Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Fontaines D.C.|Dogrel

Dogrel

Fontaines D.C.

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

A peine remis de Songs of Praise, premier album Qobuzissime des Londoniens de Shame, l’œil du cyclone rock’n’roll se déplace cette fois plus au nord, à Dublin. Là, un gang tout aussi teigneux baptisé Fontaines D.C. serre les dents très fort pour montrer comment le revival postpunk actuel a encore quelques gifles, mandales, coups de genou et autres uppercuts à distribuer. Si le premier album de ces Fontaines D.C., Dogrel, prend racine dans un terreau connu (The Fall, Joy Division, Gang Of Four, Public Image Ltd.), l’engrais est différent. Il y a d’abord cette singularité irlandaise qui transpire de ce disque pleurant un Dublin de carte postale éradiqué par la mondialisation et la gentrification. Dogrel se termine d’ailleurs par Dublin City Sky, ballade acoustique qui fleure bon le vieux pub, la Guinness fraîchement tirée, et qu’on jurerait échappée d’un disque des Pogues, leur groupe préféré. La bande de Grian Chatten a aussi la particularité de vénérer la littérature et la poésie autant que le rock’n’roll et la folk music. D’où cette sensation permanente d’entendre un brûlot de pur postpunk revendicatif jamais bas du front. C’est la force de Dogrel. Être lettré sans la ramener. Enervé et toujours audible. Sur le tubesque Big, Chatten hurle « my childhood was small, but I'm gonna be big » (mon enfance a été petite, mais je vais devenir grand). Big, Fontaines D.C. risque de l’être très très très vite… © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Dogrel

Fontaines D.C.

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Big
00:01:45

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

2
Sha Sha Sha
00:02:31

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

3
Too Real
00:04:08

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

4
Television Screens
00:03:59

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

5
Hurricane Laughter
00:04:50

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

6
Roy's Tune
00:03:00

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

7
The Lotts
00:04:57

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

8
Chequeless Reckless
00:02:15

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

9
Liberty Belle
00:02:31

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

10
Boys In the Better Land
00:05:00

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

11
Dublin City Sky
00:04:52

Dan Carey, Producer - Tom Coll, Composer - FONTAINES D.C., MainArtist - Conor Curley, Composer - Grian Chatten, Composer - Carlos O'Connell, Composer - Conor Deegan, Composer

2019 Partisan Records 2019 Partisan Records

Descriptif de l'album

A peine remis de Songs of Praise, premier album Qobuzissime des Londoniens de Shame, l’œil du cyclone rock’n’roll se déplace cette fois plus au nord, à Dublin. Là, un gang tout aussi teigneux baptisé Fontaines D.C. serre les dents très fort pour montrer comment le revival postpunk actuel a encore quelques gifles, mandales, coups de genou et autres uppercuts à distribuer. Si le premier album de ces Fontaines D.C., Dogrel, prend racine dans un terreau connu (The Fall, Joy Division, Gang Of Four, Public Image Ltd.), l’engrais est différent. Il y a d’abord cette singularité irlandaise qui transpire de ce disque pleurant un Dublin de carte postale éradiqué par la mondialisation et la gentrification. Dogrel se termine d’ailleurs par Dublin City Sky, ballade acoustique qui fleure bon le vieux pub, la Guinness fraîchement tirée, et qu’on jurerait échappée d’un disque des Pogues, leur groupe préféré. La bande de Grian Chatten a aussi la particularité de vénérer la littérature et la poésie autant que le rock’n’roll et la folk music. D’où cette sensation permanente d’entendre un brûlot de pur postpunk revendicatif jamais bas du front. C’est la force de Dogrel. Être lettré sans la ramener. Enervé et toujours audible. Sur le tubesque Big, Chatten hurle « my childhood was small, but I'm gonna be big » (mon enfance a été petite, mais je vais devenir grand). Big, Fontaines D.C. risque de l’être très très très vite… © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Fontaines D.C.

Skinty Fia

Fontaines D.C.

Skinty Fia Fontaines D.C.

A Hero's Death

Fontaines D.C.

A Hero's Death Fontaines D.C.

Live at Kilmainham Gaol

Fontaines D.C.

Live at Kilmainham Gaol Fontaines D.C.

A Lucid Dreamer

Fontaines D.C.

A Lucid Dreamer Fontaines D.C.

Roman Holiday

Fontaines D.C.

Roman Holiday Fontaines D.C.
Dans la même thématique...

Will Of The People

Muse

Unlimited Love

Red Hot Chili Peppers

Unlimited Love Red Hot Chili Peppers

Music Of The Spheres

Coldplay

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

Blue Banisters

Lana Del Rey

Blue Banisters Lana Del Rey
Les Grands Angles...
40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée, voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

Jack White au secours du rock

Des White Stripes à son virage en solitaire, Jack White aura sonné le glas d’un rock faisandé. Avec "Seven Nation Army", le génie aux mille projets prophétise : la relève du rock revient en force. En attendant, retour sur le phénomène White.

My Bloody Valentine, l’expérience intérieure

Trente ans après sa parution, “Loveless” de My Bloody Valentine reste l’album le plus fou des années 90. Sortie du cerveau dérangé de Kevin Shields, cette sculpture électrique en forme de mur du son a chamboulé l’histoire du rock et reste encore aujourd’hui une source d’influence majeure pour de très nombreux musiciens de tous horizons.

Dans l'actualité...