Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Daniil Trifonov - Destination Rachmaninov: Departure

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Destination Rachmaninov: Departure

Daniil Trifonov, The Philadelphia Orchestra, Yannick Nézet-Séguin

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

L’impatience nous gagnait après leur très belle version des célébrissimes Variations Paganini du même Rachmaninov, pour le même éditeur. Les noces entre Rachmaninov et Daniil Trifonov avec Yannick Nézet-Seguin et le Philadelphia Orchestra s’avèrent somptueuses. Leur version du 2e Concerto renouvelle le miracle de versions mythiques comme celles de Rachmaninov himself, de Horowitz ou de Earl Wild.
Destination Rachmaninov, annonce le titre. L'auditeur se sent bien dans ce train, confortablement installé avec le jeune pianiste russe qui regarde les paysages défiler. Et quels paysages ! car Trifonov et Nézet-Seguin ont une vue aussi large que les grands espaces russes qu'ils traversent. Le piano volubile, liquide, électrique, aérien, mais aussi puissant de Trifonov répond à l’opulence de l’orchestre. Une pâte sonore jamais pesante mais, au contraire, toujours en mouvement avec une souplesse épousant tous les mélismes et les humeurs d’une partition qui fêtait le retour à la vie d’un compositeur atteint d’une grave dépression.
La grande surprise de ce disque provient pourtant du 4e Concerto, le mal-aimé de la série, qui prend ici les teintes de la mélancolie et s’inscrit dans la suite logique des trois autres avec la même puissance expressive grâce à ces interprètes d’exception. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, saluons une prise de son superlative « à l’ancienne » rendant parfaitement justice à la largeur des phrasés, à l’épaisseur des cordes et aux séduisantes couleurs des cuivres et de la petite harmonie du célèbre orchestre américain.
En prime et sous la forme de formidables bis discographiques, quelques extraits de la Troisième Partita pour violon solo de Bach dans une transcription virtuose de Rachmaninov. À écouter d’urgence ! © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Destination Rachmaninov: Departure

Daniil Trifonov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No. 2 in C minor, Op. 18 (Serge Rachmaninoff)

1
1. Moderato 00:11:13

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
2. Adagio sostenuto 00:11:46

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
3. Allegro scherzando 00:12:16

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Partita for Violin Solo No. 3 in E Major, BWV 1006 - Arr. for Piano by Rachmaninov (Johann Sebastian Bach)

4
1. Preludio 00:03:47

Johann Sebastian Bach, Composer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Arranger, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
3. Gavotte 00:02:44

Johann Sebastian Bach, Composer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Arranger, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
6. Gigue 00:01:42

Johann Sebastian Bach, Composer - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Arranger, Work Arranger - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 4 in G minor, Op. 40 (Serge Rachmaninoff)

7
1. Allegro vivace (Alla breve) (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA) 00:10:06

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Charles Gagnon, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
2. Largo (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA) 00:07:05

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Charles Gagnon, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
3. Allegro vivace (Live at Kimmel Center, Philadelphia, PA, USA) 00:09:23

The Philadelphia Orchestra, Orchestra, MainArtist - Yannick Nézet-Séguin, Conductor, MainArtist - Andrew Mellor, Mixer, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Sergey Vasil'yevich Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniil Trifonov, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Charles Gagnon, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

L’impatience nous gagnait après leur très belle version des célébrissimes Variations Paganini du même Rachmaninov, pour le même éditeur. Les noces entre Rachmaninov et Daniil Trifonov avec Yannick Nézet-Seguin et le Philadelphia Orchestra s’avèrent somptueuses. Leur version du 2e Concerto renouvelle le miracle de versions mythiques comme celles de Rachmaninov himself, de Horowitz ou de Earl Wild.
Destination Rachmaninov, annonce le titre. L'auditeur se sent bien dans ce train, confortablement installé avec le jeune pianiste russe qui regarde les paysages défiler. Et quels paysages ! car Trifonov et Nézet-Seguin ont une vue aussi large que les grands espaces russes qu'ils traversent. Le piano volubile, liquide, électrique, aérien, mais aussi puissant de Trifonov répond à l’opulence de l’orchestre. Une pâte sonore jamais pesante mais, au contraire, toujours en mouvement avec une souplesse épousant tous les mélismes et les humeurs d’une partition qui fêtait le retour à la vie d’un compositeur atteint d’une grave dépression.
La grande surprise de ce disque provient pourtant du 4e Concerto, le mal-aimé de la série, qui prend ici les teintes de la mélancolie et s’inscrit dans la suite logique des trois autres avec la même puissance expressive grâce à ces interprètes d’exception. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, saluons une prise de son superlative « à l’ancienne » rendant parfaitement justice à la largeur des phrasés, à l’épaisseur des cordes et aux séduisantes couleurs des cuivres et de la petite harmonie du célèbre orchestre américain.
En prime et sous la forme de formidables bis discographiques, quelques extraits de la Troisième Partita pour violon solo de Bach dans une transcription virtuose de Rachmaninov. À écouter d’urgence ! © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Spanish Dances, Vol. 1 Turibio Santos
Guitar Variations Betho Davezac
The Lion King Various Artists
À découvrir également
Par Daniil Trifonov

Playlists

Dans la même thématique...
Across The Stars Anne-Sophie Mutter
Scarlatti : 52 Sonatas Lucas Debargue
Encores Nelson Freire
Maddalena And The Prince Maddalena Del Gobbo
Les Grands Angles...
Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Herbert von Karajan et les grands maîtres du classique

Trente ans après sa mort, l’Autrichien Herbert von Karajan (Salzbourg 1908 - Anif 1989) incarne toujours la figure du chef d’orchestre. À la tête de l’orchestre philharmonique de Berlin, qu’il a élevé au rang de marque mondiale pendant presque trente-cinq ans (1955-1989), il a méthodiquement réenregistré le cœur de son répertoire : Beethoven, Brahms, Bruckner, Verdi, Wagner, Strauss…

Dans l'actualité...