Wexler, Producer - Huey Smith, Composer - Dr. John, Arranger, Cornet, Piano, Vocals, MainArtist - Melvin Lastie, Cornet - Lee Allen, Saxophone - Harold Battiste, Producer, Arranger, Saxophone - David Lastie, Saxophone - Moe Bechamin, Saxophone - Sidney George, Saxophone - Johnny Vincent, Composer

1969 Elektra Records 1972 Atco Records

Descriptif de l'album

Le plus célèbre album de Dr. John est une collection de standards locaux du rhythm ‘n’ blues de New Orleans, présentés dans une fusion de styles musicaux différents, un hommage (qui sera suivi de bien d’autres) à sa ville natale, joué en compagnie de ses vieux compagnons de route et de clubs, parmi lesquels les vétérans Harold Battiste et Lee Allen aux cuivres, Alvin Robinson, Ronnie Barron, et sept choristes. Il est co-produit par Battiste et par Jerry Wexler le co-patron producteur d’Atlantic, qui prend enfin le personnage insolite au sérieux. Qui semble remercier en reprenant le classique de Ray Charles « Mess Around » composé pour lui par le fondateur d’Atlantic, Ahmet Ertegun.

Le reste du matériel est imparable, et le piano omniprésent, sauf dans « Let The Good Times Roll » où Dr. John utilise sa guitare et « Big Chief » où il chante seulement. Gumbo est un festival flamboyant de joie de vivre et de bonne humeur, où tout est bon à manger, comme dans le plat régional qu’il symbolise dans son titre.

« Iko Iko »
(sur les fameuses parades de rues), « Junko Partner » (les compagnons de drogue), « Stack-A-Lee » (sur les jeux d’argent), « Those Lonely Nights » de son copain le guitariste de blues Earl King, un long medley de chansons de son mentor Huey « Piano » Smith, et bien sûr l’inévitable et emblématique « Tipitina » de Henry Bird (alias Professor Longhair), sûrement la plus célèbre ritournelle issue de cette partie de l’Amérique du Nord au passé mystérieux, aux paysages ensorceleurs, véritable carrefour de superstitions et de cultures, musicale en premier lieu, berceau du jazz, du funk, et de la musique noire en général.






© ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Dr. John

Playlists

Dans la même thématique...
Dinner Party Terrace Martin
Royal Ayo
Athena Sudan Archives
Back To Black Amy Winehouse
Les Grands Angles...
Le monde selon Peter Gabriel

Porte-drapeau du rock progressif britannique avec Genesis, Peter Gabriel, qui fête ses 70 ans le 13 février, est devenu le champion de la world music et la figure de l’artiste engagé à travers son label Real World, la série de festivals Womad et bien sûr la protest song “Biko”, passée à la postérité via la tournée de concerts Amnesty International. Retour sur le parcours d’une pop star pas comme les autres.

Betty Davis, la panthère funk

Sans elle, point de Macy Gray, Erykah Badu, Amy Winehouse ou Janelle Monáe ! Disparue des radars depuis des années, Betty Davis reste la pionnière des soul sisters félines. La déesse funk par excellence. Egalement celle qui offrit l’électricité à un certain Miles Davis, dont elle sera l’éphémère épouse. Mais qui es-tu Betty ?

Nile Rodgers et Bernard Edwards, deux Chic types

Y a pas que “Le Freak” dans la vie de Chic ! En pleine folie disco, Nile Rodgers et Bernard Edwards ont abordé le genre une coupe de champ’ à la main. Préférant l’ombre à la lumière, ils ont surtout signé une flopée de tubes funky toujours aussi influents. Seul survivant du tandem, Nile Rodgers ressuscite aujourd’hui Chic après avoir prêté main-forte aux Daft Punk sur “Get Lucky”.

Dans l'actualité...