Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jean-Michel Blais - Dans ma main

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Dans ma main

Jean-Michel Blais

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Canadien âgé de trente-et-un ans, Jean-Michel Blais n’est pas un inconnu de la scène contemporaine néo-classique. Après un premier album sobrement intitulé II, il propose ici une collection de titres d’un irrépressible lyrisme. De son piano transformé en boîte à musiques, il voyage au gré du zéphyr, sur des rivages où le conduit son insatiable créativité. Au centre, Blind, le titre le plus séduisant des quarante-cinq minutes peut-être (encore que sourdine…), nous plonge dans l’idéal d’une musique mêlant l’acoustique et les machines, apaisante et velouteuse. god(s) nous transportera ailleurs, à l’église peut-être, mais le retour des nappes indique que les vrais dieux de Jean-Michel Blais ne sont peut-être pas ceux que l’on a cru. igloo aurait pu être un titre spatial et tout à fait panthéiste, mais Blais, qui sait être caustique, y est bien urbain : l’ « igloo » en question, ce sont ces villes contemporaines, pleine de « cavernes », où tout se superpose.


Le nom de Blais saura désormais évoquer chez vous des saveurs sonores singulières. Il y a quelque chose de cette mélancolie âpre, fraternelle, douce et sensuelle pourtant, qui traverse une grande part de la création musicale nord-américaine, celle-là même qui imprègne aussi bien les grands espaces sonores d’un Copland (Quiet City) ou d’un Bernard Herrmann (Les Neiges du Kilimandjaro) que les figures obstinées d’un Steve Reich (The Four Sections) ou les volutes aériennes d’un des représentants les plus imaginatifs de la scène pop canadienne comme Patrick Watson ― on pense à Lighthouse de ce dernier, où l’on retrouve cette même vision de l’instrument, comme débarrassé de ses marteaux.
Jean-Michel Blais suspend son temps, d’une manière discrète qui, sous le masque de l’élégance, sait être tenace : ses citations (de l’envoûtante mélodie du mouvement lent du Second Concerto de Rachmaninov par exemple, dans le titre roses) ouvrent sur de salutaires et apaisantes échappés. Blais vous tend la main. La courtoisie vous incite à ne pas refuser l’invitation. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Dans ma main

Jean-Michel Blais

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
forteresse
00:01:55

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

2
roses
00:05:46

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

3
outsiders
00:04:59

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

4
dans ma main
00:04:11

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

5
blind
00:05:41

Jean-Michel Blais, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2018 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

6
god(s)
00:02:34

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

7
igloo
00:04:34

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

8
sourdine
00:04:54

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

9
a heartbeat away
00:06:10

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

10
chanson
00:05:17

Jean-Michel Blais, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 2018 9366-3870 Québec Inc under exclusive license to Arts & Crafts Productions Inc. 

Descriptif de l'album

Canadien âgé de trente-et-un ans, Jean-Michel Blais n’est pas un inconnu de la scène contemporaine néo-classique. Après un premier album sobrement intitulé II, il propose ici une collection de titres d’un irrépressible lyrisme. De son piano transformé en boîte à musiques, il voyage au gré du zéphyr, sur des rivages où le conduit son insatiable créativité. Au centre, Blind, le titre le plus séduisant des quarante-cinq minutes peut-être (encore que sourdine…), nous plonge dans l’idéal d’une musique mêlant l’acoustique et les machines, apaisante et velouteuse. god(s) nous transportera ailleurs, à l’église peut-être, mais le retour des nappes indique que les vrais dieux de Jean-Michel Blais ne sont peut-être pas ceux que l’on a cru. igloo aurait pu être un titre spatial et tout à fait panthéiste, mais Blais, qui sait être caustique, y est bien urbain : l’ « igloo » en question, ce sont ces villes contemporaines, pleine de « cavernes », où tout se superpose.


Le nom de Blais saura désormais évoquer chez vous des saveurs sonores singulières. Il y a quelque chose de cette mélancolie âpre, fraternelle, douce et sensuelle pourtant, qui traverse une grande part de la création musicale nord-américaine, celle-là même qui imprègne aussi bien les grands espaces sonores d’un Copland (Quiet City) ou d’un Bernard Herrmann (Les Neiges du Kilimandjaro) que les figures obstinées d’un Steve Reich (The Four Sections) ou les volutes aériennes d’un des représentants les plus imaginatifs de la scène pop canadienne comme Patrick Watson ― on pense à Lighthouse de ce dernier, où l’on retrouve cette même vision de l’instrument, comme débarrassé de ses marteaux.
Jean-Michel Blais suspend son temps, d’une manière discrète qui, sous le masque de l’élégance, sait être tenace : ses citations (de l’envoûtante mélodie du mouvement lent du Second Concerto de Rachmaninov par exemple, dans le titre roses) ouvrent sur de salutaires et apaisantes échappés. Blais vous tend la main. La courtoisie vous incite à ne pas refuser l’invitation. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Jean-Michel Blais
Matthias & Maxime Jean-Michel Blais
Il Jean-Michel Blais
Dans ma main Jean-Michel Blais
eviction sessions Jean-Michel Blais
Matthias & Maxime Jean-Michel Blais

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Erased Tapes, un label pas si classique

Dès sa création en 2007, Erased Tapes s’est imposé comme un des labels les plus innovants des quinze dernières années, tout en rencontrant le succès auprès du public. Parfois trop vite réduit à sa vitrine néoclassique (Nils Frahm, Ólafur Arnalds), le label basé à Londres mène des explorations aux confins de l’ambient, l’electronica et l’expérimental à travers un catalogue mené de manière harmonieuse par l’Allemand Robert Raths, que Qobuz vous propose d’explorer.

Dans l'actualité...